La savate pro vient de réussir une belle opération en Chine. Cette discipline dérivée de la savate boxe française traditionnelle, a été dignement représentée au pays de la Grande Muraille, par deux boxeurs français. Mehdi Kada et Mohamed Diaby ont remporté la Kung Fu World Cup où les règles de la savate pro régulaient plusieurs combats.

mohamed

Crédit photo : Facebook Mohamed Diaby

C’est une grande première pour cette discipline qui peine à trouver sa place en France parmi les autres disciplines pieds-poings. La Chine a osé et ça a marché puisque Mohamed et Mehdi sont revenus ravis de cette belle expérience. Et c’est Mehdi Kada qui revient pour nous sur cet événement : « Je suis très satisfait de remporter cette coupe du monde et cette première édition de la Kung Fu World Cup. C’est un réel plaisir d’avoir pu boxer sur ces deux soirée. C’était un gros show avec du spectacle !! Ils ont mis les moyens et ça a fait quelque chose d’énorme. Cette victoire je la dois à un gros travail d’équipe avec mon club du Bron SBF que je tiens à remercier et mon coach Laurent Faubel qui me suit tous les jours. Je gagne ma demi-finale contre le chinois sur le tournoi à 4 par k.o. au deuxième round ! Donc je passe assez facilement sans aucun bobo. La finale à été une autre paire de manche. C’était un russe costaud et solide qui cassait les appuis. Boxe très simple et stéréotypée mais efficace. Alors, pour faire court, on a été vigilant et on a fait le taff !!!! Combat serré et je gagne par décision. Normalement il devrait y avoir d’autres événements similaires où je serai convié désormais. C’est la classe de boxer dans de grosses soirées comme ça, on ressent mieux notre statut professionnel. »

Mehdi est également revenu sur la performance de Mohamed Diaby qu’il connait bien : « Mohamed Diaby a boxé le russe du Glory, livrant un bon premier round. Au deuxième round le russe accélére, Mohamed travail en reculant, il sort une jambe arrière visage et le russe est KO il ne se relève pas  avant le 10. En finale, il boxe le chinois gaucher du sanda qui a battu auparavant Haida Mustapha en demi. Il fait les 4 coins il prend les droites et jambes arrières, il abandonne au 4ème round. Trop fort Diaby ! »

Coup de chapeau aux deux hommes qui confirme que la Chine est un pays en pleine expansion en matière de pieds-poings. Il fallait oser miser sur la savate pro et le succès est au rendez-vous. Affaire à suivre.

Tours préliminaires

Demi-finales et finales

Publicités