L’OYO Fight 3 enflamme Oyonnax

Crédit photos Romain Girod La Team Akhlafa avait bien fait les choses samedi soir à Oyonnax. Le troisième opus du Oyo Fight a clairement tenu la route avec un engagement total de tous les combattants mais aussi une ambiance fantastique qui a largement contribué au succès de ce show. Assad Akhlafa, véritable chef d’orchestre de l’événement, avait les choses comme il fallait avec des rencontres équilibrés et du spectacle. Verdict une soirée généreuse et humaine qui donne envie de venir en famille et vibrer comme il se doit.

Victor Bordage avec le coeur

Victor Bordage c’était un peu le héros de tout un peuple samedi parce que toute la salle lui était acquise. Il retrouvait Nattakit Tippalawong, boxeur contre lequel il s’était incliné dans un premier match. Victor a pris sa revanche, au forceps car à l’image des autres boxeurs labellisé Akhlafa, les oppositions étaient rugueuses à souhait. Victor a du composer avec des low-kicks surpuissants, des genoux dévastateurs. Bordage y est aller avec le coeur, imprimant le rythme du combat. Ce combat s’est joué dans l’activité à mettre au crédit du français qui a été le plus actif il faut bien l’admettre. Néanmoins, les répliques lourdes de son adversaire ont eût pour effet d’équilibré à souhait la rencontre. Le verdict est aller logiquement en faveur de Victor qui signe un beau succès pour son premier combat de l’année 2019.

Pas de places au doute et des KO 

Samir Lakouiss et Zakaria Messaoudi n’ont pas laissé de place aux doutes en s’imposant tous les deux par KO respectivement face Gianluca Crepaldi et Frederico Agostino. Les deux hommes ont clairement fait lever le public qui a été important pour tous les combats. Il faut bien préciser que si l’enthousiasme a été fort depuis les tribunes, le respect a été total et c’est tant mieux ! Samir et Zakaria ont fait parlé la poudre et honoré comme il faut leur couleur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bilan positif pour les français 

En s’imposant 5 à 2 dans les combats internationaux (les adversaires venaient d’Italie et de Thaïlande), les boxeurs français ont clairement bien défendu le made in France. La team Akhlafa évolue bien et cela se ressent dans les prestations de ses athlètes qui ont donné l’envie aux pouvoirs publics d’apporter leur soutien pour les prochaines échéances. C’est ce que l’on appelle une soirée réussie !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.