Il y a des défaites amères et celle-ci semble l’être un peu plus. Wilson Varela vient de connaître un coup d’arrêt dans sa belle dynamique de victoires. C’était il y a quelques heures en Russie face à l’estonien Mirkko Moisar que le public français avait découvert au World GBC Tour 7 où il s’était incliné face à Bruce Codron.

Wilson Varela déclaré perdant au NR1 Fight Show

 

En ordre de marche !

Injuste ou pas la défaite est là, c’est ainsi. Wilson découvre l’international de manière abrupte au NR1 Fight Show. Qu’a cela ne tienne, il faut se remettre en ordre de marche avant l’affrontement qui l’attend face à Frédéric Bérichon. C’est un des matchs qui va animer la saison 2017 – 2018 et ce sera le 23 juin prochain au Phenix Muaythai. La défaite est souvent une leçon et la colère du coin du français devra le booster pour l’avenir.

Le piège du match à l’extérieur

L’expérience à l’étranger n’est pas simple. Il faut d’abord s’inspirer de ce qui se faisait dans le passé pour pouvoir prétendre à faire carrière. Anissa Meksen que l’on ne présente est le parfait exemple de ce qui faut faire. Son coach et manager, Benoit Mateu est un négociateur qui a su imposer ce qu’il voulait aux grands circuits tout en s’inspirant de la déconvenue du Kunlun Fight par exemple. Au-delà du talent de sa championne, Benoit sait mettre la pression comme le faisait jadis Olivier Muller auprès des dirigeants du K-1 quand les choses n’étaient pas bonnes. Que ce soit pour Wilson comme pour celles et ceux qui boxent à l’extérieur, il faut bien comprendre que le poids d’un management peut être conséquent. On le voit avec les grandes teams hollandaises. Bien sur que la défaite controversée reste possible dans ces cas-là mais le risque est moindre, c’est une certitude.

Varela, toujours numéro 1

Wilson Varela conserve sa première place au classement Fight Infos – CANAL+. Avec 10 points d’avance sur son premier poursuivant, Mickael Palandre. De nombreux matchs l’attendent dans cette belle catégorie et s’il s’est incliné en Estonie, il aura à coeur de rebondir en France dans quelques semaines. Tant mieux pour le public français.

Publicités