Il est comme ça Yohan Drai. Pas d’effusion sur les réseaux sociaux ou de trash talking , il se réserve pour le ring et ça lui va bien. Il y a quelques heures, il a remporté le Kunlun Fight chez les -70kg après avoir livré deux combats engagés et même disputé un extra-round en demi finale.


 

Evidemment, c’est un excellent résultat qui couronne des années de sacrifices comme celui de vivre loin de Marseille, sa ville. Elles sont loin les années de full contact et de kick boxing, Drai est devenu un nakmuay à part entière mais un nakmuay qui sait s’adapter aux autres disciplines. Alors c’est un fait qu’avec ce succès de renommée mondiale, Yohan est de nouveau très attendu en France pour un combat qui est devenu une évidence : celui qui l’opposera à Mohamed Souane.

Mohamed Souane, l’adversaire que le public veut pour lui

Yohan va prendre la deuxième place du classement Fight Infos – Canal+ (après la mise à jour) et la confrontation entre ces deux-là est bien plus qu’une évidence puisque Mohamed a pris la ceinture du Pheonix à Bangkok il y a quelques jours. Le talent des deux n’est plus à démontrer, il faut maintenant qu’ils se retrouvent en main event d’un vrai show à la française dans une grande salle. Drai – Souane c’est une des plus belles affiches que le muay thai français peut offrir actuellement. Ne boudons pas ce plaisir même si Yohan doit pouvoir savourer sa victoire pour l’instant.

Drai, véritable esthète

Ce sacre au Kunlun Fight a donné la dimension internationale au marseillais qui veut gravir les échelons un à un comme il l’a toujours fait. Mais force est de constater que l’engouement populaire autour de ce que fais le pensionnaire du Fairtex. Il force l’admiration de par son abnégation mais aussi sa faculté à apprendre et appliquer ce qu’il travaille en dehors des combats. Il fait également l’unanimité auprès de ceux qui le côtoient. Sa gestion de carrière est parfaite et explique un peu plus sa victoire de ce week end dans un des plus grands shows pieds-poings de la planète.

Publicités