Monsieur Pinca!

A une époque où il n'est même plus nécessaire de gagner pour obtenir reconnaissance, il y a des femmes et des hommes qui se démarquent. Fabio Pinca est de ceux-là ! C'est un monsieur, un homme homme qui a tout gagné et qui n'hésite pas à fesser la relève quand cela est nécessaire. Samedi soir, il avait rendez-vous avec son public, chez lui à Lyon, pour une communion avec ses supporters.

Crédit photo : Lyon Capitale

Il y a les boxeurs !

Il y a les champions !

Il y a les icônes !

A une époque où il n’est même plus nécessaire de gagner pour obtenir reconnaissance, il y a des femmes et des hommes qui se démarquent. Fabio Pinca est de ceux-là ! C’est un monsieur, un homme homme qui a tout gagné et qui n’hésite pas à fesser la relève quand cela est nécessaire. Samedi soir, il avait rendez-vous avec son public, chez lui à Lyon, pour une communion avec ses supporters.

Tout était prêt !

Tout avait été fait à la salle pour que le roi Pinca puisse s’exprimer pleinement sur le ring. Ce ring a pourtant été impitoyable, terrible voir même injuste même si c’est la règle. Fabio a connu ce qu’il n’avait jamais connu avant mais même lui savait avant de franchir les cordes, que ce carré de toile qu’il connaît était capable de tout.

La toile justement, a accueilli le lyonnais de manière dure et abrupte, histoire de lui rappeler qu’on ne joue pas. Il est tombé sans pouvoir se relever avant ce 10 fatidique bien trop court pour la situation. Ce surprenant russe réalise l’impensable et marque le public pour de nombreuses années. Qu’il est beau ce KO mais qu’il fait mal à plusieurs générations de passionnés venus voir leur favori.

Fabio est un monsieur disais-je. Surpris par cette expérience, il a réagi en icône, sans se trouver d’excuses, ce n’est pas le genre de la maison. Il en va de cette fierté, celle des grands qui avancent et tirent leçon de tout ce qu’ils peuvent vivre dans ces joutes pugilistiques. Il n’est pas question de tomber dans les faux-semblants ou chercher une porte pour se dérober. Il a assumé pour mieux rebondir, il ne peut en être autrement.

En apprenant ce résultat, en voyant ces images, je dois bien avouer que le choc a été rude. Indéniablement, l’affect a pris le dessus. Le souvenir de cette soirée à Barcelone il y a quelques années déjà, me revient tout de suite. Je me suis rappelé de ce boxeur un peu frêle, très en réserve, si redoutable quand il est en action. Ce jeune boxeur devenu héros de tout un peuple une décennie plus tard en récoltant tout ce qu’il y avait à récolter. Evidemment, mon partie pris est flagrant et assumé même s’il n’est pas question de remettre en cause quoi que ce soit. Mais Fabio comme un poignée d’autres, c’est à part. Il a tant donné, tant prouvé que le voir embarqué dans cette mésaventure est dérangeant pour ne pas dire plus.

C’est ainsi quand un leader tombe, pour une première fois. Fabio a chuté ! Plus qu’un autre il sait que sa réaction ne fera qu’accroître sa légende car après le Thai Fight, la ceinture du Rajadamnern, une pléiade de ceintures mondiales, l’empreinte est devenu indélébile pour bien longtemps.

Je ne reviendrai pas sur les jubilateurs malsains, doués de commentaires acerbes à défaut d’avoir un autre talent. Il faudra se faire une raison, Pinca est grand et il le restera quoi qu’il advienne.

Et pour être honnête, son prochain combat est déjà attendu. Contre qui ? Buakaw Banchamek même si le règlement imposant une juste période de repos après un KO, pourrait bien mettre à mal ce match tant attendu. Rien n’est encore annoncé donc la rencontre court toujours !

Peu importe ce qui se passera, Fabio méritera le respect qui lui est dû. Et bien plus ! Sa réaction à ce 28 octobre a été à son image, image qu’il a cultivé durant 15 ans de combat. Honnête et droite, son attitude face à l’affre du revers en dit long mais devient en même temps une véritable leçon pour tous. Merci !

Jérôme