Publicités
Connect with us

Actualité

Warriors Night 4 : Bobo Sacko défie Fabio Pinca !

Published

on

Affiche Warriors Night 4Le 21 novembre, c’est à Paris et plus précisément au gymnase Japy que Jo Prestia proposera la 4ème édition des Warriors Night. Cette soirée 100% boxe thaïlandaise, aura pour main event un duel des générations entre Bobo Sacko et Fabio Pinca.

Le sociétaire de la team Nas-R.K fait son grand retour sur le ring et en France avec un défi comme il les aime ; on peut d’ailleurs saluer d’ailleurs le fait que Pinca accepte ce genre de défi à une époque où l’esquive est souvent de mise en ce qui concerne le matchmaking. Fabio prend ses responsabilités et assume son rang d’icône en affrontant un boxeur qui s’est fait une place parmi l’élite française.

Fabio revient après deux ans d’absence en France ; son dernier fight sur le territoire remonte au 11 octobre 2013 face à Medhi Zatout dans le cadre du Warriors Night, 3ème du nom. Jo Prestia renouvelle sa confiance à Fabio qui a fait un retour fracassant il y a quelques mois en Italie dans le cadre du Kunlun Fight.

Champion de France et d’Europe de la discipline, Bobo est un boxeur aux talents confirmés qui sait que c’est une belle occasion pour lui de revenir sur le devant de la scène. Le sociétaire de la team Bilos connaît également la valeur de son adversaire, une motivation en soit à se dépasser ne serait-ce que par respect pour lui.

Cette soirée c’est également l’occasion de voir Johann Fauveau sur le ring. Absent depuis plus d’un an, « Young Perez » revient aux affaires et c’est tant mieux pour le pieds-poings français car clairement, il fait partie de ces boxeurs qui font vibrer le public à chaque sortie.

Egalement du talent venu de Thaïlande avec Eakchanachai ou encore Ekapop Sor Klinmee respectivement opposé à Djibril Ehouo et Wendy Annonay.

Carte classe A

Superfight . boxe thaïlandaise . -67kg . 5×3 mn
Fabio PINCA . Team Nas-R.K vs Bobo SACKO. Team Bilos

Superfight . boxe thaïlandaise . -72kg . 5×3 mn
Yohann FAUVEAU . Team Zeitoun vs Loik BEHIRI . Team Alamos

Superfight . boxe thaïlandaise . -72,5kg . 5×3 mn
Djibril EHOUO . Team Chouk vs EAKCHANACHAÏ . Thaïlande

Superfight . boxe thaïlandaise . -75kg . 5×3 mn
Wendy ANNONAY . Team Chouk vs Ekapop SOR KLINMEE . Thaïlande

Défense du titre de champion de France
Boxe thaïlandaise . -75kg . 5×3 mn
Samaké ALFOUSSENY . Team Haute Tension vs Lotfi TALBI . Team Pitarresi

 

Publicités
Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Actualité

Xtreme Fight Dyonisien : Boyer, champion intercontinental WMC

Published

on

By

L’île de la Réunion est une terre de pieds-poings par excellence et cela a encore été prouvé ce week-end avec l’Xtreme Fight Dyonisien proposé par la Team Robert. Dans la grande tradition réunionnaise, l’événement a mis en évidence les combattants réunionnais et c’est tant mieux car il faut bien admettre qu’ils sont trop souvent oubliés des grands shows de la Métropole. En s’appuyant sur un programme relevé et équilibré, la Team Robert a fait de cette première édition, un franc succès qui appelle déjà une suite.

Boyer, champion intercontinental WMC

Les confrontations franco-thaïlandaises étaient en nombre au programme. Si les thaïlandais ont remporté ce que l’on peut qualifier de match dans le match, Giovanni Boyer a pour sa part pris le titre intercontinental WMC.

Giovanni Boyer et Jean Luc Robert son coach mais également le promoteur de la soirée

Le réunionnais a fait le job comme on dit face à Kengjak Naruphai, nakmuay d’expérience dont il savait peu avant le combat. Giovanni a rempli son contrat donnant à la France une des deus ceintures puisque Samuel Andoche s’est incliné face à un autre thaïlandais en la personne de Dapmoon Sia Sot Bangsaen. Il faut noter que la World Muay thai Council a souligné par l’intermédiaire de son représentant français, Pascal Arène, le très bon niveau en boxe thaïlandaise à la Réunion.

Dans les résultats, il faut souligner la victoire de Florent Kaouachi qui revenait son public après plusieurs années

Résultats

Ceintures intercontinentales WMC
Giovanni Boyer [BDN] bat Kengjak Naruphai [Thai] aux points
Dapmoon Sia Sot Bangsaen [Thai] bat Samuel Andoche [UBCDLS] par KO5

Ceintures PRESTIGE  » Xtreme Fight Dionysien  »
Pok Bill Pumphanmuang [Thai] bat Ulrich Zémia [UBCDLS]
Vincent Naxos [BDN] bat Prainoii Popohin [Thai]

Superfight
Chaimagkol Sitdoudou [Thai] bat Josué Absalon [BCBLR]
Jéremy Payet [CTC] bat Kamrailpech Pumphanmuang [Thai]

Réunion vs Espagne
Kévin Latchimy [Sainte-Marie] bat Mostazo Jimenez [Esp]
Ulrich Emmanuel [BCBLR bat Mourad Zakari [Esp]
Florent Kaouachi [Baobab] bat Ahmed Karoucha [Esp] aux points

100% 974
Gabriel Hoarau [BDN] bat Mohamed Madi [UBCDLS]

Publicités
Continue Reading

Actualité

Branchu s’impose dans un LFC compliqué !

Published

on

By

Jean Bagal est un promoteur dévoué au pancrace et au kick boxing. Mais si l’homme est passionné par ce qu’il fait, le 10ème opus de son Lyon Fighting Championship aurait pu avoir raison de sa bonne volonté. Avec une cascade d’annulation de salles, de combats et autres, l’organisateur lyonnais a vécu une soirée qui marquera l’histoire du LFC.

Entre droits et devoirs !

Organiser c’est compliqué ! Celles et ceux qui ont tenté cette aventure sont unanimes quand à cet état de fait. Alors chacun doit respecter les règles du jeu mais également par les organisations. Licences, poids etc… chacun doit être à jour, c’est une logique de fonctionnement et suffisamment d’outils sont à disposition pour vérifier tout cela. Avec 3 annulations pour des problèmes de licence, de toute évidence il y a eût un manquement. Au final, 4 combats ont pu être validé avec notamment un choc en K-1 entre Victor Bordage et Mathias Branchu.

Mathias Branchu de l’AJSR

L’AJSR Saint Raphaël est devenu un club phare avec des boxeurs qu’il faut battre pour obtenir une certaine crédibilité. a L’instar des Ketaieb, Branchu, Kalachnikoff, Dehby et Consor, Mathias Branchu a fait honneur à sa team avec un fight explosif face à Victor Bordage, guerrier hors norme. Les deux hommes ont enflammé le LFC avec une confrontation digne d’une guerre des tranchées. Branchu était dans son élément en K-1 et il l’a démontré face à un nakmuay pur jus. Les automatismes ont fait la différence et le raphaëlois signe un beau succès face à un boxeur de valeur. Mathias Branchu, comme son frère Jocelyn ou son partenaire de club Hakim Ketaieb, devient peu à peu un animateur sérieux de cette catégorie des -67kg. Ce combat a tenu ses promesses et promet d’avantage pour Mathias qui peut espérer sereinement de belles choses pour l’avenir.

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best