L’heure de la rentrée a sonné ! … Quel sport de combat choisir ? Episode 3

Par Luxo . Crédits Photos Ludovic CARBOU

Certains pratiquants et de nombreux lecteurs du site « Fightinfos.com » sont désormais des « anciens », passionnés par les sports de combats depuis 10, 20 ou 30 ans…. Mais au départ, comment ont-ils choisis leur discipline ? Comment leur passion a-t-elle pu perdurer aussi longtemps ? Pour savoir comment choisir sa discipline, rien ne vaut la parole des acteurs de terrain, celle de ceux qui vivent près des rings et ont fait de leur passion un métier ou pour le moins, un mode de vie. « Fightinfos.com » donne donc la parole aux athlètes et coachs pour vous aider dans ce difficile choix : quel sport allez-vous pratiquer ? … et vos enfants, dans quel club les inscrire ?
Pour ce troisième et dernier épisode, nous évoquons la Savate Boxe Française : fort en France de plus de 50000 licenciés, ce sport a la réputation de former les jeunes de la meilleure façon, selon une pédagogie exigeante, où tout mouvement de Savate Boxe Française doit être conçu pour être à la fois « éthique, esthétique, efficace et éducatif ».
C’est donc à un pédagogue confirmé, grand technicien et passionné de « B.F » que nous posons nos questions : Ludovic Carbou, salarié du Punch Blagnac (31) dirigé par Siriki Konde.

Salut et merci d’aider les lecteur à faire leurs choix en début de saison.  Essayons de comprendre dans un premier temps ce qui fait vivre encore à ce jour ta passion pour la Savate  Boxe Française ?

Ce qui fait encore vivre ma passion pour la B.F, c’est tout simplement l’enseignement, ce contact avec les gens (enfant, ados et adultes) qui viennent à la salle ou que l’on rencontre lors des initiations dans les quartiers.
On s’enrichit humainement dans les zones dites « prioritaires », moi je cherche à y transmettre des valeurs essentielles comme la tolérance, le respect, le partage, l’entraide et ce parfois au-delà des « 4ème » que tu évoques en introduction de l’interview !

Quel est l’esprit de ce sport  ?

Pour moi la B.F. est une très bonne école pour débuter dans le pieds-poings. Depuis plusieurs années, la fédération a mis en place un cursus de formation vraiment au top, avec une progression technique bien réfléchie, un Pôle France pour les athlètes et des formations plus que correcte pour les moniteurs et cadres…
Sur le plan strictement sportif, l’art du déplacement est très riche, on vise d’abord à ne pas se faire toucher et toucher. L’esprit de ce sport est lié à une volonté d’esthétisme, une forme d’élégance pugilistique, sans jamais oublier l’efficacité en combat ni la variété des coups en assaut et combat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quels sont les meilleurs ambassadeurs du style « Savate B.F » ?

Hum, on va me chambrer, je ne valorise que du « old school » !
Allez, sans oublier personne j’espère : Richard Sylla, Alain Zankifo, Fred Bellonie, Sébastien Farina, François Pennachio, Wenceslas Sylla, Nancy Joseph, Franck May, Amri Madani, Johnny Catherine, Ismaela Saar, Djibrine Fall Télémaque, Karim El Idrissi, Ludovic Fornes, Yanis Racine, Hadi Boumoula, Jean Bernard Perita… Et pour quand même évoquer ceux que je suis encore : Modibo Diarra, Anissa Meksen, Enoch Effah, Charles Denis, Dylan Colin.

Tu rentres d’un long séjour dans l’Océan Indien,  dont on connait les combattants ultra doués  ? Un mot de la fin à ce sujet ?

J’ai une pensée toute particulière pour mes petits jeunes de la Réunion que j’ai eu la chance d’entrainer pendant 5 ans et demi, et qui continuent l’aventure avec Honorick et Christopher. Une aventure humaine et sportive dont on sort grandi, c’est aussi cela la Savate !

 

Fight Infos Facebook