Connect with us

OCTOFIGHT

Octofight : la passe de trois pour le « Sarrazin » ?

Abdoul Baratte Soulake combattra le 4 mai prochain à l’Octofight. Vainqueur de ses deux derniers par KO à la première reprise, celui qui se fait appeler le « Sarrazin » est clairement en grande forme avant son affrontement face au marseillais Walid Nemri.

Publicités

Published

on

Fiche événement Il s’appelle Abdoul Baratte Soulake mais il se fait appeler le Sarrazin quand il combat. Et de ce côté-là ça marche plutôt bien pour lui puisqu’il vient de signer coup sur coup deux KO à la première reprise.

La particularité de ces deux victoires, c’est qu’il en a obtenu une en pancrace et une en pieds-poings (pour sa première sortie dans ces règles°. Le ton est donné donc pour ce combat qui sent clairement la poudre car son prochain adversaire Walid Salmi qui n’est pas du genre attentiste nous a promis Anthony Roméas.

Walid va combattre devant les siens et forcément, ça représente beaucoup pour lui. De quoi décupler sa motivation si besoin en était.

Dans cette confrontation, c’est un peu à chacun son enjeu. Gagner devant son public ou en conquérir un. Abdoul sera à Marseille pour se faire connaître un peu plus. Et ces deux derniers plaident clairement en sa faveur même si à ce poids, tout va très vite ! Alors, le « Sarrazin » signera-t-il la passe de 3 ? Réponse le 4 mai !

Publicités
Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

OCTOFIGHT

Octofight : Audrey Kerouche, héroïne des temps modernes

Le 4 mai prochain, Audrey Kerouche affrontera Morgan Delagnau dans les règles du pancrace pour la première édition de l’Octofight. Mais Audrey force le respect en assumant parfaitement sa vie de sportive, son rôle de maman et son activité professionnelle.

Publicités

Published

on

By

Fiche événement Elle s’appelle Audrey Kerouche, elle combattra le 4 mai prochain à l’Octofight face à Morgane Delagnau. Jusqu’ici, le commun des mortels n’y verrait que l’annonce d’un combat féminin dans un gros show pancrace. Mais avec Audrey, les choses sont clairement différentes. Elle est aussi et surtout maman d’un petit garçon et infirmière au bloc opératoire avec des journées de 12h00 à honorer.

De toute évidence Audrey est une véritable héroïne des temps modernes. Elle excelle dans tout ce qu’elle entreprend car il faut un vrai niveau de compétence pour encaisser 12h00 au bloc puis reprendre son rôle de maman avant d’enchaîner ses gants de MMA et s’entraîner. Car Audrey mène tout de front. Et cela impose le respect à n’importe qui !

En analysant son parcours de combattante, elle est en constante progression et vient de s’offrir le luxe d’une victoire en MMA (elle reste sur 4 succès de rang). Sous l’impulsion d’Yvan Sorel, son compagnon, Audrey a su rebondir après une période délicate dans son parcours sportif. Son mental est sans aucun doute son atout majeur, qui lui permet de réaliser ces exploits dans tous les domaines où elle évolue.

Et puis il y a cet équilibre trouver entre sa vie de famille, professionnelle et sportive ce qui explique cette belle série qu’elle vient de signer. Elle prend même le temps de partager son savoir et les valeurs de respect, de travail si chères à la team Sorel. C’est tout cela que vous verrez sur le seul octogone de France le 4 mai prochain à Marseille dans une production signée Roméas Family.

Delagnau entre polyvalence et fighting spirit

Morgan Delagnau est une transfuge du leithwei (boxe birmane) où elle évoluait sous la houlette de Jean Roger Callière. C’est une compétitrice dans l’âme et son palmarès en MMA / Pancrace ne reflète pas son niveau, loin de là. C’est une bosseuse acharnée qui revient avec l’ambition de s’imposer.

Publicités
Continue Reading

OCTOFIGHT

Octofight : 4 ceintures sinon rien !

Published

on

By

A l’instar de ce qu’ils avaient proposé à la Nuit Des Champions, avec les ceintures NDC reconnues dans le Monde entier puisque le japonais Masaaki Noiri pose fièrement avec sa ceinture lorsqu’il combat. Pour Erick et Anthony Roméas, il fallait faire de même avec l’Octofight ce qui explique la mise en jeu de 4 ceintures dans 4 catégories de poids différentes évidemment.

Avec deux chocs franco-français et deux chocs internationaux, les ceintures vont être âprement disputées, c’est un fait. De Yazid Chouchane à Vincent Del Guerra en passant par Araïk Margarian Aymar Ghih, les locaux n’auront pas la tâche facile, loin de là. Mais c’est l’essence même du combat que de se faire affronter les meilleurs entre eux ! Les 4 titres sont ouvert plus que jamais. Et il ne faudra pas oublier Damien Peltier qui reste sur 4 succès de rang ; Margarian n’aura pas la partie facile pour ce qui constitue son retour.

Landu, un statut à part

Yves Landu est sans aucun doute le plus chevronné du programme. Le pensionnaire de la Snake Team croule sous les titres et avait fait forte impression lors de l’édition précédente où il avait battu Yazid Chouchane. Grappler hors pair, il est aussi à l’aise de bout. Sa force est là : il est complet. Habitué du 100% Fight, il devient peu à peu un titulaire indiscutable de l’Octofight. Sous la houlette de Cyrille Diabaté, aux côtés d’Emmanuel Dawa (Papou Lélé) Landu s’est fait une place et le battre n’est pas à la portée de tous.

Publicités
Continue Reading
Publicités

Events Calendar

Aucun événement trouvé !

Best