Publicités
Connect with us

Reportages

MMA : Touche pas à mon sport !

Published

on

MMA : Touche pas à mon sport !

Superfred à dr) avec Araïk Maragarian

Par Mika Nous sommes dans obligation de réagir quand un grand quotidien sportif que nous ne citerons pas titre sur son compte Facebook en préambule de l’un de ses articles : « Quand la ville devient une cage de MMA, en plus sauvage  » En effet des incidents ont éclaté dans le centre-ville de Tours en marge de la rencontre de football opposant Tours à Orléans dans le cadre du championnat de France de ligue 2.
Encore une fois notre Pays montre que c’est la préhistoire totale concernant notre sport ! Encore une fois des préjugés sont alimenté pour faire du buzz !
Le propos de cet article n’est pas d’alimenté le buzz mais de poser une réflexion sur les vrais questions que pose de telles propos. Le rôle d’un média dit « d’information » n’est-il pas justement d’informer ou voir d’éduquer le public ? Ne nous trompons pas, l’objectif de certains médias de masse est de proposer du divertissement et d’utilisé ce que l’on appelle dans le jargon « Le billet de négativité » pour captiver le plus de monde possible. De notre côté, nous continuerons d’écrire sans relâche pour défendre les valeurs du MMA et de ses acteurs.

Frédéric Jeannoutot alias Superfred n’a pas hésité à partager rapidement son mécontentement sur les réseaux sociaux : « Quand la ville devient une cage de MMA, en plus sauvage …Monsieur le journaliste, avez-vous déjà rencontré des combattants de mma dans votre vie ? Vous êtes-vous déplacés pour en voir…hormis sur les reportages douteux diffusés sur M6 ? Assurément non…cependant vous avez tout à fait le droit d’aimer ou détester ce sport…mais la violence dans les stades de foot n’a pas attendu l’arrivée du MMA pour se manifester…et faire des tragédies telles que le MMA que vous décriez ne pourra (Fort heureusement!) JAMAIS égalé le nombre de vies humaines brisées par des rencontres où pourtant on est sensé regarder des hommes jouer au ballon…alors pourquoi cette comparaison inutile ? Je mise sur la méconnaissance totale de cette discipline et les raccourcis idéologiques pour l’expliquer… Il y a de bons galas sur le territoire…sortez faire un sujet sur ces gars qui se surpassent chaque jour à l’entraînement pour donner le meilleur d’eux-mêmes sur les surfaces de combat. Vous y apprendrez beaucoup de choses dont l’utilité d’une surface de combat grillagée… »

Le coup de gueule de Superfred

Salut Fred, tout d’abord, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaisse pas encore.

Bonjour à tous les lecteurs, je m’appelle Jeannoutot Frederic et je fais des interviews de combattants mma/pancrace que je diffuse sur YouTube ou via ma page FB. J’assure également les live du GFA, l’OFC et les arènes du sacre plus récemment. Mais avant tout je suis un immense passionné de ce sport!

Nous avons senti que tu étais particulièrement remonté suite aux propos de cet article.

Oui parce que les arguments sont rigoureusement les mêmes….et depuis des années .Ce n’est plus possible aujourd’hui de laisser dire cage=sauvage surtout que notre discipline prône rigoureusement l’inverse! Le mma est une invitation à la rencontre des disciplines qui s’entremêlent pour former l’ADN du mma ,il faut s’entraîner dur et des années pour réussir à arriver à un niveau correct. On est donc à des années lumières d’un combat improvisé entre 2 barbares en mal d’émotions

C’est quand même incroyable que des préjugés de cet acabit persiste encore à notre époque.

Tu l’as dit ce sont ces images d’Épinal qui hantent les esprits qui ont la vie dure d’autant qu’elles sont entretenues par des personnes mal informées ou voulant nuire à l’image de ce sport tel la fédération de judo qui privilégie là des intérêts purement financiers…J’ajoute que des galas de pancrace se font interdire par pressions d’associations bien pensantes c’est un véritable scandale qu’il faut dénoncer Quelle légitimité ont elles a faire interdire ses galas…
Je pense qu’il y a 2 des origines bien distinctes.
La 1ere est là méconnaissance complète de ce sport du seul fait qu’il ne soit pas présent sur le territoire c’est facile dans ces conditions de faire circuler tout et n’importe quoi…ou de faire des reportages bidonnés comme l’a fait M6. C’est là l’engrais principal de la mauvaise image du sport…suit donc l’idéologie de certains qui imaginent combattre un dragon alors qu’il s’agit de moulins à vent…
Le 2nd problème vient d’un problème financier ou plutôt de peur de perdre de l’argent si on légalise ce sport. C’est le cas de certaines fédérations à l’origine du décret anti mma…même si en sous-main elle souhaitent récupérer le bébé ce qui prouve bien que l’argument financier est le nerf de leur antagonismes.

