Par Mika La 6ème édition du Main Event, le show de Malamine Koné, a eu lieu ce vendredi 30 Mars au Palais des sports Marcel-Cerdan de Levallois. Une belle ambiance était au rendez-vous avec parfois des combats intenses et spectaculaires ont été proposé. Résumé…

Main Event 6 : Mohammedi surclasse Mohoumadi

Hadillah Mohoumadi et Nadjib Mohammedi pour le titre de champion Continental WBA.

Nadjib Mohammedi c’est montré plus rapide, plus technique et plus precis que son adversaire. Une domination que l’on pourrait même qualifié de surprenante tant le Marseillais a dominé les débats. Malgré un public tout aquis à sa cause, Hadillah Mohoumadi n’aura jamais réussi à trouver la solution, ni à imposer son physique face à un Mohammedi en jambe. Ili restait sur 3 victoires consécutives. Sa dernière défaite remontait à Avril 2016 face à l’invaincu Callum Smith. Le combattant d’Elancourt, dans les Yvelines, n’avait auparavant perdu que contre des tops boxeurs comme James DeGale, Nicolas Sjekloca ou Cristian Sanavia, c’est dire la performance de Nadjib Mohammedi nouveau champion Continental WBA.

Lofidi trop fort pour Dos Santos

Le champion de France des lourd-légers, Hervé « l’artiste » Lofidi était opposé à l’expérimenté Brésilien de 41 ans, Julio César Dos Santos pour son premier combat international. Il s’impose par arrêt de l’arbitre à la deuxième reprise.

Avec un avantage d’allonge de dix centimètres et une plus grande rapidité de mouvement, Lofidi fait vaciller le Brésilien dés la première reprise. Après être compter une seconde fois dans le round 2, l’arbitre préfère stopper Dos Santos qui était trop inférieur au Français. Lofidi au micro de Philippe Velgh : « Le travail a payé et à porté ses fruits. Cela fait plaisir de gagner de cette façon. Cette victoire me donne beaucoup de confiance pour ma prochaine échéance. »
Initialement prévu lors de cette soirée, le combat face à l’Américain Nick Kisner (20-4) à été reporté au 5 mai prochain.  Cette opposition aura lieu dans le cadre d’une ceinture inter-continentale WBA.

Lele Sadjo, 6 combats, 6 victoires avant la limite

Le champion de France des super-moyens et invaincu avec 100% de victoires avant la limite, Kévin Lele Sadjo, à défendu pour la première  fois son titre face au Bayonne, Matiouz Royer. Verdict, une victoire par Arrêt de l’arbitre à la 3ème reprise de Lele Sadjo qui confirme son surnom de « mini Tyson ». Royer a vite été débordé par la puissance de son adversaire et n’avait vraisemblablement pas les armes pour rivalisé.

« C’est plus difficile de défendre un titre que de le conquérir. (…) Celui qui voudra me prendre ma ceinture ne tiendra pas 4 rounds face à moi. (…) Le meilleur moyen de rendre l’amour que me donne mes supporters, c’est de démontrer ma puissance sur le ring » a déclaré Kevin au micro de Philippe Velgh après le combat

Massi Hachour prend le titre

Le Marseillais Rénald Garrido effectuait sa première défense de titre de champion de France face à Massi Hachour.
•Vainqueur par décision et nouveau champion de France, Massi Hachour.

Rénald  Garrido après son combat : « C’était un combat intensif et serrer, la décisions partagée bascule en faveur de mon adversaire 2 juges à 1, peu être qu’un match nul aurait été plus juste mais mon adversaire mérite la victoire. Le guerrier porte bien son nom, un beau champion. La revanche est déjà signé pour le 5 mai si il me rend la chance que je lui est donner. Le combat était superbe Massi m’a fait aimer mon sport encore plus que je l’aimais déjà. Merci au public présent pour Massi et moi vous étiez extraordinaire. Paix et amour a tous . Je reviendrais plus fort je vous le promet. »

L’ancien champion de France et invaincu en 19 combats Yazid Amghar faisait face au Finlandais Jarkko Putkonen.
Vainqueur par KO à la 7ème reprise, Yazid Amghar

Après avoir vécu une greffe du cœur en juillet 2016, Aziza Oubaita est remonté sur le ring pour son jubilé

A 46 ans, l’ancienne Boxeuse effectuait son jubilé face à Anne-Sophie Da Costa. Aziza a effectué son dernier combat en Argentine, il y a presque 7 ans jours pour jours. C’était le 26 mars 2011 face à Caroline Raquel Duer dans le cadre d’un titre mondiale WBO. Bien connue pour avoir habillé de grands champions Français comme Brahim Asloum, Jean-Marc Mormeck ou Mahyar Monshipour, Aziza qui est désormais styliste dans le monde de la boxe s’est confectionné pour l’occasion une tenue noire et dorée de super woman. L’émotion était au rendez-vous pour sa montée sur le ring.

Publicités