Alors qu’elle va combattre ce week end (ndlr : 5 mai 2018) au Strength and Honor Championship à Genève, Morgane Ribout, est un véritable symbole. Championne du Monde de judo, elle s’est tournée vers le MMA où elle est invaincue. Managée par Carl Emery qui connaît bien son sujet, Morgane a clairement un bel avenir dans les octogones grillagés.

SHC : Morgane Ribout, un véritable symbole !

Tout un symbole !

Si pour le reste de la planète, il n’y a rien d’extraordinaire à voir une judokate évoluer en Mixed Martial Arts (ndlr : MMA), pour la France c’est hautement symbolique. Chacun sait ce que pense les dirigeants du judo français du MMA de manière assez large. De toute évidence, le sport venu des USA ne trouve pas échos auprès de ses personnalités influentes. Morgane fait clairement preuve de courage, elle qui a connu la consécration ultime en judo. Ses résultats prouvent que les deux disciplines ne sont pas incompatibles, loin de là. Alors évidemment, c’est un peu particulier pour Ribout même si elle n’est pas la première dans ce cas. Le fait qu’elle soit une femme est en soi également une distinction car clairement, c’est la première fois qu’elle combattante française créer une telle émulation autour d’elle. Et c’est tant mieux ! Les athlètes féminines sont trop souvent oubliées pour ne pas dire négligées dans le sport d’une manière générale.

Un statut à défendre

Son image de judokate, elle la revendique. Sports, l’Equipe, le Parisien etc… sont autant de journaux qui parlent d’une judokate partie en MMA. Championne du Monde ce n’est pas rien lorsque l’on connaît un peu le judo et c’est ce statut qu’elle va devoir défendre face à Noemi Gonzales. Cette dernière vient de Bolivie et affiche une expérience un peu moindre que celle de la française en MMA. Comme toujours, dans ce genre de confrontation, accroché un nom prestigieux est toujours important pour les compétiteurs. Ribout doit s’attendre à un match rugueux et offensif de la part de son adversaire. De toute évidence, ce rendez-vous au SHC sera un solide tremplin pour la suite de sa carrière. A 30 ans, c’est un nouveau départ pour une battante dans l’âme qui aura clairement les moyens de ses ambitions mais aussi l’expérience nécessaire pour évoluer au plus haut niveau.

L’analyse de Carl Emery

Morgane, c’est de l’énergie à l’état pur ! De la force et de la détermination ! Un bouillonnement d’émotions. Elle a toutes les qualités requises pour percer au plus haut niveau en MMA. Ce dont elle a le plus besoin à présent, c’est un encadrement stable et des objectifs précis. C’est ce que nous allons tenter de lui apporter. Je suis persuadé que si elle peut se reposer totalement sur son entourage et n’avoir pour seul souci que son entraînement, elle peut très rapidement rencontrer les meilleures combattantes de la planète et les battre.

Publicités