16667720_10155439893701030_1146356352_o

Stéphane Susperregui avec Joerie Moes

Par Cédric Andrieu

Stéphane Susperregui est actuellement en Hollande pour préparer sa première échéance au Dark Fights. Nous vous proposons de suivre son parcours toute la semaine à travers des petits reportages signés Cédric Andrieu. Stéphane est également accompagné de son coach Sylvain Troitino et son préparateur physique Nicolas Lafitte.

Réveil à 7h45, un bon petit déjeuner complet omelette etc..
Ensuite direction le Gym début du training 9h00, nous pensions faire une séance de cardio sur les tapis de courses, finalement cela sera une séance en anglaise avec Mike, répétions d’enchainements en inversant la garde, sans repos et en lâchant les poings.
10h00 début du cours de kick avec Joerie « The Shark » Mes. On attaque sur du travail bien technique, et applicable sur le ring, il explique bien les enchainements et insiste bien sur l’explosivité. Il est de bon conseil et veille à ce que tout le monde travaille à fond et efficacement.
11h00 début des sparrings libres ou Stéphane a pu tourner avec quelques top du Mike Gym..

Le ressenti de Stéphane

Pour moi le réveil a été compliqué : la nuit a été plutôt courte, j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir, j’étais encore sur pression de l’entrainement du soir et j’avais du mal à me calmer…
Du coup on part à l’entrainement, j’essaie de me motiver, mais le cours d’anglaise n’a pas aidé à me réveiller : on a du faire 1 ou 2 techniques en 1 h d’entrainement.
Le cours de kick arrive ! D’entré on part sur du sparring de chauffe (léger… plus ou moins) sans coup au visage puis sur de la technique plutôt intéressante. Mon corps accuse le coup d’hier mais la motivation est là. Puis on fait quelques sparrings ou j’ai pu également tourner avec des gros gabarits. Le cours se termine, étirements, douche et repos mérité.
Pas de training ce soir, après concertation avec toute la team pour garder du jus pour les sparrings de jeudi qui sont le but de ce déplacement. Nous sommes vraiment en recherche de mise de gants afin de travailler en conditions de combat, hors les heures de travail de répétitions ne permettent pas d’être dans ce cas de figure.
Donc une petite tarte dans le centre d’Amsterdam, et coucher à 21h00 pour pouvoir enchainer demain sur les trainings.

Publicités