Publicités

Lidon rejoint Le Banner au DSF Kickboxing Challenge 14

Lidon rejoint Le Banner au DSF Kickboxing Challenge 14Le 13 avril prochain, Yohan Lidon retrouvera la Pologne et le DSF Kickboxing Challenge. Cette date nous l’avons évoqué il y a quelques jours dans nos colonnes puisque Jérôme Le Banner est programmé pour le main event de cette édition face au polonais Marcin Rozalski.

Le KO de Lidon

Il y a quelques jours, Yohan Lidon s’était imposé par KO à la deuxième reprise dans ce show monstre et de toute évidence, le « bûcheron » a marqué les esprits. Ce succès explique sans doute cette seconde invitation où il affrontera de nouveau un polonais. Et cet adversaire s’appelle Kamil Ruta, multiple champion de Pologne, vainqueur de plusieurs coupes nationales.

Kamil Ruta relève son plus gros défi

En affrontant Yohan Lidon, le polonais relève sans aucun doute le plus gros défi de sa carrière avec l’ambition d’accrocher un tel nom à son palmarès. C’est un habitué du DSF Kickboxing Challenge et de toute évidence, il peut compter sur la confiance de l’organisation pour plusieurs échéances. C’est un boxeur qui aime les entrainements rudes comme cela se fait beaucoup en Europe de l’est. Pour situer un peu ce boxeur, il est plus adepte d’un jogging dans un sous bois ou un champs qu’un tapis mécanique dans une salle de fitness.

Yohan Lidon avec sérieux

Yohan doit prendre ce match avec sérieux car chaque adversaire dans ce circuit ne voudra qu’une chose : le battre. Sa renommé ayant dépassé nos frontières depuis bien longtemps, il est dans la peau de l’homme à battre. Le temps faisant son oeuvre, régulièrement ses adversaires lui rendent quelques années et essaient d’enflammer le match dès les premières secondes. C’est une prise de risque lorsque l’on connaît les arguments pugilistiques du sociétaire de la team Nasser Kacem.

La french touch en Pologne

Cette 14ème édition sera donc imprégnée d’une french touch (ndlr : touche française) dans un programme qui n’a pas encore dévoilé. Le duo Lidon – Le Banner aura cette ambition, cette envie, ce devoir de représenter la France au sein d’une organisation qui prend de plus en plus de place sur l’échiquier européen.

Publicités