Un an ferme pour Tony Yoka !La sanction est tombée pour Tony Yoka à qui il était reproché trois no-shows à des contrôles anti-dopages. L’ancien champion olympique a écopé d’une suspension d’un an ferme (son avocat a déjà annoncé qu’il demanderait une suspension de cette décision auprès du conseil d’état.

Un vrai coup d’arrêt

Pour Tony Yoka mais également pour Canal+ c’est un coup dur, la chaîne cryptée étant clairement partenaire du poids lourd français. Invaincu en cinq combats professionnels, Tony Yoka est la cible de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux quant à la qualité de ses adversaires. Surexposé médiatiquement, le public attend beaucoup de lui et se montre intransigeant à son égard. Cette décision est clairement mal venue car Tony doit garder une dynamique de combats pour continuer d’évoluer et prendre de l’expérience.

Tony Yoka, un athlète comme les autres

D’autres sportifs français ont écopé de sanction similaire dans des disciplines sportives autres que la boxe. Tony Yoka auquel il est reproché une négligence plus que du dopage n’échappe pas aux règles. Même s’il a plaidé sa cause dans une interview accordée à Infosport+, l’AFLD (Agence Française de Lutte contre le Dopage) lui a rappelé ici ses devoirs vis à vis de son sport. La France est sans aucun doute un des pays les plus intransigeant en matière de lutte contre le dopage.

Quel dénouement envisageable ?

Il y a plusieurs possibilités quand à l’issue de cette affaire qui sera portée devant le conseil d’état. La confirmation de la sanction, la réduction ou l’augmentation de la peine ou encore la possibilité de voir Tony boxer au-delà de nos frontières. Cette dernière possibilité est peut envisageable puisque le boxeur ne jouie pas encore d’une vraie notoriété hors de France. Les deux premiers dénouements évoqués semblent être les plus plausibles même si en définitive il faut s’attendre à une vraie bataille qui ne servira pas l’image de la boxe.

Publicités