Yohan Lidon fera son retour au Glory le 3 mars prochain pour la 51 édition qui se déroulera à Rotterdam. Le mai event de cet opus étant consacré à Badr Hari qui fera son retour face Hesdy Gerges contre lequel il avait été disqualifié en mai 2010.

Crédit photo : Manu Da Luz

Evidemment, contre qui nous n’en savons rien mais la présence du Bûcheron est une bonne chose. Cor Hemmers lui maintient sa confiance et a bien compris que c’était un match « sans » pour Yohan lors de sa sortie lyonnaise. Néanmoins, le français sait qu’il n’a plus le droit à l’erreur ; son statut d’icône l’oblige à toujours faire plus même quand il ne peut pas. Le public ne pardonne pas souvent à ses élites même si de côté, le sociétaire de la team Nasser Kacem n’a pas de souci à se faire. Son capital sympathie reste intacte !

Qui sera le prochain adversaire de Yohan Lidon pour cette date hollandaise ? Nieky Holzken dans un match à enjeu sans concession ? Ca pourrait être possible même si c’est peu probable. C’est un match qui aurait de la gueule c’est un fait et une victoire pourrait propulser le vainqueur vers le premier plan. Est-ce que l’organisation est prête à prendre ce risque ? Ce n’est pas sur car chacun sait quelle place occupe les boxeurs hollandais au sein de ce circuit.

La probabilité la plus grande même si finalement elle ne reste qu’une probabilité, c’est l’opposition face à un jeune qui monte. Le Glory doit lutter avec l’arrivée des grandes organisations chinoises qui savent mettre les moyens quand elles veulent un boxeur. Aussi, l’organisation de Pierre Andurand se doit de faire émerger des talents et cela passe par des matchs face à des boxeurs reconnus comme Yohan.

En conclusion, c’est quelque part « peu importe » l’adversaire, l’essentiel d’avoir un boxeur français qui s’exporte. Lidon a beaucoup fait pour le pieds-poings hexagonal, n’en déplaise à ses détracteurs et ne serait-ce que pour cela, il mérite cette chance qui s’offre à lui même si son devoir premier est de la saisir comme il faut.