Connect with us

Infos

Yohan Lidon, un champion hors norme

Published

on

A bientôt 37 ans (il les aura le 7 mars prochain), Yohan Lidon a fait le tour de la question en matière de ring. De la Thaïlande à la France en passant par une foule de pays (Suisse, Algérie, Pologne, Emirats Arabes Unis, Maroc, Australie, Japon), le « Bucheron » a marqué tous les fans du genre. Il faut dire qu’il ne laisse personne indifférent. Volontaire, dur au mal, gros frappeur, il a la panoplie parfaite du boxeur-destructeur dont raffole les amateurs de sensations fortes.

Lidon a fait sa place au prix de combats toujours généreux, jamais fades. Loin de là ! Le pensionnaire du plus célèbre Gym de France, le Gym Boxing Saint Fons de Nasser Kacem, est une figure de proue bien au-delà de son club. C’est un champion hors norme qui est allé défier les meilleurs chez eux pour souvent les battre. Cette carrière riche d’environ 140 combats, il l’a débuté en 2002 et s’est rapidement placé parmi les amateurs de défis. A cette époque, pas de tatouages, un physique d’adolescent mais une envie hors du commun de faire sa place dans le pieds-poings. Avec seulement une vingtaine de matchs dans les jambes, il a affronté Farid Villaume ou encore l’immense Dimitri Shakuta.


Yohan Lidon affiche un ratio exceptionnel. En une centaine de succès, son ratio est de 60% de victoires par KO.


S’il faut retenir une chose de son parcours c’est sans aucun le fait qu’il n’a jamais refusé un match, jamais. Il a défié les meilleurs et a relevé les challenges proposés par ceux qui étaient dans sa catégorie et qui voulait se « faire un nom ». A tort ou à raison, on ne pourra pas reprocher à Lidon d’avoir choisir la facilité. Il ‘a d’ailleurs inspiré bon nombre de boxeurs qui n’ont pas hésité à reproduire ce que lui a fait pour pouvoir évoluer.

Ce qui nous amène à ce combat qui l’attend demain soir (ndlr : 29 février 2020) au K-1 Event 13 et ce retour aux affaires à l’extérieur (il a fait son retour à la compétition en décembre dernier chez lui à Saint Fons pour la Nuit Des Challenges) après une blessure contractée contre Artur Kyshenko à l’Arena Fight Championship en juin dernier. Il le sait, l’italien Federico Spano, vient pour marquer le coup. L’Italie a changé au fil des années et clairement il y a eût un nivellement vers le haut. Cette Italie qui l’a en quelque sorte révélé avec ce match victorieux face au pourtant très fort Roberto Coco ou ce match nul injuste face à Alfredo Limonta.

Evidemment, le temps fait son oeuvre et si le public le voudrait éternel, il affiche encore toujours la même abnégation entre les cordes. Rien est simple même pour lui et sa blessure récente est bien la preuve qu’il ne se ménage pas. Le public troyen va devoir accueillir un boxeur qui a conservé sa passion du combat intacte en 18 ans de carrière. L’homme veut prendre du plaisir et en donner alors chaque rendez-vous doit être pris comme un bonus. Chacun devra pouvoir j’ai vu Yohan Lidon en action et c’était quelque chose ! C’est aussi cela la consécration .

Infos

Pas de Power Trophy en 2020

Published

on

By

Il n’y aura pas de Power Trophy en 2020. Dans un contexte sanitaire plus que compliqué, Nicolas Bouisson et Gilbert Donati ont muri leur décision de finalement ne pas faire le Power Trophy le 29 mai prochain comme cela était prévu. Le duo organisateur a déjà annoncé la date de report et ce sera le 13 mars 2021 prochain.

Communiqué de presse

C’est avec un pincement au coeur que
Nicolas et moi avons pris la logique et sage décision d’annuler le Power Trophy du 29 mai 2020 vue la situation de confinement actuelle.
Le gala sera tout simplement repoussé au 13 Mars 2021.

Mêmes conditions :

  • Pour les clubs : les mêmes boxeurs et leurs conditions d’engagement.

  • Pour les intermittents : Le même spectacle.

Vu les moments difficiles que nous traversons tous, nous comptons sur votre compréhension pour que de votre côté vous respectiez les engagements qui étaient les vôtres cette année et que vous nous donniez une réponse ferme rapidement.

Continue Reading

Infos

Enfusion : Branchu et Nait Slimani classés !

Published

on

By

Ils apparaissent tous les deux dans le top 5 de leur catégorie respective et installe un peu plus la France dans le Enfusion. Mathias Branchu et Eddy Nait Slimani sont classés numéro 3 et numéro 5 respectivement chez les -67kg et les -63kg, en ayant connu des fortunes diverses il est vrai.

Mathias Branchu qui boxe désormais sous les couleurs de l’Académies des Boxes de Villejuif après s’être rapproché de la capitale pour des raisons professionnelles, est sur la troisième marche du podium. Vainqueur de son match au Enfusion, il avait impressionné les dirigeants du circuit et se positionne dans la peau d’un challenger crédible dans les mois qui viennent, même si pour cela, il lui faudra confirmer dès son prochain match. Pour l’anecdote, ce premier match au Enfusion s’est déroulé en collaboration entre son club formateur l’AJSR et son nouveau club. Une belle histoire et surtout une belle transition pour un boxeur bourré de talent qui reste sur une belle série.

Pour Eddy Nait Slimani (Pro team GBL), le premier combat s’est soldé par une défaite à l’extra round face à un boxeur compliqué à boxer et qui n’usurpe pas sa 2ème place actuelle. Le protégé de David Blanc semble avoir fait l’impasse sur ce circuit en signant un contrat de 2 ans avec l’Arena Fight Championship. Eddy pourra néanmoins s’appuyer sur cette expérience pour la suit de sa carrière même si cette place de 5 peut le rassurer sur l’intérêt de grosses promotions à son égard.

Avec 2 boxeurs classés, la France se situe derrière le Maroc en terme de représentants dans ces deux divisions. Néanmoins, cette position est une belle reconnaissance en soi pour le made in France du pieds-poings.

Continue Reading

Trending