Publicités

Main Event 6 : des sudistes et du pieds-poings

Par Mika Malamine Koné et son équipe nous ont concoctée une belle fight card pour ce Main Event 6ème du nom. Le samedi 30 Mars prochain, veille du choc titanesque entre Joshua et Parker, le Palais des sports Marcel-Cerdan de Levallois, sera le théâtre de la superbe affiche entre l’actuel champion d’Europe des super-moyens, Hadilllah Mohoumadi (23-4-1), et celui qui a disputé championnat du monde (défaite contre Oleksandr Gvozdyk et Sergey Kovalev), le natif de Gardanne, Najib Mohammedi (39-5). La nouveauté vient également de la présence d’un combat de kick boxing au programme.

A chacun son objectif

Nadjib Mohammedi comme Hadilllah Mohoumadi visent le Monde, c’est une règle quand on est boxeur de ce niveau. L’enjeu prend un peu plus d’importance dans ce combat. Les deux hommes s’affrontent pour le symbolique titre continental WBA mais la victoire sera clairement un ascenseur vers le haut dans le ranking WBA pour celui qui s’imposera. Mohammedi a cet avantage des grands rendez-vous comme nous l’avons évoqué précédemment.  Et il faut bien admettre que ce sera un peu malheur au vaincu car il sera difficile derrière de rebondir à l’échelon mondial. C’est un match captivant qui est attendu, un match où l’on pourra sentir la tension et l’intensité entre deux boxeurs qui s’aspirent qu’à une chose  : devenir champion du Monde.

Rénald Garrido (20-18-2) vs Massi Hachour (9-4) : Première défense de titre pour le Lion !

Le Marseillais Renald Garrido n’est pas un boxeur qui se cache, il est toujours prêt à relever des défis en France et surtout ces derniers temps à l’étranger. Celui que l’on surnomme le Lion fait partit des combattants qui ont du cœur aussi bien sûr le ring qu’en dehors.
Très apprécié du public Anglo-saxon pour sa combativité et son courage inébranlable, Rénald Garrido aura l’occasion une nouvelle fois de montrer au public Français toute l’étendue de son panache. Au cours de sa carrière, Renald est souvent allé se frotter aux tous meilleurs de sa catégorie comme Jack Catterall, Yves Ulysse, Cletus Seldin ou encore Tyrone McKenna, et force est de constater que les observateurs internationaux qui ne l’attendaient pas, ont toujours été agréablement surpris par l’intensité proposé. Une fois la marche en avant enclenché Lion heart’s est increvable. Parti il y a quelques semaines à Valence faire un camp d’entrainement au côté de Cédric Vitu (avant le championnat du monde perdu de titi face à Castano), et plus récemment à Liverpool, au côté de son ancien adversaire, Robbie Davies Jr, (Davies Jr combattra de son coté le 31 mars face à Michal Syrowatka), Rénald est plus que prêt pour effectuer sa première défense de titre National devant Massi Tachour. Le 17 février dernier, le Marseillais a récupéré sa ceinture de champion de France des super-légers qu’il possédait deux ans auparavant.

Les forces en présence

– Le champion de France des lourd-légers, Hervé Lofidi (7-2) sera opposé à l’Américain Nick Kisner (20-4) pour son premier combat international dans le cadre d’une ceinture inter-continentale WBA.

– Le champion de France des super-moyens, Kévin Lele Sadjo, défendra pour la première fois son titre face à Matiouz Royer.

– L’ancien champion de France et invaincu en 19 combats Yazid Amghar fera face au Finlandais Jarkko Putkonen.

– La finale du Tournoi de France des poids moyens jus proposera une affiche entre Moughit El Moutaouakil et Johanny Bola.

Hendouf – François en pieds-poings

Cette date du 30 mars verra l’arrivée du pieds-poings dans une programmation signée Malamine Kone. Pour cela, il fait le choix d’opposer le belge Mohamed Hendouf au français Charles François. C’est une confrontation inédite qui aura la tâche de faire la promotion du pieds-poings au sein d’une organisation dédiée au noble art par excellence. Mohamed et Charles ont les atouts pour cela et le public ne devrait pas être déçu.

Pour terminé cet article, nous tenions à apporter tout notre soutiens au Patron d’Airness et de MK Event, Monsieur Malamine Koné. En effet, les événements venu émaillé son travail lors de du précédent Main Event sont une honte envers tout les efforts fournis par cet homme.
Après une quinzaine de soirée Boxe organisé à son actif, Malamine Koné fait partie des meilleurs promoteurs de l’hexagone, son implication et son influence dans notre sport mérite le plus grand des respects. Nous saluons le maire de Levallois, Monsieur Balkany, pour son soutiens envers la boxe, il faut bien admettre que ce Palais des Sports Marcel Cerdan est et restera une institution pour le Noble Art.

Publicités
Publicités