One Championship : Elias Mahmoudi affole les statistiques

Crédit photo One Championship Il y a quelques heures, nous faisions état d’une vidéo sur Elias Mahmoudi qui a dépassé les 1,2 millions de vues en seulement 2 jours. Mais finalement ce nombre est presque un détail au regard des autres supports vidéos autour du pensionnaire du Mahmoudi Gym.

Un replay de son combat face à Petchdam Gaiyanghadao a quasiment atteint les 14 millions de vues !!!!! Elias affole les stats ce qui n’a pas échappé au One Championship ! Mahmoudi est une star clairement lancée sur la voie du succès avec en ligne de mire, la ceinture du plus important circuit de la planète. A 22 ans, il sacrifie tout pour cela ! En s’entrainant sous la houlette de Nordine Mahdmoudi son oncle et Amar Mahmoudi son père, il est rompu à l’exigence.


Avec du sérieux et s’il continue comme il le fait, Elias sera une grande star internationale. Il lui manque un peu de maturité dans sa boxe et il faut qu’il apprenne à canaliser sa fougue. (Nordine Mahmoudi)


Le One Championship offre une notoriété qu’aucune organisation peut offrir actuellement. Mais pour cela, il faut remplir son contrat et offrir des matchs qui plaisent. C’est le cas avec Elias qui connaît bien les grandes organisations puisqu’il a déjà boxé au K-1 World Grand Prix où son talent avait impressionné. Il avait tout juste 18 ans ! Le bail risque bel et bien de durer entre le One et Mahmoudi même si pour cela, le circuit devra faire montre de plus d’impartialité sur les décisions.

L’épisode face Petchdam Petchyindee est derrière même si finalement il fût riche d’enseignement. Elias a compris qu’il fallait en faire plus, toujours plus pour convaincre et décrocher le titre. Une question s’impose néanmoins : comment la France a pu laisser partir un tel talent ? Elias est en passe de devenir le meilleur poids mouche de la planète et tout cela se passera loin de l’hexagone.


La One Dimension ! Chaque boxeur qui a combattu dans ce circuit est unanime : c’est hors norme et ça ne fait qu’augmenter !


C’est révélateur du décalage entre ce qui ce fait dans notre pays et ce qui se fait au-delà de nos frontières. Le made in France existe puisqu’il s’entraîne au Mahmoudi Gym ;  Elias en est le parfait exemple. C’est un regret pour le public de ne pas le voir en live mais il pourrait se consoler avec une édition du One Championship dans une grande ville française. Cette aparté contraste avec le bonheur qu’il donne aux fans. Il est un pionnier comme le fût Jérôme Le Banner à une époque. Et comme tous les pionniers, il va marquer l’histoire bien au-delà de sa génération si tout lui sourit !

Author: Admin