Penses-tu que les choses avancent vraiment concernant la légalisation de notre sport ?

Disons qu’on avance à petits pas…une commission a été mise en place pour étudier le mma avec autour de la table les « pour » et les « contre » elle devrait finir son travail en septembre je crois. Ensuite notre nouvelle ministre des sports Laura FLESSEL pratique le mma ce qui m’incite à l’optimisme quant à la décision qu’elle prendra à l’issue de ce groupe de travail. Mais c’est plus un souhait de ma part qu’une vérité

Que peut-on faire selon toi pour vraiment faire bouger les choses ?

Travailler sur le bouche à oreille Convaincre les gens de venir aux galas au Maximum…en un mot Éduquer les gens sur ce sport.
Exemple : sur les frappes au sol, nos adversaires objectent que ça ne se fait pas car ils confondent adversaire à terre et combattant terrassé…car en mma non plus on ne frappe pas un adversaire terrassé et puis un Jacaré sera toujours plus redoutable au sol.
Il faut aussi que de notre côté les choses soient irréprochables…je vois encore trop de choses qui ne me plaisent pas autour des surfaces
Pèle mêle, des juges mineurs , arbitres qui fait des décomptes ou qui ne sait pas arrêter à temps les combattants, des coachs qui parlent régime…quand on leur parle carence technique ou le surpoids à la pesée sans compter l’excuse « piscine » pour ne pas combattre véritable fléau des cartes. Tout cela participe de notre amateurisme et cause du tort à notre crédibilité auprès de nos adversaires

D’autant plus que l’on peut dire que nos représentants ont généralement bonne réputation à l’étranger.

Oui malgré nos boulets au pied, on a des qualités incroyables ! Des coachs, des combattants passionnés qui se dépassent chaque jour pour donner le meilleur d’eux même. Le seul drame et qu’ils sont tous obligés de s’expatrié pour pouvoir exercer leur talents., c’est frustrant de ne pas les avoir sur le territoire. On est toujours ravi de voir ces gars-là réussir au plus haut niveau. alors qu’ici ils n’ont que rarement les honneurs d’une médiatisation ou d’une reconnaissance pour les motifs précités.

Une dernière question avant de nous quitter. Que peut on te souhaiter pour cette année 2018 ?

Je souhaiterais 2 choses : la première arriver à 1 million de vues sur YouTube et la seconde faire du journalisme à plein temps vers un gros média.

Le message est passé ! Merci d’avoir répondu à nos questions SuperFred.

Merci Mickael de me permettre de m’exprimer

Publicités
Continue Reading

Reportages

Glory : Mickael Palandre, se révèle et intègre le Top 10 !

Published

on

By

S’il y a un boxeur qui a marqué le Glory à Paris le week-end passé, c’est bien Mickael Palandre qui a donné bien des leçons en 3 rounds de 3 minutes. Bien sûr que Wlad Tuinov était le favori de cette rencontre mais il fallait être ignorant pour ne pas voir la possibilité d’une victoire en faveur du français. En même c’est un sport national chez nous que de « dézinguer » un boxeur là où la solidarité devrait être de mise autour de lui.

Palandre et sa team ont fait fi de tour pour répondre sur le ring, rien que sur le ring. Les rois du clavier n’ont pu que constater que « Mikk » n’était pas là par hasard. Par le passé il avait déjà battu des solides comme le russe. Gaëtan Dambo, Yazid Boussaha sont de ceux-là. Palandre a une qualité maîtresse dans sa panoplie de boxeur : un mental à toute épreuve. Cette force de caractère lui a servi tout au long du match qu’il a mal démarré.

Mais quel retour dans la deuxième reprise où ses frappes en zone basse et médiane ont été efficace sans oublier ses genoux. Malgré les missiles des deux mains de Tuinov, le pensionnaire du BT 42 a boxé en patron, imposant sa distance et son rythme ce qui n’était pas au goût de son rival qui s’énervait à la minute de repos. Palandre s’est transcender durant le match poussé par les siens, motivé à l’idée de gagner et gravir les échelons.

Le Glory l’a bien compris et l’a intégré dans le Top 10 des -70kg (il est classé challenger numéro 9). C’est une belle récompense qui plus est méritée pour le français qui voit que le travail porte ses fruits même si le plus dur reste à venir. Il a franchi un cap mais il y a encore du chemin à faire.

