Connect with us

Reportages

Monica Torchio : à l’assaut !

Published

on

Par Luxo – Photos Droits réservés Tonino Crapiz

Se tenir éloigné des rings, quand on est atteint par le virus du combat de longue date, n’est pas toujours chose facile. Ni souhaitable, quand on est doué…  Il n’est pas rare de croiser des athlètes qui, malgré les difficultés que connaissent les athlètes du pieds-poings en France, gravitent près des rings à attendre leur heure. La jeune femme du jour a le sens des priorités et a su prioriser ses études puis sa carrière professionnelle…
Mais, quand les conditions le permettent, pourquoi résister à l’envie de briller quand on déborde de tonus ? Désormais, le punch naturel de Monica Torchio s’exprime et la combattante bordelaise signe une grosse saison 2018/2019 !
Rencontre avec la combattante du club « Impacts 33 » : championne de France classe A en Full Contact/Kick Boxing/K1.
Ajoutons à cela de belles prestations en Savate PRO et une victoire nette à l’Open de France de Savate BF, bref…. 52 kg de tonus à revendre !

Salut Monica ! Comment présenterais-tu ton parcours pugilistique à nos lecteurs ? De la façon la plus simple possible, en évoquant ma vie d’adolescente plutôt sportive, je pense que cela parlera à beaucoup ! Je vivais alors avec ma famille dans le 13ème à PARIS et j’ai découvert les sports pieds-poings avec Philippe MAGNOL au club CENVINT, au départ juste pour le plaisir. La vie de club et la passion du professeur m’a conduit assez rapidement vers la compétition, un an après mes débuts, en Savate Boxe Française, en Full Contact aussi.
J’ai de bons souvenirs de ce parcours parisien et je me rends compte que j’ai toujours eu affaire à des coachs passionnées…et passionnants. Cela m’a sans doute influencé pour la suite.

Quand t’es tu décidée à boxer en combat ? Dans une transition articulée avec ma vie d’étudiante, où j’avais d’une part besoin d’une pause, pour profiter de la vie avec insouciance. Et d’autre part, en toute sincérité, je n’ai pas su m’adapter à l’époque aux coups portés avec impact. Les choses sont venus peu à peu, et c’est ce qui fait ma force aujourd’hui : j’ai appris à aimer la « violence » de ce sport, j’ai appris à me remettre en question en profondeur et assumer pleinement mes envies. Ce que je n’étais pas capable de faire à l’époque. Après une longue pause de 5/6 ans, en lien avec mes études d’ostéopathie, j’ai repris car le sport faisait partie de mon équilibre personnel et au contact de Mo KOULEON et de Willy BORREL à Bordeaux, j’ai vite constaté que les boxes pieds-poings me manquaient… Je voulais surtout reprendre dans une logique d’insertion sociale, pour rencontrer des gens à Bordeaux mais au bout d’un an, Willy BORREL m’a présenté son approche et celle du club IMPACTS.
Dans ce club, on valorise une pratique multidiscipline au sein d’une même structure, en vue de gagner en expérience et en adaptabilité sur le ring. Cela m’a séduit a rappelé mes débuts à Paris, j’y ai vu aussi des opportunités pour boxer plus régulièrement.

L’agglomération bordelaise a été une place forte par le passé dans les sports de combats, est-ce toujours le cas ? Sur ce point, je ne peux répondre qu’en ce qui concerne mes ressentis, à partir de la saison 2015/2016 environ, où j’ai pu bénéficier du réseau de mes enseignants car j’étais alors bien impliquée.
Je te confirme que l’ambiance de travail est très saine dans la région, il n’y pas de concurrence stérile entre les clubs, et on s’aide en fonction de nos échéances. Nous faisons des mises de gants régulières avec d’autres structures et je peux compter sur des accueils utiles à ma préparation, par exemple chez Yassine MEITIRI (du club Chartrons Boxe) ou plus loin au club de PERIGUEUX. J’ai aussi la chance d’avoir un combattante de très bon niveau dans mon club (Ludivine GUILHOT, -48kg qui évalue en Elite A en BF).
En axant ma pratique surtout sur le K1, en 2015/52016 j’ai eu de bons résultats. J’ai participé au championnat d’Europe Amateurs WAKO avec l’équipe de France. Cela m’a démontré que j’avais le niveau mais qu’il restait encore une marge de progression pour briller.

