Il n’a pas fait semblant samedi soir Richard Kpadonou face à Mickael Piscitello. Dans le cadre du Sanda Pro Fight, le premier nommé a signé un KO fantastique sur le second qui faisait son retour à la compétition. Une fois encore, le ring a été impitoyable, livrant un verdict incontestable.

Et quand on regarde ce résultat, on se dit que Richard Kpadonou mérite vraiment un peu plus d’intérêt des promoteurs français. Classé numéro 4 chez les -70 au classement 2017 Fight Infos –  Canal+, c’est un boxeur qui est entraîné par Benoît Mateu (Anissa Meksen, Yetkin Ozkul, Guillaume Pascal), un homme qui connaît bien les rouages du système et sera sans aucun doute un atout de poids pour la suite. Ce KO est un signal fort envoyé à ses futurs adversaires mais également aux organisations qui cherche un athlète performant dans cette catégorie.

« Ce soir j’accroche un premier nom à mon palmarès ! Victoire par KO au deuxième Round face à Mickael Piscitello ! Je remercie ma Team de Dingo : La Team OGB » :  c’est la déclaration qu’il a fait à la suite de cette victoire qui va faire du bruit. Piscitello n’est pas le premier venu même s’il réalisait ici un retour à la compétition après quelques mois d’absence. Richard doit mesurer l’apport sur sa carrière d’une telle victoire pour pouvoir ensuite la faire fructifier. Les noms ne manquent pas en France à ce poids même si ce n’est jamais simple de réaliser un matchmaking équilibré et spectaculaire. Sa prochaine échéance l’attend déjà puisqu’il sera à l’affiche du Fight and Furious le 24 mars prochain à Marly face à Kaiss Najm. Une belle confrontation en perspective pour Kpadonou qui se produira devant le public de son adversaire. Un élément qui n’a finalement que peu d’importance quand on regarde sa performance de week-end.

Récapitulatif

Superfight . -70kg
Richard Kpadonou (France) vs Mickael Piscitello (France)
Vainqueur : Richard Kpadonou par KO2