Publicités

Pascal Iglicki, putain deux ans

A Nathalie Iglicki

Il y a deux ans jour pour jour, la France perdait sa plus grande plume pugilistique, Pascal Iglicki. Deux ans déjà que le temps file à une allure et pourtant, il n’y pas une soirée de boxe où ton nom n’est pas évoqué Pacak. Chacun y va de son souvenir avec toi, se remémorant un moment, une anecdote, une engueulade.

Parmi tous tes amis, tes fans parce que tu en as beaucoup, Yohan Lidon est sans aucun doute le plus nostalgique d’entre nous. Ton portrait est présent à chacun de ses combats, histoire de rappeler, rendre hommage à votre amitié qui lui est précieuse. Evidemment, en ce jour très spécial, Yohan nous a livré quelques anecdotes : « Tu sais avec Pascal on se chambrait beaucoup. Je me souviens d’un défi qu’il m’avait lancé : si tu bas Yodsanklai, j’arrête de fumer. Et il se met à rire avant d’ajouter. J’ai fais la même à Jérôme Le Banner en lui promettant la même s’il gagnait la grande finale du K-1 World Grand Prix. Mais toi et JLB vous n’êtes pas chanceux donc je ne suis pas prêt d’arrêter la cigarette. Pascal c’était ça tout le temps. Je l’allume sur son physique parce qu’il s’était relâché. Quelques mois après il est chez moi gonflant les pectoraux et les biceps et avec sa voix particulière il me disait : alors je suis pas en forme. C’est ce jour-là que je lui avais demandé d’être le speaker de mon premier événement. Il avait accepté et après cela on avait projeter plein de choses comme le rémunérer à la hauteur de son talent car Pascal m’aidait beaucoup dans ce que je faisais. Je pourrai parler de Pascal pendant des heures tant nous avons vécu de choses fortes humainement parlant, en France, en Thaïlande, un peu partout où on s’est retrouvé dans le Monde. »

Evidemment tu nous manques mais finalement si ton absence se fait cruellement sentir, ton aura reste la même.

Publicités

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.