Publicités
Connect with us

Actualité

No Limit II : Meksen s’attaque au titre national en boxe

Published

on

Elle est comme ça Anissa Meksen. Fraîchement couronné au Glory il y a quelques jours, elle est revenue en France avec un nouveau challenge en ligne de mire : le titre de championne de France des super-coq de boxe professionnelle. Pour cela elle sera opposée à Fatima Elkabouss, qui affiche deux victoires en 5 combats pros.

Anissa est de nouveau la grande favorite de ce combat pour le titre national. Même si elle affiche une expérience moindre que son adversaire en boxe, son parcours sur le ring la positionne dans ce statut qu’elle connaît bien. Anissa part clairement à la conquête d’une ceinture qui lui tend les bras.

Même si elle a finalement eût peu de temps pour préparer cet échéance, ses facultés d’adaptation feront des miracles face à une adversaire qui relève ici son plus gros défi.

Alors est-ce que Meksen peut devenir la nouvelle égérie de la boxe féminine ? Non ! Le noble art  peine clairement depuis le départ de figure forte comme Anne Sophie Mathis ou  Myriam Lamarre qui avait conquis le public avec des confrontations qui sont restées dans les annales.

Anissa a le talent mais de toute évidence le public boude les combats féminins, faute d’affiche concrète il est vrai. Son style très technique n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur et c’est regrettable. L’intelligence est essentielle sur le ring !

Médiatisée comme il se doit, Anissa aura la lourde tâche d’attirer les projecteurs qui sont braqués sur elle, vers son parcours en boxe car il est difficile de croire qu’elle s’arrête au titre national si elle s’impose le 14 décembre prochain.

Une question s’impose tout de même : qu’est-ce qui peut motiver autant Anissa Meksen ? La passion du ring est la réponse la plus probante !

Récapitulatif

Championnat de France
Boxe . 8×3 mn . Super coq
Anissa Meksen (France) vs Fatima Elkabouss (France)

Publicités
Continue Reading

Actualité

Branchu s’impose dans un LFC compliqué !

Published

on

By

Jean Bagal est un promoteur dévoué au pancrace et au kick boxing. Mais si l’homme est passionné par ce qu’il fait, le 10ème opus de son Lyon Fighting Championship aurait pu avoir raison de sa bonne volonté. Avec une cascade d’annulation de salles, de combats et autres, l’organisateur lyonnais a vécu une soirée qui marquera l’histoire du LFC.

Entre droits et devoirs !

Organiser c’est compliqué ! Celles et ceux qui ont tenté cette aventure sont unanimes quand à cet état de fait. Alors chacun doit respecter les règles du jeu mais également par les organisations. Licences, poids etc… chacun doit être à jour, c’est une logique de fonctionnement et suffisamment d’outils sont à disposition pour vérifier tout cela. Avec 3 annulations pour des problèmes de licence, de toute évidence il y a eût un manquement. Au final, 4 combats ont pu être validé avec notamment un choc en K-1 entre Victor Bordage et Mathias Branchu.

Mathias Branchu de l’AJSR

L’AJSR Saint Raphaël est devenu un club phare avec des boxeurs qu’il faut battre pour obtenir une certaine crédibilité. a L’instar des Ketaieb, Branchu, Kalachnikoff, Dehby et Consor, Mathias Branchu a fait honneur à sa team avec un fight explosif face à Victor Bordage, guerrier hors norme. Les deux hommes ont enflammé le LFC avec une confrontation digne d’une guerre des tranchées. Branchu était dans son élément en K-1 et il l’a démontré face à un nakmuay pur jus. Les automatismes ont fait la différence et le raphaëlois signe un beau succès face à un boxeur de valeur. Mathias Branchu, comme son frère Jocelyn ou son partenaire de club Hakim Ketaieb, devient peu à peu un animateur sérieux de cette catégorie des -67kg. Ce combat a tenu ses promesses et promet d’avantage pour Mathias qui peut espérer sereinement de belles choses pour l’avenir.

Publicités
Continue Reading

Actualité

MMA : Nos trois Françaises battues !

Published

on

By

MMA : Nos trois Françaises battues !Par Mika Le MMA se porte bien en Europe avec de nombreux événements qui se sont déroulés sur le vieux continent depuis plusieurs semaines.
En effet, nos athlètes Français(es) s’expatrient assidûment hors de l’hexagone pour se mesurer à nos voisins, que ce soit au Royaume-unis, au Danemark, en Suisse, au Portugal, en Belgique ou encore en Ukraine.
Comme vous pouvez le constater au fil de l’actualité, nos combattants ont vécu récemment différentes fortunes avec des résultats globalement en dents de scie, voir négatif en termes de ratio victoires/défaites. Il se murmure que le MMA Français, selon certains de nos représentants, est plus que jamais proche de gagner enfin sa liberté sur notre territoire, et bien il semble que cela devienne véritablement une nécessité sportive tant le niveau augmente rapidement dans les pays limitrophes. Rappelons que nos athlètes se retrouvent systématiquement dans des oppositions à l’extérieur, très souvent face à des représentant locaux. Inutile de vous faire un dessin en terme de pointage des juges si les combats vont jusqu’à la décision. Nous en avons eu encore la preuve lors de ce week-end mettant les femmes à l’honneur, notamment avec la Niçoise Manon Fiorot qui aurait peu être mérité mieux justement au niveau du pointage. Eva Dourthe et Samantha Jean-François étaient également de sortie ainsi que le retour aux affaires de Souk Khampasath.
Voici les résultats complets du week-end, bonne lecture !

Cage Warriors 94 : Dourthe et Fiorot s’inclinent en Belgique

La Lotto Arena d’Anvers en Belgique accueillait la 94ème éditions du Cage Warriors. Deux combattantes Françaises étaient à l’affiche de la carte préliminaire. Malheureusement cela s’est mal passé pour Eva Dourthe et Manon Fiorot qui se sont inclinées toute deux par décision partagée.
Cette soirée nous proposait 10 combats professionnels avec 4 combats amateurs en ouverture, voici les résultats complets de la carte préliminaire et principale.

WWFC 11 : Samantha Jean François battue par soumission en Ukraine

Le World Warriors Fighting Championships 11ème du nom a eu lieu dans l’enceinte du Kiev Sports Palace en Ukraine. Lors de cette soirée, la Aixoise Samantha Jean-François s’est inclinée par soumission face à Alyona Rassokhina.
Voici les résultats complets de la soirée avec 15 combats au programme.

M-1 Challenge 94 : Retour gagnant pour Souk KHAMPASATH

Après plus d’un an d’absence le représentant de la Team Pythagore, Souk Khampasath, faisait son retour à l’occasion M-1 Challenge 94 qui se déroulait à Orenburg en Russie.
Le Français s’est imposé grâce à un étranglement arrière dès la première reprise face à l’Arménien Gegham Vardanyan.

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best