En collaboration avec Francis Gimenez

Nous sommes revenus sur la présence de Giovanni Gross à Tokyo pour sa participation au REBELS.52. Engagé dans un championnat du Monde ISKA face au japonais Eisaku Ogasawara, le français se plie aux exigences de l’organisation.

Au programme, décrassage mais également interview télévisée sur ses aspirations envers ce combat. Giovanni a confirmé qu’il avait étudié son adversaire en déclarant : « Je sais que Eisaku Ogasawara aime s’appuyer sur les lows kicks alors je compte bien lui rendre la pareil. C’est un combattant dur et nous devrons nous adapter. »

Boxer au Japon, ça se mérite ! Les organisations japonaises sont connues pour leur professionnalisme exceptionnel où le boxeur est le centre d’intérêt. Giovanni au-delà des questions qui lui ont été posé, s’est prêté à une démonstration dans le vide histoire de le présenter au public japonais qui pourra se faire une idée sur les qualités pugilistiques du bonhomme.

Au-delà de l’entrevue en elle-même, c’est toujours gratifiant pour un boxeur d’être sollicité et mis en avant de cette façon. Bien sur, il faut garder la tête froide car le but ultime reste le combat. Et en cela, Gross connaît bien son sujet.

Nous l’avons déjà et au risque de répéter, il à l’expérience pour aborder une telle opposition dans un pays qu’il affectionne particulièrement. Lui, comme de nombreux autres boxeurs avant lui d’ailleurs, est tombé sous le charme du pays du Soleil Levant lors de son premier match là-bas. C’est ce qui explique sa motivation et son envie de bien faire dans quelques heures.

La suite de l’aventure dès demain pour la pesée officielle !

Récapitulatif

Championnat du Monde ISKA . K-1 rules . 5×3 mn . -55kg
Eisaku Ogasawara (Japon) vs Giovanni Gross (France)

Korakuen Hall

Publicités