Connect with us

Reportages

Monica Torchio : à l’assaut !

Published

on

Par Luxo – Photos Droits réservés Tonino Crapiz

Se tenir éloigné des rings, quand on est atteint par le virus du combat de longue date, n’est pas toujours chose facile. Ni souhaitable, quand on est doué…  Il n’est pas rare de croiser des athlètes qui, malgré les difficultés que connaissent les athlètes du pieds-poings en France, gravitent près des rings à attendre leur heure. La jeune femme du jour a le sens des priorités et a su prioriser ses études puis sa carrière professionnelle…
Mais, quand les conditions le permettent, pourquoi résister à l’envie de briller quand on déborde de tonus ? Désormais, le punch naturel de Monica Torchio s’exprime et la combattante bordelaise signe une grosse saison 2018/2019 !
Rencontre avec la combattante du club « Impacts 33 » : championne de France classe A en Full Contact/Kick Boxing/K1.
Ajoutons à cela de belles prestations en Savate PRO et une victoire nette à l’Open de France de Savate BF, bref…. 52 kg de tonus à revendre !

Salut Monica ! Comment présenterais-tu ton parcours pugilistique à nos lecteurs ? De la façon la plus simple possible, en évoquant ma vie d’adolescente plutôt sportive, je pense que cela parlera à beaucoup ! Je vivais alors avec ma famille dans le 13ème à PARIS et j’ai découvert les sports pieds-poings avec Philippe MAGNOL au club CENVINT, au départ juste pour le plaisir. La vie de club et la passion du professeur m’a conduit assez rapidement vers la compétition, un an après mes débuts, en Savate Boxe Française, en Full Contact aussi.
J’ai de bons souvenirs de ce parcours parisien et je me rends compte que j’ai toujours eu affaire à des coachs passionnées…et passionnants. Cela m’a sans doute influencé pour la suite.

Quand t’es tu décidée à boxer en combat ? Dans une transition articulée avec ma vie d’étudiante, où j’avais d’une part besoin d’une pause, pour profiter de la vie avec insouciance. Et d’autre part, en toute sincérité, je n’ai pas su m’adapter à l’époque aux coups portés avec impact. Les choses sont venus peu à peu, et c’est ce qui fait ma force aujourd’hui : j’ai appris à aimer la « violence » de ce sport, j’ai appris à me remettre en question en profondeur et assumer pleinement mes envies. Ce que je n’étais pas capable de faire à l’époque. Après une longue pause de 5/6 ans, en lien avec mes études d’ostéopathie, j’ai repris car le sport faisait partie de mon équilibre personnel et au contact de Mo KOULEON et de Willy BORREL à Bordeaux, j’ai vite constaté que les boxes pieds-poings me manquaient… Je voulais surtout reprendre dans une logique d’insertion sociale, pour rencontrer des gens à Bordeaux mais au bout d’un an, Willy BORREL m’a présenté son approche et celle du club IMPACTS.
Dans ce club, on valorise une pratique multidiscipline au sein d’une même structure, en vue de gagner en expérience et en adaptabilité sur le ring. Cela m’a séduit a rappelé mes débuts à Paris, j’y ai vu aussi des opportunités pour boxer plus régulièrement.

L’agglomération bordelaise a été une place forte par le passé dans les sports de combats, est-ce toujours le cas ? Sur ce point, je ne peux répondre qu’en ce qui concerne mes ressentis, à partir de la saison 2015/2016 environ, où j’ai pu bénéficier du réseau de mes enseignants car j’étais alors bien impliquée.
Je te confirme que l’ambiance de travail est très saine dans la région, il n’y pas de concurrence stérile entre les clubs, et on s’aide en fonction de nos échéances. Nous faisons des mises de gants régulières avec d’autres structures et je peux compter sur des accueils utiles à ma préparation, par exemple chez Yassine MEITIRI (du club Chartrons Boxe) ou plus loin au club de PERIGUEUX. J’ai aussi la chance d’avoir un combattante de très bon niveau dans mon club (Ludivine GUILHOT, -48kg qui évalue en Elite A en BF).
En axant ma pratique surtout sur le K1, en 2015/52016 j’ai eu de bons résultats. J’ai participé au championnat d’Europe Amateurs WAKO avec l’équipe de France. Cela m’a démontré que j’avais le niveau mais qu’il restait encore une marge de progression pour briller.