On peut dire que la saison en cours est la plus aboutie ? Oui, j’utiliserais même à ce sujet une expression bordelaise typique ! Je me « gave » comme on dit ici ! Je profite des dates de combats, des expériences riches dans les disciplines que je pratique. Je remets les chaussons avec l’aide de mon coach actuel Clément BIBARD, passionné de BF qui reste néanmoins ouvert à l’esprit multiboxe qui a conduit mes débuts. On s’essaye à la Savate PRO et on s’interroge enfin sur une saison 2019/2020 avec d’autres objectifs plutôt …ambitieux dirais-je !

Le mot des coachs concernant Monica Torchio

Willy Borrel : « Monica est arrivée avec une bonne base de travail, elle a des qualités évidentes de souplesse ou d’agilité mais je crois avoir contribué à son explosivité. Dans tous les schémas tactiques que je lui ai proposé, elle exprime une frappe phénoménale en jambes et avec un bon entourage, elle aura un avenir probable à l’international.
Le potentiel et l’écoute en combat sont d’autres qualités, j’ai entraîné des boxeurs qui ont bien moins de lucidité que ce petit bout de femme de 52 kg. C’était pour moi une belle rencontre sportive, Monica mérite de réussir. »

Clément Bibard : «  Des ajustements techniques sont à parfaire mais clairement chez Monica, le punch est là ! Elle a aussi un sens technico-tactique évident, son intelligence lui permettra d’aller loin. C’est une bosseuse qui a tout compris de la pratique multiboxe et qui apprend de chaque discipline »

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

Cédric Doumbe, Khabib Nurmagomedov, la rencontre des icônes

Published

on

By

A mon ami Samir Mahjoubi

Décalage horaire oblige, il est 3h30 quand je découvre le message de Cédric Doumbe et cette photo avec Khabib Nurmagomedov. Quelle photo ! Les émotions sont fortes quel réveil de voir deux icônes de cette trempe. Malgré l’heure matinale, les souvenirs se bousculent, ils sont nombreux et le premier est ma rencontre avec « Doumced ».

Souvenir d’un grand

Après avoir écris sur lui et vu ses combats en vidéo, nos routes se sont croisés à la Full Night d’Aurélien Cramail où il avait été hors norme (déjà) en full contact, avec des gestes d’une classe folle. Au-delà de ce combat, il ne laissait déjà personne indifférent et savait plus qu’un autre ce qui l’attendait. C’est en cela qu’il force le respect. Il y a eût une époque où l’on fabriquait les champions, lui l’a fait seul avec une équipe restreinte. Il a inversé les courants et révolutionné la gestion de carrière d’un boxeur pieds-poings, il a même sorti nos disciplines d’un archaïsme néfaste. Il s’est forgé sur le ring, rien ne lui a été épargné, rien mais il était prêt à payer ce prix là pour y arriver. Cédric n’est pas un homme de facilité mais un homme d’abnégation qui sait se nourrir de ses erreurs. Sa force est d’avoir réussi à se démarquer à une époque où tout est copié, reproduit sans originalité.

Khabib et Cédric, Cédric et Khabib

Ce qui explique cette photo avec Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers à l’UFC. Ne vous trompez, Doumbe a déjà son plan bien établi, c’est une certitude et ces deux-là peuvent se nourrir l’un de l’autre. Rien n’est dit sur une collaboration sur le long terme mais force est de constater que le français sait où il va et par quoi il faut passer par y aller. La notion de challenge est présente comme jamais, elle se dresse là devant Doumced qui aime, non, qui adore les défis et ce qu’ils peuvent engendrer. Le MMA en est un de taille et clairement, Khabib plus qu’un autre peut le conseiller pour son évolution même s’ils ont une approche différente du fight. Ils réalisent ce que certains pourraient considérer comme l’impensable.

Cédric Doumbe peut le faire !

A la question est-ce que Cédric Doumbe peut faire des prouesses en MMA ? La réponse est oui et c’est même un grand oui ! Il travaille son sol depuis plusieurs mois et là aussi, l’expérience de Khabib Nurmagomedov en matière de judo, lutte et sambo lui sera bénéfique. Doumbe peut le faire parce qu’il est doué naturellement. C’est un touche à tout génial qui travaille dur pour afficher une telle aisance sur le ring. Et dans la cage ? Oui encore une fois, il y prendra vite ses marques même s’il va devoir franchir les étapes les unes après les autres. Son parcours en pieds-poings est une fondation solide dans ce qu’il va entreprendre même si tous les paramètres qu’il connaît vont changer. En MMA rien n’est simple et faire ses preuves dans une catégorie aussi développée ne sera pas choses aisées. Intégrer l’UFC est compliqué tout comme l’était une programmation au Glory. Son sens du spectacle et de la communication sont des atouts essentiels même si ce sera sur ses prestations sportives qu’il sera jugé.

