MMA : le ministère accorde la délégation de pouvoir à la FFB

Malgré l’avis réservé du CNOSF, le ministère des sports à accordé la délégation  à la Fédération Française de Boxe pour le MMA (ndlr : Arts Martiaux Mixtes en français). Voilà une décision qui clos toutes les polémiques autour justement de la volonté des hautes d’instance de s’en remettre à la boxe pour la gestion du MMA.

Qu’elle plaise ou pas, la décision prise en amont par Roxana Maracineanu ne laissait que peu d’illusion sur la suite. C’était même presque insensé que de croire que l’avis du Comité National Olympique et Sportif Français pouvait changer la donne. Place maintenant à la construction et le développement. Tous les amoureux, les passionnés et ardents défenseurs vont devoir se rallier à la cause pour construire le MMA de demain en France.

Rien n’est gagner car le malaise est profond. La ministre des sports fait preuve de fermeté et affiche une volonté de renouveau. Ce choix, c’est peut être la porte ouverte à de nouvelles têtes pour la gestion du MMA. Les noms sont légions et si nous avons évoqué récemment Bertrand Amoussou, qui est un homme de relation, des personnalités fortes comme Cyrille Diabaté, Gilles Arsène, Mickael Lebout, Fernand Lopes etc… Ils sont une pléiade à pouvoir amener du concret et même gérer le MMA sous la tutelle provisoire de la FFB. Le chantier sera fastidieux et il faudra encore être patient pour voir les premiers combats de MMA en France.

Author: Admin