On peut dire que la saison en cours est la plus aboutie ? Oui, j’utiliserais même à ce sujet une expression bordelaise typique ! Je me « gave » comme on dit ici ! Je profite des dates de combats, des expériences riches dans les disciplines que je pratique. Je remets les chaussons avec l’aide de mon coach actuel Clément BIBARD, passionné de BF qui reste néanmoins ouvert à l’esprit multiboxe qui a conduit mes débuts. On s’essaye à la Savate PRO et on s’interroge enfin sur une saison 2019/2020 avec d’autres objectifs plutôt …ambitieux dirais-je !

Le mot des coachs concernant Monica Torchio

Willy Borrel : « Monica est arrivée avec une bonne base de travail, elle a des qualités évidentes de souplesse ou d’agilité mais je crois avoir contribué à son explosivité. Dans tous les schémas tactiques que je lui ai proposé, elle exprime une frappe phénoménale en jambes et avec un bon entourage, elle aura un avenir probable à l’international.
Le potentiel et l’écoute en combat sont d’autres qualités, j’ai entraîné des boxeurs qui ont bien moins de lucidité que ce petit bout de femme de 52 kg. C’était pour moi une belle rencontre sportive, Monica mérite de réussir. »

Clément Bibard : «  Des ajustements techniques sont à parfaire mais clairement chez Monica, le punch est là ! Elle a aussi un sens technico-tactique évident, son intelligence lui permettra d’aller loin. C’est une bosseuse qui a tout compris de la pratique multiboxe et qui apprend de chaque discipline »

Publicités
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

10Deal Event 2 : Valverde, héros de tout un peuple

Published

on

By

Christophe Tendil et Cyril Grave peuvent savourer comme il se doit leur succès. Car la deuxième édition du 10Deal Event a été un véritable carton à tous les points de vue. Guichets fermés, ambiance de feu, fight card riche à souhait, show total en dehors du ring, tous les ingrédients étaient réunis pour que la fête soit belle. Et elle le fût ! Le pieds-poings a été proposé de la plus belle des manières dans un écrin chargé d’histoire pugilistique : la salle des fêtes de l’Isle sur la Sorgue. L’empreinte de Christophe y est forte, celle d’Anthony Valverde l’est de plus en plus et pour causse. Héros de tout un peuple, Valverde est passé par toutes les émotions durant cette soirée.

Car rien n’est simple lorsque l’on boxe à la maison. Rien ! La famille, les amis, les supporters sont là, en nombre pour venir soutenir son champion dont est attendu beaucoup mais alors beaucoup. Détendu comme jamais dans les vestiaires, Anthony s’est présenté le visage fermé, plus encore que d’habitude. Face à Corentin Jallon, il ne fallait pas se manquer. Cela s’est ressenti dès les premiers échanges. L’émotion étant plus forte que d’habitude, Valverde a offert une prestation plus contenue moins débridée. Il a démontré qu’il savait composé avec un contexte plus intimiste, plus exposé. Cela peut paraître facile mais ce n’est pas donné à tout le monde. Valverde s’est imposé dans son dernier combat de l’année. Une année riche où il reste invaincu avec de belles perspectives d’avenir. De quoi passer les fêtes de fin d’année sereinement même s’il n’affectionne pas particulièrement les périodes de repos.


Nasser Boungab, ce phénomène

Nasser Boungab a impressionné de maîtrise face à Andréi Illich. Son talent frôle l’impertinence tant il dégage de la facilité. Dans le timing comme dans la précision mais aussi l’écoute, le protégé de Badri Rouabhia a démontré l’étendu de son talent ! Auteur d’un début de saison tonitruant où il affiche 5 victoires en autant de match, Nasser se positionne peu à peu comme un futur grand de sa catégorie.


Hakim Ketaieb a démontré un nouveau visage face à Alexandre Cilia. Celui d’un boxeur capable de temporiser pour imposer peu à peu sa puissance physique et ses poings redoutables. Dans ce combat où Alexandre a posé problème notamment avec sa boxe tête en avant, Ketaieb s’est montré méthodique et chirurgical. Il a prouvé qu’il n’était pas qu’un boxeur d’instinct mais aussi un kickboxer réfléchi capable de s’adapter à l’adversaire. Lui aussi conclue une belle année avec ce fight face à un adversaire courageux à souhait. Plus que jamais, il est un des boxeurs les plus attractifs de sa catégorie et avec ce fight, il s’offre de nouvelles perspectives de combats.