Mickael est nié entouré avec Irwyn Baltazar Dias qui sait se montrer patient. La leçon à retenir de ce que réalise Palandre actuellement est là : il faut construire et ne pas se précipiter en écoutant le chant des sirènes. Les faits donnent raison au duo et leur team qui n’ont pas fini de faire parler d’eux !

Publicités
Continue Reading

Reportages

Doumbe, Meksen le règne sans partage !

Published

on

By

Crédit Photo : James Law, Glory Sports International Indéniablement, le règne est sans partage pour Cédric Doumbe comme pour Anissa Meksen. Ces deux-là sont au sommet de leur art et maitrise parfaitement leur sujet à tel point qu’il est devenu très difficile de leur trouver un challenger digne de ce nom.

Qui peut battre Cédric Doumbe ?

Après son impressionnant succès face à Alim Nabiyev au Glory 66, Cédric Doumbe a franchi un cap en entrant un peu plus dans la légende. Jamais un boxeur n’avait connu une ascension aussi fulgurante. Homme de caractère mais surtout homme de séduction, Cédric a su apprendre de ce qu’il fait pour pouvoir grandir. Il a repoussé tous les codes imaginables et ouvert une nouvelle voie aux combattants de la génération qui suit. Car plus que jamais, de la communication à son style devenu terriblement efficace (sur ses 5 derniers combats il en a remporté 4 avant la limite), il s’est métamorphosé pour devenir une machine de combat ultra-perfectionnée. Il maîtrise tout parfaitement et soigne chaque détail de ce qu’il entreprend ce qui impose une capacité d’analyse poussée à son paroxysme. Physiquement, mentalement il n’est plus le même homme et de toute évidence, même si le ring ne met pas à l’abri d’une surprise, il n’a pas de rival qui puisse le renverser actuellement. Cette situation force à l’interrogation. Quel peut être l’avenir de Cédric ? Il est à un stade où il a battu les meilleurs de sa catégorie. Il jouie désormais d’un statut à part avec cette ceinture des welters qui ne le quitte plus.

C’est un combattant phare du Glory qui génère une véritable interaction avec le public (samedi soir en l’espace de quelques minutes, il a réalisé un nombre conséquent de photos avec les fans sous le charme de celui qui allait devenir quintuple champion du Glory). Quoi qu’il en soit, l’avenir est doré pour Cédric Doumbe qui est bel et bien la grande star française dont le pipées-poings avait besoin.

La dimension Meksen

Pour Anissa Meksen les choses sont quelques peu différentes même si elle aussi affiche une maîtrise du ring inégalée à ce jour. Anissa a ouvert des portes en prenant la ceinture du Glory et en la conservant aussi longtemps. Après avoir battu tous ses challengers, elles se retrouvent sans rivales à sa hauteur et la tâche est ardue de lui trouver des boxeuses dignes de ce nom et qu’elle n’a pas déjà battu. Sa plus grand force est sa détermination sans faille. C’est quelque chose que l’on voit souvent dans les autres disciplines sportives, un peu moins en pieds-poings où la carrière plus accessible. Meksen se distingue en cela mais aussi de part son expérience (elle affiche 120 combats environ). Le Glory va devoir remuer ciel et terre pour lui trouver des challengers crédibles car elle a déjà battu tout le Monde. A 31 ans, Anissa est au sommet de son art et elle est partie pour durer. Les challenges n’ont jamais été un obstacle car après la savate boxe française, c’est en muay thai qu’elle s’est illustré. Elle s’est essayée à la boxe où elle a pris le titre de championne de France, elle peut donc envisager sereinement son avenir. Elle est une boxeuse incontournable du Glory, elle est même fer de lance des féminines. Meksen connaît bien les circuits et leur fonctionnement (elle a remporté le Enfusion et fait une finale au Kunlun Fight). Elle a apporté une nouvelle dimension à la boxe féminine et susciter bien des carrières. A chaque période sa championne même si de ce côté là, elle réalise ce que personne ou peu avaient réalisé avant.

La difficile mission du Glory

Le Glory va devoir faire des efforts colossaux pour dynamiser ces catégories pour les rendre toujours plus attractive et sortir des combats comme ceux de samedi soir. La concurrence est rude avec le One Championship, l’Enfusion etc…. même si certaines de ces organisations n’ont pas les moyens du circuit de Pierre Andurand, elles agissent de plus en plus avec des contrats pour conserver leurs boxeurs. La difficile mission du Glory est de recruter des boxeurs les faire évoluer rapidement pour en faire des challengers crédibles et capables de battre des champions tels que Cédric Doumbe et Anissa Meksen. Et pour l’instant, nous ne sommes pas loin du mission impossible !

Publicités
Continue Reading
Publicités

Events Calendar

Aucun événement trouvé !

Best