Véritable avant-gardiste !

Pour les puristes du pieds-poings, voir partir Cédric en MMA, est un véritable crève-coeur même si c’est une évolution logique.  Le raz de marée prévu avec la légalisation des arts martiaux mixtes en France n’a pas échappé à Doumced même s’il n’a pas attendu après cette annonce pour faire son choix. Ses milliers fans se délectent de ses prestations avec une passion comme peut de boxeurs avant lui ont pu en transmettre. Cédric est définitivement dans les annales du kick boxing mondial et performer au plus niveau dans les arts martiaux mixtes ferait de lui, une véritable légende du sport. Son prochain combat face à Murtel Groenhart en sera peut être plus suivi encore même si aucune date n’est annoncée en ce qui concerne sa première sortie en MMA. La France et le Cameroun ont offert à la planète,  un combattant hors du commun qui en plus d’avoir fait exploser tous les codes traditionnels, pourrait secouer comme jamais le Monde des sports de combat.

Continue Reading

A la une

Choc Des Gladiateurs 18 : Dehby retrouve son rang !

Published

on

By

Crédit photo : Marc Santoni

Marc Notari l’avait annoncé : « Cette 18ème est la plus belle que j’ai proposé dans toute l’histoire du Choc Des Gladiateurs ! » Le 18ème opus lui a donné raison. Quelle soirée, quelle ambiance, quelles sensations.Tout a été parfait même le timing malgré un programme fleuve et de nombreuses animations.  La soirée a eût sa reine, Amel Dehby. La championne a ravi la vedette, statut oblige mais également en offrant un combat de haute volée. Retour sur une soirée qui conclue la saison de bien belle manière.

Rien n’était simple pour Amel Dehby. Le contexte dans lequel elle se trouvait avant le match en aurait perturbé plus d’un, pas elle. Sa force de caractère lui a permis de démontrer que son statut d’icône n’est pas usurpé. Face à la turque Irem Akin et son anglaise redoutable, la française a construit patiemment tout en donnant une leçon de mental à son adversaire. Indéniablement, c’est un match abouti qui va servir pour la suite avec en ligne de mire, la ceinture du Enfusion à la fin de l’année. Irem est une boxeuse qui était invaincue avant la rencontre et cette situation n’était en rien usurpée. Pour Amel, la victoire est acquise intelligemment même si elle a su ponctuer avec des frappes solides et de la justesse technique. Sans oublier sa fraîcheur physique qui démontre à quel point elle a travaillé pour retrouver son niveau.

En bon chef d’orchestre, Marc Notari, qu’il ne faut pas remercier (il ne veut pas), était partout et même parfois dans le coin de ses boxeurs, quand il le pouvait. Passionné comme à la première heure, le promoteur varois a offert un show à son image : généreux et entier. Merci à lui !

C’était le main event de la soirée : Grégoire Gottardi affrontait Thibault Arias dans les règles du K-1. Et le public en a eût pour son argent là-aussi. Quel match ont offert les deux hommes durant trois reprises d’une belle intensité. Arias n’a jamais lâché et même pris systématiquement l’initiative. Le marseillais a rendu coup pour coup, faisant fi de l’allonge supérieur de Grégoire. Ce dernier choisi de s’appuyer un peu plus sur son allonge ce qui va poser problème peu à peu à Thibault, qui a laissé quelques plumes physiquement avec un très gros début de fight. Gottardi en profite tout en restant méfiant. Touché sur un blocage, il lui a fallu composer dans ce match où les débats sont restés serrés jusqu’au bout.

28.000 euros ont été récolté, somme qui a été redistribué à sept association qui s’occupent d’enfant malade, de victime d’accident, de soutien au pompier etc….L’organisation avait promis de reverser tout, elle a tenu parole remettant sur le ring les chèques qui concrétisent la sueur et l’engagement de nombreux bénévoles, de partenaires qui ont soutenu à leur manière.

Chez les hommes forts, Freddy Kemayo affrontait Hassen Otman, boxeur auquel il rendait plusieurs centimètres. Hassen a été comme toujours courageux à souhait et même parfois dangereux avec ses genoux mais face à lui, il avait un boxeur d’expérience, rodé à l’exercice du combat pro depuis 18 ans. Pour l’anecdote, Freddy a disputé son premier combat à ce niveau lors de la première édition du CDG. Malgré l’absence de préparation, Kemayo a fait parlé le métier, fauchant la jambe d’appui, durcissant avec ses poings. Il s’impose aux points et pense clairement à une troisième participation.

