Nordine Mahieddine, patron des lourds français

Crédit photo : Amar Mahieddine C’est indéniable, sa victoire acquise hier soir au Collision 2 a conforté le marseillais Nordine Mahieddine dans son statut de poids lourds numéro 1 en France. L’homme fini l’année comme il faut et il est fort à parier que ce succès va le faire avancer dans la hiérarchie des hommes forts au Glory.

L’homme n’est pas accroc à ce genre de statut officieux mais force est d’admettre que c’est une réalité. Il est le seul poids lourds français dans le circuit succédant à Jérôme Le Banner, Nicolas Wamba ou encore Brice Guidon. Ce dernier s’était distingué par une victoire face à Rico Verhoeven au K-1 World GP 2009 Tokyo il est vrai et reste le seul tricolore à avoir disputé une finale du Glory à une époque où le format était différent.


Nordine Mahieddine, chantre de la discrétion

Peu enclin aux déclarations tapageuses, Nordine Mahieddine est un boxeur très respectueux de ses adversaires. Jamais de mauvais gestes ou de mauvaises paroles, il se concentre sur le ring et celui réussi bien.


Mahieddine affiche 2 victoires, sur ses 2 derniers combats au Glory (il compte 2 succès et 2 défaites dans le circuit). En faisant le choix fort de s’exporter loin de Marseille (il se prépare majoritairement en Hollande), il a fait un choix payant au regard de ce qu’il fait dans ce pays (il a disputé plusieurs combats avant d’intégrer le Glory). Bien implanté dans sa division de poids, le marseillais peut passer les fêtes de fin d’année sereinement. Le job est fait comme on dit et sa victoire d’hier soir le place au-dessus du lot des poids lourds français. Il s’améliore à chaque combat dans la gestion du fight, dans l’intensité de ses coups mais aussi dans le timing. Défait sur le fil à Paris face à Antonio Plazibat, une revanche s’impose d’elle-même d’autant que le contexte n’avait pas été favorable au français.

Les hypothèses de matchs ne manquent pas mais une certitude apparaît : ce sera toujours plus dur. Devant il y a des hommes comme Jamal Ben Saddik, Benjamin Adebuyi ou encore d’Angelo Marshall même si Mahieddine amène un vent de renouveau avec lui dans une catégorie qui s’est pleinement relancée hier soir avec le choc entre Badr Hari et Rico Verhoeven. Clairement, s’il poursuit dans ce même registre, l’avenir se conjugue avec lui. Avec une ou deux victoires de plus face à des boxeurs du top 10, il pourrait prétendre à un title shot même si chez les hommes forts, la prudence doit restée de mise.

Author: Admin