Susperregui, l’héritage du pays basque

A Stéphanie Martinez, de la force pour ton combat Quand Stéphane Susperregui s’est lancé dans le ring, il ne savait pas encore quel héritage il allait devoir assumer culturellement parlant. Le pays basque est imprégner de combats de par sa culture son aspiration à se confronter à travers différents sports comme la pelote, le force, les trainières et désormais le kick boxing. Car Stéphane n’est pas le premier du pays basque à combattre dans les règles imposées par un ring, il est celui qui l’a porté au plus haut.

Drapeau sur les épaules, « Ippo » a toujours porté haut les couleurs de cette région à l’identité forte. Finalement même dans sa boxe, il affiche ses gênes avec un esprit compétitif et un jusqu’au-boutisme à faire pâlir de jalousie un anglais. Stéphane donne tout, c’est une règle chez lui, pas question de se cacher derrière son petit doigt ou regretter. Même dans la défaite il sourit, sachant ce qu’il réserve à son prochain adversaire.

Avec un tel boxeur, l’improbable classement du Glory n’a aucun sens, aucun. De ses origines et ses traditions, il a puisé une force qui lui permet de passer outre ces déconvenues. Même si des boxeurs qu’il a battu sont classés devant lui, il a toujours fait le choix de l’avant sa se poser de question. Finalement, avec très peu de moyens, il a fait de grandes choses à force de courage et de volonté. Avec Cédric Andrieu, Sylvain Troitino, il a repoussé toutes les limites de l’imaginable pour réaliser un parcours qui le place dans l’histoire du pieds-poings. Car le ring n’est pas qu’une question de buzz sur les réseaux sociaux, il faut avoir du contenant et du contenant, il en a !

Durant cette période de confinement qui doit être un vrai « crève coeur » pour Stéphane qui aime le défi, l’homme peaufine sa force et sa vision du combat, c’est une certitude. Pas de place au hasard, du travail encore du travail pour faire honneur aux anciens qui voient en lui l’héritier de traditions qui perdurent au fil des années. Il reviendra fort c’est sur et si la pandémie l’a privé de fights, elle ne lui a pas ôté l’envie de battre son prochain adversaire, Michael Duut ou un autre est averti !

Author: Admin