Alexis Delepine a signé le KO de la soirée sur un high kick magnifique dans la deuxième reprise. Face à Yohan L’hostis, le protégé de Sébastien Encinas a été le seul a s’imposer de la sorte. En ouverture de soirée Guillaume Bongi a réalisé le jubilé parfait en s’imposant aux points face à Félix Barroche Thomas.


Kevin Bavelard a du coeur, on le savait. Face à l’italien Franck Kanate, l’ardéchois a choisi de faire mal sur chaque coup, optant pour un débit moindre au profit de l’efficacité. Franck en optant pour le contre a fait le choix de laisser l’initiative à son adversaire qui ne s’en est pas privé même sin l’équation n’a jamais été simple à résoudre. Au final, Bavelard s’impose aux forceps dans un combat où la revanche ne serait pas illogique au regard de la réplique assuré par


Pierre Albert et Maxence Hotte ont enflammé la soirée avec une rencontre débridée et généreuse. Si le premier s’est imposé aux points, le second a offert une réplique digne de ce nom.


Eddy Cuevas et Tommy Gonzalez ont offert le match le plus disputé de la soirée. Le travail en genoux d’Eddy version Yazid Boussaha, a été déterminant malgré les middles de Tommy et sa bonne fin de match (Cuevas s’est retrouvé dans l’incapacité à se servir de son bras gauche blessé). Le verdict à la majorité atteste de l’équilibre des débats et invite clairement à mettre de nouveau en opposition les deux hommes.


Le duel entre Robert Delys et Tavares Ribiero a tourné. Après une poignée de secondes, le second a été contraint d’arrêté en raison d’une fracture du tibia (il a été opéré ce jour). Fight Infos lui souhaite un prompt rétablissement.


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Continue Reading

Reportages

Tri Star, Georges Saint Pierre : le fantastique périple de Jimmy Vienot

Published

on

By

Un énorme merci au sphynx

Depuis quelques jours, Jimmy Vienot est au Canada avec Xavier Lafaye (qui est à la base de ce projet) pour y dispenser un stage à la Tri Star, team phare du MMA mondial. Si le montpelliérain a pu échanger avec la légende du MMA, Georges Saint Pierre, il a également découvert un véritable univers en matière de logistique et de sport.

Jimmy Vienot n’oubliera pas de sitôt ce périple canadien. Le multiple champion du Monde qui a également détenu la ceinture du Lumpini a pu constater que sa réputation avait dépassé les frontières. Il a été accueilli en champion par le Head Coach Firasz Zahabi et la Tri Star muay thai qui a respecté comme il se doit Jimmy. Rien n’a été négligé et Jimmy a pu assister à un match de hockey en loge au Centre Bell et ses 31.000 spectateurs. Une autre dimension.


Dédé Thibaut la bienveillance d’un coach

Incontournable coach de Jimmy Vienot, Dédé Thibaut ne peut être oublié dans le succès de son boxeur. Il y a un vrai travail effectué depuis des années pour en arriver là. Très ami avec Xavier Lafaye, il n’a pas hésité à donner son feu vert pour ce stage exceptionnel.


Evidemment; l’actualité de Jimmy est 100% muay thai et rien que le muay thai. Néanmoins, il a pu tourner au sol avec Xavier Breadman Alaoui (TKO et ACB et proprietaire du gym 360 Punch) qui est un combattant professionnel en MMA. Si tout a été fait pour ne pas blesser Jimmy qui a des échéances à venir, le constat effectué est qu’il a des aptitudes au sol. Il ne s’agit pas ici d’annoncer que Jimmy Vienot se lance en MMA ! Non ! Mais il y a eu de bonnes phases pour lui et si le coeur lui en dit de faire ce choix un jour, ce sera sa décision et rien d’autres.

Ce voyage au Canada est finalement très instructif pour Jimmy. Il a pu constater son envergure au niveau internationale. A travers cela, c’est la France qui est impactée de manière positive en envoyant un de ses représentants phares dans une team de renommée mondiale. Le succès est total donc et il faudra en mesurer les effets dans les semaines qui viennent.

Publicités
Continue Reading
Publicités

Evénements

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Best