Publicités
Fil d'infos

Mathis Djanoyan s’impose en Thaïlande

Il y a quelques heures, Mathias Djanoyan s’est imposé avant la limite hier soir en Thaïlande dans une catégorie où on ne l’attendait pas : les -56kg. Victorieux au Monte Carlo Fighting Masters dans les règles du K-1, il enchaîne une succès dans sa discipline de prédilection, le muay thai, boxe dans laquelle on le retrouvera dans quelques semaines.

La réaction de Mathis

Ben écoute je suis très content , j’ai combattu dans une très belle soirée à Koh Samui en plein air qui est organisée par le promoteur de la Channel 7. Il devait y avoir facilement deux ou trois milles personnes c’était top. Etant le seul étranger de la soirée c’était un honneur pour moi . En parlant du combat en lui même , j’ai combattu en -56 kg ce qui est une première pour moi. Le régime ne s’est pas trop mal passé grâce au camp et les connaissances des entraîneurs. J’ai affronté un jeune boxeur se prénommant  » Phrechr Chokhchay ch Sukhmayin  »
J’ai démarré doucement sous le conseil de mes entraîneurs vu que c’était un 5×3 mn .
Il commence à envoyer quelques middles etc assez puissants mais je me déconcentre pas je me tiens au gameplan du coin. Je touche de temps en temps en anglaise et en low kick quand je déclenche  Le deuxième round les choses s’accélèrent un peu plus il tente de rentrer plusieurs fois des coudes mais je l’es vois venir , je me prend quelque middles mais rien de fou . Je contre plusieurs fois en anglaise et je trouve la faille à un moment avec un enchaînement poing-genoux arrière-direct et je touche au plexus. Il est compté j’accélère mais le gong sonne.
Au début du 3 eme round je continu mon travail de sape avec des fronts kick, combinaison en anglaise et il de nouveau compté mais il ne repart pas. Il l’avais lâché mentalement.
Mon ressenti c’est que je suis content d’avoir gagner dans une belle organisation comme celle ci au pays du Siam surtout en -56 kg j’aurais aimer que ça dure un peu plus longtemps. Mais l’essentiel c’est que je sois récompensé du travail effectué dans le camps où j’étais et qui fait partie des 3 camps les plus dures de Thailande. C’était vraiment dur mais ça valais le coup. Je profite quelques jours en Thailande avant de reprendre l’entraînement comme il faut car j’ai un gros combat qui m’attend en novembre à Paris en 5x3mn.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.