Publicités
Connect with us

Actualité

Souleymane « The sensation » M’Baye fête aujourd’hui ses 43 ans !

Published

on

Par Mika Né le 21 mars 1975 à Clichy dans les Hauts-de-Seine. Souley représentait le club de Levallois. Surnommé The Sensation, il affiche 42 victoires dont 23 par KO pour 6 défaites et 1 nul. Il possède l’un des plus beau palmarès Français : Champion de France des super-légers (2001), champion d’Europe EBU des super-légers (2002, 2009), champion du monde WBA des super-légers (2006, 2007) et des welters (2010).

Portrait

En pratiquement 20 ans de carrière professionnelle, les 42 victoires dont 23 avant la limite de Souleymane M’Baye resteront dans les annales de la Boxe en France. Champion d’Europe des poids super-légers EBU et champion du monde des poids super-légers WBA, Souley a eu une carrière bien remplie.
Sa dernière apparation sur le ring date du 10 juin dernier à l’occasion d’un combat pour la ceinture de champion de France des poids welters au Casino de Deauville. Son adversaire du soir Karim Alliliche s’imposera au terme de 10 reprises palpitantes. Malheureusement le Français concédera sa 6ème défaites en carrière et ne raccrochera pas les gants sur une victoire.

Une reconversion réussi

Aujourd’hui consultant pour la chaîne BEIN Sport, Souleymane M’Baye est également à l’affiche du film « Sparring » au côté de Mathieu Kassovitz depuis le 31 janvier. A la fin du tournage de « Sparring », Souleymane M’Baye propose à Mathieu Kassovitz de se tester sur un vrai combat de boxe. Le réalisateur, producteur et acteur accepte de relevé le défi le 17 Juin dernier au Casino de Deauville. Kassovitz était opposé à Franck Barigault dans un match avec protection en 3 round de 2 minutes. M’Baye était bien évidemment dans le coin de son partenaire de Cinéma…

Transmettre la passion de la Boxe en Afrique

Souley est également investit dans le pays de ses origines, le Sénégal : « J’y ai ouvert des cours de boxe pour les enfants défavorisés de Dakar. La boxe est aussi une école de la vie, et une solution pour s’en sortir. Je leur enseigne plein de choses, et j’ai envie de développer ce concept sur toute l’Afrique. Cela me tient à cœur, sans compter que cela me permet de rester souvent à la salle où je peux taper dans un sac quand je veux. Finalement, je boxe toujours…  » avait déclaré Souleymane M’Baye dans les colonnes du Parisien en début d’année.

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Facebook

Partenaires

Best