Pour son intronisation au Japon, Yannick Reine s’attaque à un monument du pieds-poings au pays du Soleil Levant : Koya Urabe. Le japonais est tout simplement un monstre de technique et de stratégie qui reste sur une dynamique fantastique.

Cette échéance lui a été offerte par Alan Kermorvan qui n’en est pas à sa première échéance offerte à un français au Japon. Ka’s Management est devenu une véritable passerelle entre l’Europe et le pays du K-1 depuis quelques années maintenant. En faisant ce choix, il envoie un des meilleurs français de la catégorie qui plus est un face à un boxeur de renom.

Pascal Arène, coach de Yannick Reine, analyse cette opportunité : « C’est une grande première pour nous au Japon. C’est une belle récompense pour Yannick et la team que cette opportunité là-bas. Il va affronter le champion, Koya Urabe qui est une véritable star dans son pays. Le combat va se faire chez les -62,500kg, la catégorie dans laquelle était Yannick pour son championnat d’Europe. Je pense qu’il ne doit pas boxer au-delà de 63kg qui est un poids qui lui convient parfaitement. C’est une belle opportunité qui nous est proposée et nous allons l’honorer comme il faut. « 

Ce sera un duel de technicien et clairement, le japonais est en danger car Reine est un fin stratège qui sait construire sans faire d’erreur. Le français est patient, et sait garder la tête froide en toute situation.

Il a les moyens d’enrayer la spirale négative des français au Japon qui n’ont pas toujours été récompensé comme il se doit de leur prestation. C’est une donné de l' »équation qui se présente devant le sociétaire de la team Académies des Boxes de Villejuif .

Alors faut-il y croire ? Plus que jamais c’est un grand oui même si rien ne sera simple. Yannick Reine va devoir aller chercher la victoire bien plus qu’il ne l’imagine. C’est ce qui fait la force de ces sports mais également ce pourquoi le boxeur qui aime les challenges s’y retrouve !

Publicités