Mickael Piscitello tire sa révérence

La raison n’est pas toujours facile à entendre. Quand on est boxeur depuis tant d’année, se résoudre à raccrocher n’est pas simple. Pourtant, Mickael Piscitello a fait le choix de tirer sa révérence, analysant qu’il était temps pour lui de le faire.

Mickael Piscitello tire sa révérence

Ce qu’il faudra retenir du boxeur lyonnais c’est son sens du défi : jamais, jamais il n’a refusé un combat quelque soit l’adversaire. Ce mot défi lui a collé à la peau toute sa carrière et même ces dernières années où il s’est essayé au MMA.

Il n’y a qu’a regarder les noms qu’il a croisé sur le ring pour comprendre qu’il a affronté tout ce que la planète muay thai a offert de mieux à une époque où les meilleurs s’affrontaient sans rechigner. Défait samedi soir face à un jeune prometteur comme il le fût en son temps, Piscitello, a démontré qu’il était aussi un homme de raison.

A titre personnel, le KO face à Mickael Cornubet m’a marqué mais en même en temps qui ne l’aurait pas été ? Précision, efficacité, timing, tout y était. Autant de qualités qui correspondent à un boxeur qui a évolué sur le ring durant 17 ans. France, Italie, Suisse, Russie, Thaïlande, Turquie, Angleterre, Australie, USA autant de pays où il s’est produit, forgé face à des monstres sacrés comme Sudakorn, Giorgio Petrosyan, Bovy Sor Udomson, Jordan Watson, Johann Fauveau, Buakaw Banchamek, Kem Sitsongpeenong, Sittichai Sitsongpeenong, Saiyok Pumpanmuang, Kaoponlek Luksuntham ou encore Super X Por.Petchnamchai.

Si tous les noms ne sont pas cités ici, cette liste donne le vertige, c’est un fait. Homme de raison, Mickael est aussi un homme de principe qui n’oublie ce qu’il a fait avec qui il l’a fait. Si Ange Giovannetti lui a fait découvrir le pieds-poings, Nasser Kacem est celui qui l’a amené au plus haut niveau. Il en parle comme le meilleur entraîneur au Monde.

Mickael Piscitello a marqué l’histoire du pieds-poings français de son passage avec des combats où il n’a jamais triché. Boxeur fidèle et droit, il transmet sons avoir aux côtés de Fabio Pinca au Ring Side à Lyon. A travers les matchs qu’il a livré, il pourra gratifié celles et ceux qui suivent ses cours, de quelques anecdotes vécu il n’y a pas si longtemps, rappelant au passage la qualité de son parcours. Bonne retraite champion !

Publicités

Vous aimerez aussi...