Connect with us

Reportages

L’OYO Fight 3 enflamme Oyonnax

Published

on

Crédit photos Romain Girod La Team Akhlafa avait bien fait les choses samedi soir à Oyonnax. Le troisième opus du Oyo Fight a clairement tenu la route avec un engagement total de tous les combattants mais aussi une ambiance fantastique qui a largement contribué au succès de ce show. Assad Akhlafa, véritable chef d’orchestre de l’événement, avait les choses comme il fallait avec des rencontres équilibrés et du spectacle. Verdict une soirée généreuse et humaine qui donne envie de venir en famille et vibrer comme il se doit.

Victor Bordage avec le coeur

Victor Bordage c’était un peu le héros de tout un peuple samedi parce que toute la salle lui était acquise. Il retrouvait Nattakit Tippalawong, boxeur contre lequel il s’était incliné dans un premier match. Victor a pris sa revanche, au forceps car à l’image des autres boxeurs labellisé Akhlafa, les oppositions étaient rugueuses à souhait. Victor a du composer avec des low-kicks surpuissants, des genoux dévastateurs. Bordage y est aller avec le coeur, imprimant le rythme du combat. Ce combat s’est joué dans l’activité à mettre au crédit du français qui a été le plus actif il faut bien l’admettre. Néanmoins, les répliques lourdes de son adversaire ont eût pour effet d’équilibré à souhait la rencontre. Le verdict est aller logiquement en faveur de Victor qui signe un beau succès pour son premier combat de l’année 2019.

Pas de places au doute et des KO 

Samir Lakouiss et Zakaria Messaoudi n’ont pas laissé de place aux doutes en s’imposant tous les deux par KO respectivement face Gianluca Crepaldi et Frederico Agostino. Les deux hommes ont clairement fait lever le public qui a été important pour tous les combats. Il faut bien préciser que si l’enthousiasme a été fort depuis les tribunes, le respect a été total et c’est tant mieux ! Samir et Zakaria ont fait parlé la poudre et honoré comme il faut leur couleur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bilan positif pour les français 

En s’imposant 5 à 2 dans les combats internationaux (les adversaires venaient d’Italie et de Thaïlande), les boxeurs français ont clairement bien défendu le made in France. La team Akhlafa évolue bien et cela se ressent dans les prestations de ses athlètes qui ont donné l’envie aux pouvoirs publics d’apporter leur soutien pour les prochaines échéances. C’est ce que l’on appelle une soirée réussie !

 

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

100% Sanda spirit au Takedown Fighting Championship

Published

on

By

Crédit photo : Julien Strai

L’esprit sanda était une volonté forte que voulaient imposer Cédric Bullion et Yannick Mondelain. Le week-end dernier, à Saint Quentin Fallavier (périphérie de Lyon), les 2 hommes ont proposé un show unique que vous avez pu vivre en live. La magnifique salle du Médian a vibré durant plusieurs heures au rythme d’un spectacle total. Malgré quelques bouleversements de dernière minute sur le programme, l’esprit du sanda a clairement habité les lieux et appelle à une prochain édition. De la danse du lion à la victoire de Socrate Essefi dans le tournoi, le tandem Bulion – Mondelain a mené comme il se doit les choses tout en s’appuyant sur un Jérôme Vidil (le speaker), survitaminé.

Le sanda a ce pouvoir de séduire le public avec des projections rendues spectaculaires par un règlement plus permissif que l’on peut voir en muay thai par exemple. Comme toujours, quand une technique est bien appliquée, elle est efficace. Et il faut bien admettre que dans ce registre là, l’écossais Ryan Donald, malgré une attitude parfois limite, a été impressionnant.


Du sanda à l’UFC il n’y a qu’un pas que plusieurs ont franchi : Cung Le, Muslim Salikhov, Zabit Magomedsharipov ont tous les 3 été titrés en sanda avant de rejoindre l’octogone le plus célèbre de la planète.


La jeunesse n’a pas manqué de piquant durant cette soirée. Socrate Essefi, pensionnaire de la Red’s Team de Redha Sadouki, incarne ce fait en remportant le tournoi contender. En imposant sa puissance en demi-finale (il s’est imposé en 1 round), il est arrivé frais pour affronter et battre le très prometteur Hamza Abdou. Socrate en impose de par sa puissance mais aussi sa faculté à s’adapter à ses adversaires. Le hasard fait bien les choses finalement puisque il est dans une team où des champions de sanda comme Vang Moua, Olivier Moriano ou encore Stéphane Attely ont été par la suite champion en kick boxing sous la griffe de la Red’s Team. La boucle est bouclée.

La Turquie est elle aussi un pays de sanda. Erçin Şirin et Yavuz Selim Kazanci se sont tous les 2 imposés dans leur match respectif (le premier face à Lou-Elie Nguea Makongo et le second face à Florent Burillon joker de dernière minute qui n’a jamais lâché durant ces 5 rounds). Les deux hommes ont affiché une belle maîtrise technique et sens tactique aiguisé. Même s’il leur a fallu rester vigilant jusqu’au bout, les turques ont clairement assumé cette programmation pour repartir au pays victorieux.

Le bilan est positif malgré une faible affluence  expliquée par une diffusion gratuite sur une web tv. Pour Fight Infos c’est une belle découverte que cette « version sportive » du kung fu traditionnel. Le chantier pour développer le concept est énorme mais le duo Bullion –  Mondelain a de bonnes bases pour la suite. Bien encadré, c’est une discipline qui pourrait faire bon nombre d’émules. De ses origines à sa modernité, le sanda à tout pour plaire et une belle vitrine : le Takedown Fighting Championship !

Continue Reading

Reportages

Jimmy Vienot vu par le photographe Manu Da Luz !

Published

on

By

85104504_327386591515267_2837247192350064640_nLorsqu’un champion de la trempe de Jimmy Vienot passe par l’objectif d’un photographe de renom, Manu Da Luz, cela donne des photos d’exception qui immortalise les instants forts de la carrière d’un boxeur. Vainqueur de son championnat du Monde WMC au Empire Fight, Jimmy va pouvoir ces instants comme seules les photos peuvent donner.

Continue Reading

Evénements

29 février 2020

Glory 75 Utrecht+ de 5 combats pros

Central Studios Evenementenlocatie, Utrecht, Gietijzerstraat 3, 3534 AV Utrecht, Pays-Bas

04 avril 2020

FK One Revival+ de 5 combats pros

Palais des Sports Marcel Cerdan, Levallois, 141 Rue Danton, 92300 Levallois-Perret

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Best