Connect with us

Infos

Nice Fight Night VII : entre ring et émotion !

Published

on

La Nice Fight Night est une soirée qui marque. Comment ne pas se souvenir de cette ambiance fantastique pour l’édition 2017 où Johny Tancray prenait le titre mondial WPMF dans une salle Leyrit bouillante d’émotion !

Alors, l’envie d’y retourner est forte d’autant que l’opus précédent avait été passionnant comme jamais. 2018 n’échappera pas à la règle du pluralisme voulue par Xavier Lafaye, promoteur de l’événement. Pancrace, Muay Thai, K-1 rules et Handiboxe seront au programme.

Avec quels acteurs ? Patience ! Vous connaissez désormais la date (ndlr : le 16 mars 2017), vous pouvez déjà la noter sur vos agendas. Le programme sera empreint de passion et de générosité à l’image de son organisateur qui sait ce qu’il veut.

Evidemment, Xavier va s’appuyer sur les membres de son club, le Kime Dojo avec en chef de file, Johny Tancray qui nous l’espérons sera au programme, histoire de revivre des instants aussi forts que ceux de l’édition précédente. Et pourquoi pas Grégory Grossi multiple champion du Monde qui connaît bien l’ambiance de la salle Leyrit.

Qui dit handiboxe dit Vincent Moissenet Santi. Guerrier hors norme, ce dernier est attendu par son public alors évidemment, le souhait de le revoir sur le ring est présent.

Il y a aussi Manon Fiorot qui fait de plus en plus parler d’elle et qui offre souvent des confrontations particulièrement âpre.

Vous l’avez compris, Xavier Lafaye a ce qu’il faut pour vous faire passer une bonne soirée même si ici, il ne s’agit qu’émission d’idées. Rendez-vous le 16 mars prochain, c’est une certitude pour des lives explosifs et terriblement passionnés.

Salle Leyrit

Continue Reading
Advertisement

Infos

Jonathan Mayezo monte en puissance !

Published

on

By

Vainqueur d’Ahmed Bouchiber qui n’est quand même pas le plus tendre du lot, Jonathan Mayezo observe une montée en puissance depuis quelques mois. Le protégé de Mohamed Houmer a comme ce dernier la team Ezbiri chevillée au corps. Force tranquille, décontraction naturelle font de lui un combattant atypique.

Mayezo est un concentré de talent ! Il sait tout faire : déplacement, remise, esquive, intensité, variation des zones de frappes et des low-kicks qui ne sont pas sans rappeler un certain Ernesto Hoost toutes proportions gardées. Ce jeune boxeur progresse à chaque match et samedi soir à Montélimar, il a été impressionnant de maîtrise du combat malgré quelques coups de semonce de Bouchiber. Poussé par son coach, Mohamed Houmer qui lui a inculqué de ne jamais rien lâché et toujours finir plus fort dans les échanges, Mayezo a conquis le public qui a bien compris que ce boxeur là n’est pas comme les autres.


Mohamed Houmer est un atout précieux dans son évolution de carrière. Il y a quelques années il avait déjà décelé le talent de Jonathan. Cela se confirme depuis quelques temps avec un super bilan pour l’année 2019.


Jonathan vient de battre en quelques semaines deux boxeurs rugueux : Ahmed Bouchiber comme évoqué plus haut mais également Adam Ghaleb au Louna Boxing de Jean Michel Aubert. Il n’y a pas de hasard dans ces prestations. Il y a le travail mais aussi une ambition de bien faire les choses en affichant une décontraction assez perturbante finalement. En cette fin d’année, il peut largement aspirer à des choses encore plus conséquentes pour 2020, c’est une certitude. Entouré d’une équipe soudée à l’état d’esprit irréprochable, il a tout pour réussir !

Continue Reading

Infos

Sarah Moussaddak, un esprit sain dans un corps sain

Published

on

By

A Monsieur le docteur Abdelhamid Saïdi Un esprit sain dans un corps sain ! C’est une devise de Juvénal que Sarah Moussaddak a fait sienne. Côté sport, le jeune boxeuse que Queensburry boxe au Glory et la Nuit Des Champions, ce qui se fait de mieux en matière de kickboxing (ndlr : pieds-poings). Côté étude parce que Sarah construit son avenir, elle est en 1ère année de licence de droit à l’université de Valenciennes.

A 19 ans, elle est déjà un exemple pour de nombreux jeunes qui franchissent le pas de l’abandon de la scolarité pour se consacrer à une carrière éphémère en pieds-poings, sans réel plan pour l’avenir. Moussaddak est un message à elle toute seule : il est possible de concilier études et carrière sportive de haut niveau. C’est un vrai combat qu’elle mène car de surcroit, elle s’entraîne à Bruxelles situé à une centaine de kilomètre.


La ligue Rhones Alpes Auvergne par l’intermédiaire de son président Nabil Mazari, a lancé un sondage sur le sujet de l’abandon de la scolarité. Nous reviendrons sur les résultats de ce sondage !


Vouloir c’est pouvoir et finalement Sarah Moussaddak fait preuve de pugnacité dans la vie autant que sur le ring. Cela force l’admiration mais pousse à l’interrogation sur le traitement des athlètes de haut niveau en France. Si elle n’a pas la reconnaissance officielle de ce statut, ce sont ses matchs et surtout où elle les fait qui le lui donne. Le débat est complexe mais il semble que peu importe la discipline dans laquelle tu t’illustres, tu devrais les mêmes reconnaissances et les mêmes aides.

Comme pour ses combats, elle avance sans douter. Faire du droit c’est opter pour une option difficile et finalement un choix qui lui correspond car elle nécessite rigueur et assiduité, deux qualités que possède Moussaddak. Sarah n’est pas dupe de la complexité de réaliser une carrière lucrative (c’est encore plus vraie pour une boxeuse) et se lançant dans des études, elle a fait le choix de la raison. Si elle n’est pas seule dans cette situation, son parcours doit inspirer et nourrir celles et ceux qui feraient l’erreur de tout plaquer pour un eldorado éphémère.

Continue Reading

Evénements

Pas d'événement actuellement programmé.

Best