Bien qu’il s’en défende, Wilson Varela est devenu un homme qu’il faut battre chez les -73kg. D’ailleurs il enchaîne les matchs relevés depuis deux saisons. Il reste sur une dynamique fantastique ce qui explique l’engouement des promoteurs qui ont bien compris qu’avec lui, le mot spectacle prend tout son sens. Nous avons une conversation via les réseaux sociaux à quelques heures de son choc face à Issam Hamdoune au World GBC Tour #13. Et s’il mesure le chemin parcouru, il sait aussi que le plus dur reste à venir.

Une véritable explosion en seulement 2 ans

En finalement très peu de temps, Wilson s’est fait une place et fait parlé de lui en s’exprimant conséquemment sur le ring. Ila saisi toutes les opportunités qu’il pouvait avec une évolution constante dans la manière de faire. Il s’en explique : « Depuis 2 saisons beaucoup de choses ont changé et je commence à gravir les échelons  La première saison était plutôt une saison d’approche pour me situer entre les combattants de ma catégorie ou plutôt mes catégories vu que j’en ait fait (il boxe des -67kg au -77kg). Mais cette deuxième saison je pense me situer entre 70/72 kilos et le travail doit être doublé vu que désormais je vise le haut de la catégorie en question et pourquoi pas l’international (mauvais souvenir d’Estonie) mais cela ne m’as pas vraiment freiné dans mon parcours…ça serait plutôt une erreur de parcours lol ! »

Dans la peau de l’homme à battre

Même si résultat l’ont mis dans cette position, il se défend d’être celui qu’il faut battre malgré sa première place au classement en 2017 – 2018. Tout en retenu, il revient sur cet état de fait : « Franchement l’homme à battre ? Je ne pense absolument pas parce que je suis loin de ça. Je suis encore un « bébé » qui se porte bien !
Pour moi un homme à battre doit être un nom et qui pourrait me faire probablement survoler le classement et être un homme à battre par la suite ! »

Un fighting spirit à faire à rendre jaloux un anglais

Wilson a souvent impressionné de part son abnégation et son mental à toute épreuve  même dans la difficulté. Il ne lache jamais, revient à la charge sans cesse peu importe l’adversaire  : « Mon Fighting Spirit ?  Ben franchement cela n’a rien d’anormal je pense, il est dû au travail ardu et quotidien sans relâche. Le combat qui m’a fait sortir de ma zone de confort était contre Frédéric Bérichon (un mec vraiment super).Ce soir là j’ai du montrer que j’avais plus souffert aux entraînements que sur le ring !  Belle guerre, à refaire évidemment !

De l’ambition pour ce World GBC Tour

Evidemment, pour continuer de gravir les échelons, il sait qu’il doit continuer de convaincre et ce dès samedi face à Issam Hamdoune qui a lui aussi la volonté d’évoluer. Il affiche clairement son ambition pour cet événement : » Pour le World GBC Tour, je pense et je sais que ça sera une très belle soirée. J’affronte Issam Hamdoune, ça boxe bien et il est bien classé chez les 70/72 . Ça fera on bon Fight ! Grand merci à David Blanc de m’avoir donné la chance de boxer dans son gala. C’est une première pour moi donc je vais découvrir. Djany (ndlr : Fiorenti avec qu’il s’entraine) y sera aussi donc il faudra ramener la victoire. »

Présentation du Challenge Bruce Codron . Demi-finales
K-1 3×3 mn -58kg Clément Adover vs Luc Genyeis
K-1 3×3 mn -58kg Ilias Mzioak vs Christophe Hosteins
Carte préliminaire présentée par Verdier Groupe
K-1 3×3 mn -71kg Cyril Yessad vs Dimitri Besson
K-1 3×3 mn -52kg Fanny Foures vs Emma Gongora
K-1 3×3 mn -90kg Anthony Valverde vs Kevin Bavlard
Challenge Bruce Codron . Finale
K-1 3x3mn -58kg vs
Carte principale présentée par RD Boxing
K-1 3×3 mn -71kg Wilson Varela vs Issam Hamdoune
K-1 3×3 mn -67kg Hakim Ketaieb vs Yassine Chtatou
K-1 3×3 mn -58kg Giovanni Gross vs Djany Fiorenti
123 Imprim Event
K-1 3×3 mn -65kg Eddy Nait Slimani vs Dennis Wosik

Informations

World GBC Tour 13 – NEW START EDITION
Date : 13 octobre 2018
Horaire : 19h30
Lieu : Salle de la Boiserie
Adresse : 150 Chemin de Modène
Ville : 84380 Mazan