Cédric Bullion connaît bien le combat. D’abord parce qu’il a été boxeur ensuite parce qu’il s’est lancé avec succès dans l’organisation. Si il n’est pas seul à avoir mis en place le Takedown Fighting Championship (il co-organise avec Yannick Mondelain, Tony Phong), c’est à lui que nous avons demandé l’analyse de la fight card principale.

« Le combat de Redha Bousbaa et Adam Messaoudi va être un gros combat. J’ai suivi de très près l’avancée des deux jeunes. J’ai entrainé Redha pendant 1 an. Il a été champion de France cadet en Sanda et 3ème à la coupe du monde WAKO en Kick Boxing. Adam, je l’ai eu en tant qu’élève au collège en cours d’EPS. Il s’entraine à la Team Ezbiri où moi-même j’ai boxé. Il a été champion de France cadet de Muay Thai et il a déjà boxé en Thaïlande. Pour ces deux combattants, j’ai choisi de les faire boxer en K1 afin de trouver un compromis dans les règles. Les deux s’entrainent dur. Je pense que pour le 6 mai prochain, ils vont nous offrir un beau combat, deux noms à retenir pour le futur.

Pour le combat de Amar Bada et Ilan Chekki : Amar est un combattant de Tarare qui est parti en Thaïlande et s’est entrainé au Muay Thai dans le camp de Youssef Boughanem. Il a adoré, il a même fait un combat là-bas. C’est un boxeur très technique mais qui n’a pas encore d’expérience en combat. Ilan Chekki est un combattant de la Team Apash. Ce sera son tout premier combat mais attention, on connait la renommée de la Team Apash, ce sont des guerriers. Nous allons assister à un combat opposant la technique contre le physique.

Pour le tournoi contenders, le vainqueur boxera pour la ceinture de champion du Takedown lors de la prochaine édition. Lors du choix des combattants, j’ai souhaité mettre en avant quatre styles de boxe différents. Nous avons Jonathan Nguyen qui nous vient du Sanda. Il a été vice-champion de France et vainqueur du tournoi international d’Arménie. Yassin Chtatou qui représente le Kick Boxing. Il a été 3ème au championnat du monde WTKA en K1, champion de France de Full Contact. De plus, il a il a été champion de France de Sanda. Willy Zancanaro qui représente le Yoseikan Budo en tant que champion de France et vice-champion d’Europe. Enfin, Martial Seguy qui représente le Pancrace en tant que finaliste des contenders international de la discipline. Nous avons donc un tournoi avec quatre champions de leurs disciplines où chacun à sa chance pour remporter le tournoi qui se fera en Sanda Elite.

Cédric Bullion . Crédit photo : Photographiz

Pour la première ceinture, nous avons Fares Ziam de la Team Ezbiri. Il est champion d’Europe ISKA K1. J’ai eu l’occasion de l’amener faire les championnats de France de Sanda en juniors il y a quelques années. Il les avait d’ailleurs remporté aisément. Aujourd’hui, c’est un jeune qui monte dans le MMA, il a boxé au Kunlun Fight, ACB et WWFC. Il avait également boxé au Sanda Pro Fight Tour en 2015 où il avait remporté le tournoi. C’est pourquoi, nous lui proposons une ceinture du Takedown dans les règles du Sanda Elite. Son adversaire, Yoan Benbedra avec qui j’étais en équipe de France est un « pur produit » du Sanda. Il a commencé par le Kung Fu puis s’est très vite spécialisé en Sanda. Il a ainsi remporté plusieurs fois les championnats de France. Il a également participé à plusieurs reprises à des championnats internationaux. Récemment, il a décroché le titre de champion du monde WTKA en Sanda. Il avait boxé aussi au Sanda Pro Fight à Gerland en 2014 et avait battu Sophien Hassi. Yoan est un guerrier qui va au combat et qui ne lâche rien, on peut donc s’attendre à un gros combat entre Fares et Yoan pour décrocher la ceinture.

Pour la deuxième ceinture, nous avons Antony Réa, un combattant d’expérience qui aime relever des défis puisqu’il a évolué en plusieurs disciplines telles que le Pankido, le Kenpo, le MMA ou encore le Karaté Pro Fight. Il a particulièrement aimé le Sanda Pro Fight à Gerland, ce qui lui a donné l’envie de s’essayer dans la discipline du Sanda. Avec son palmarès, nous ne pouvions que lui proposer un combat pour la ceinture. Il a été plusieurs fois champion de France de Kenpo et de Pankido, mais aussi plusieurs fois champion du monde de Pankido, champion du FMC Pancrace, champion du Fury Elite MMA et vainqueur du Pro Fight Karaté. Il a eu l’occasion de combattre dans de grandes organisations en MMA telle que le Cage Rage et le Jungle Fight. Il sera a opposé à Jérémy Monaco qui fait moins parler de lui. Je l’ai rencontré au championnat du monde WCKA en Sanda, où nous avons tout les deux participé. Il avait d’ailleurs remporté le titre en -95kg. De plus, il est champion du monde de Yoseikan Budo et de Kenpo. Il a également participer au Sanda Pro Fight à Gerland en 2014 où il a perdu contre Moussa Niang. Néanmoins, Jérémy est un combattant très technique et explosif pour son poids, il dispose d’un bon coup d’œil. Je pense que Jérémy a toutes les capacités physiques et techniques pour être un grand champion. Mais pour ce combat il va devoir être prêt mentalement car Antony Réa est un dur au mal, un guerrier qui va avancer pour lever une grosse bataille. »

Programme

Superfight Juniors K1 -63,5kg
Redha Bousbaa (Team Boxing Shaolin) vs Adam Messaoudi (Team Ezbiri)

Superfight Amateur A Muay Thai +90kg
Amar Bada (Team Boxing Shaolin) vs Ilan Chekki (Team Apash)

 

Ceinture Takedown FC PRO Sanda Elite -75kg
Fares Ziam (Team Ezbiri) vs Yoan Benbedra (Kung Arts)

Ceinture Takedown FC PRO Sanda Elite -90kg :
Jérémy Monaco (Ecole Meiyo) vs Anthony Rea (Evolution Fight Center)

Tournoi contenders Takedown FC PRO Sanda Elite -60kg :

  • Willy Zancarano (Ecole Meiyo)
  • Jonathan Nguyen (Wushu Kim Dieu)
  • Yassin Chtatou (Fighting Family 84)
  • Martial Seguy (Team Vulcan)
Publicités