Nuit Des Champions : quitte ou double pour Nait Slimani

Eddy Nait Slimani va disputer un combat important samedi soir à venir au Palais des Sports de Marseille. Le pensionnaire du Pro Team GBL est engagé dans un véritable quitte ou double face à l’ukrainien Serghei Kuliaba contre lequel il défendra la ceinture NDC, véritable juge de paix à une époque où les titres ne veulent plus rien dire.

Eddy le sait : la victoire est impérative à la Nuit Des Champions. Et cette année, c’est encore plus vrai. Serghei est un combattant de renommée mondiale qui vient à Marseille pour défendre ce statut. Il est de la trempe des grands et affiche une expérience folle de ce genre de match où l’enjeu prime sur le reste. Il y a clairement danger pour le français qui a bien conscience de l’impact que peut avoir une victoire face à un tel champion.

Eddy Nait Slimani avait conquis la ceinture NDC face à l’espagnol Daniel Puertas en novembre dernier. Ce 16 novembre, il défendra pour la première fois son titre !

Est-ce qu’Eddy peut battre Serghei ? La réponse est oui, Antony et Erick Roméas ne l’ont pas convié par hasard, il est même à l’aise face à ce genre d’adversaire. Néanmoins, la pression des grands matchs est autant sur ses épaules que sur celles de son adversaire. Revenu victorieusement aux affaires avec un match très appliqué en octobre au World GBC Tour, Nait Slimani est déjà testé. Il ne faut pas oublier que ce combat est un co-main event et pourrait le propulser en tête d’affiche pour les éditions à venir. A 26 ans, le mazanais est à un stade de sa carrière où il est à-même d’appréhender ce genre de confrontation.

En ce qui le concerne, nous pouvons parler d’une certaine maturité dans sa boxe même la coupure à laquelle il a été contraint ne permet pas pour l’instant de savoir où il en est. Seul l’activité le dira ! Dans ce quitte ou double, Eddy, favori du match pour Fight Infos, peut briller, il a la boxe pour ça. Face à Yvan Naccari, il a fait preuve d’application tout en dosant son match de techniques fantastiques. Mais le ring reste sur le ring et chaque passionné, chaque coach, chaque boxeur sait que le carré de combat livre parfois des verdicts implacables. Eddy en avait fait l’expérience face à Masaaki Noiri avant de rebondir de manière fantastique dans les mois qui ont suivi. Il a démontré qu’il avait le mental pour surmonter les épreuves, s’en nourrir et vaincre. Vivement samedi !

Author: Admin