Mohamed Hendouf et Maximo Suarez étaient attendus. Le premier parce qu’il est un habitué du public français, le second parce qu’il aspire à l’être. Les deux hommes ont connu des soirées différentes. Mohamed croisait le fer avec l’italien Ovidio Mihali. Ce dernier s’est montré dur au mal et déterminé mais ce n’était pas suffisant pour battre un boxeur comme Hendouf. Le pensionnaire du Queensburry s’est appuyé sur des combinaisons chirurgicales des deux mains. Un vrai travail de sape au corps sans oublier des remises en jambes bien senties qui lui offre la victoire dans un match qu’il a dominé de la tête et des épaules. Maximo est ressorti déçu de sa prestation face à l’italien Roberto Sacco. Ce dernier a rapidement constater la puissance de l’espagnol et opté pour un combat où le clinch a été une solution le temps d’un round. Blessé à la main, Roberto abandonnera dans la deuxième reprise, incapable d’utiliser sa main.

Luc Genieys a pris sa revanche sur Gebril Chaibi en signant un KO magistral dans la première reprise. Dans un match très électrique, Genieys a trouvé la faille avec un crochet large aussi précis qu’efficace. Romain Gagioli s’est imposé par abandon dans la deuxième reprise de Tony Espade. C’est pourtant ce dernier qui avait bien démarré son combat, infligeant un knock down sur une belle série des deux mains. Blessé au tibia, Tony va poursuivre et encaisser des frappes lourdes dans les jambes. Clairement gêné par la coupure qu’il avait sur le tibia, Tony ne pouvait plus poursuivre, les low-kicks de Romain compliquant sérieusement les débats.

Opposition de styles en règle entre Nazim Djennadi et Adam Ghaleb. Plus grand, Nazim s’est appuyé sur son allonge avant de constater la puissance de frappe vitrollais. Le scénario est assez simple, Djennadi distribue un nombre incalculable de jambes, alors que Ghaleb fait le forcing à mi-distance pour placer ses crochets monstres. Game plan payant pour lui puisqu’il s’impose aux points au profit justement de cette efficacité. Coup de chapeau à Nazim Djennadi, auteur d’un match intelligent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continue Reading

Evénements

juillet

août 2019

septembre
LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
29
30
31
1
2
3
4
Événements pour août

1st

Aucun événement
Événements pour août

2nd

Aucun événement
Événements pour août

3rd

Aucun événement
Événements pour août

4th

Aucun événement
5
6
7
8
9
10
11
Événements pour août

5th

Aucun événement
Événements pour août

6th

Aucun événement
Événements pour août

7th

Aucun événement
Événements pour août

8th

Aucun événement
Événements pour août

9th

Aucun événement
Événements pour août

10th

Aucun événement
Événements pour août

11th

Aucun événement
12
13
14
15
16
17
18
Événements pour août

12th

Aucun événement
Événements pour août

13th

Aucun événement
Événements pour août

14th

Aucun événement
Événements pour août

15th

Aucun événement
Événements pour août

16th

Aucun événement
Événements pour août

17th

Aucun événement
Événements pour août

18th

Aucun événement
19
20
21
22
23
24
25
Événements pour août

19th

Aucun événement
Événements pour août

20th

Aucun événement
Événements pour août

21st

Aucun événement
Événements pour août

22nd

Aucun événement
Événements pour août

23rd

Aucun événement
Événements pour août

24th

Aucun événement
Événements pour août

25th

Aucun événement
26
27
28
29
30
31
1
Événements pour août

26th

Aucun événement
Événements pour août

27th

Aucun événement
Événements pour août

28th

Aucun événement
Événements pour août

29th

Aucun événement
Événements pour août

30th

Aucun événement
Événements pour août

31st

Aucun événement

Timeline

19
Août
La présence de Cédric Doumbe à l'UFC 241 qui se déroulait ce week end en...
19
Août
Le 21 septembre prochain, Jordan Kalachnikoff va démarrer sa saison en Angleterre, au Roar Combat...
16
Août
C'est une compétition amateur qui va faire du bruit en novembre prochain. La ligue Rhône-Alpes...
15
Août
Crédit photo : Guillaume Souvant - www.guillaume-photographe.com Yoann Ha Van n'a plus boxé depuis plusieurs...
24
Juil
En battant Youssef Boughanem il y a quelques semaines, Wilson Varela a clairement franchi un...

Best