Publicités
Connect with us

Reportages

Les boxeurs français ont-il toujours la côte ?

Published

on

www.pbase.com/barbubro

C’est la question que nous nous sommes posés en regardant les nombreux résultats de ce week end. Car si revers sportif il peut y avoir, les décisions controversées sont de plus en plus nombreuses qui plus est à l’encontre des leaders français.

De toute évidence, rien n’est épargné aux combattants hexagonaux lorsqu’ils intègrent des circuits mondiaux : là où d’autres boxeurs venus de nations différentes mais porteuses, bénéficient de combats que l’on pourrait qualifier d’adaptation, les tricolores sont tout de suite dans le vif du sujet face au top 10 voir top 5 de l’organisation. Quid des conditions post-fights comme par exemple le temps de récupération très restreint entre les combats dans le tournoi auquel participait Karim Ghajji ce week end au Glory. Seulement 25 minutes de récupération, ça fait un peu court quand l’adversaire bénéficie du double. Nous ne reviendrons pas sur ce qu’a subi Anissa Meksen il y a quelques semaines là aussi dans un tournoi. Que dire des douze rounds réalisés par Abdellah Ezbiri au Krush : le français avait été tout simplement spolié de ce qui lui revenait.

Alors la question se pose : les français ont-ils encore la côte hors de France  ? Vraisemblablement non ! Pire encore, on ne croît plus en la valeur marchande des athlètes tricolores ou alors très peu. Olivier Muller doit être cité ici en n’hésitant pas à miser sur le savoir faire français là il aurait aisément pu opter pour une tête de série venue de Hollande ou d’Europe de l’Est. On ne mise plus sur nos combattants comme ce fût le cas à une époque où ils étaient demandés aux quatre coins de la planète : Jérôme Le Banner, Cyril Abidi, Samir Mohamed,  ils sont nombreux à avoir participer à la french touch il n’y a pas si longtemps finalement. Cette époque semble révolue et les raisons sont multiples.

La multiplication des fédérations en France a eût pour effet un nivellement par le bas et seule la savate boxe française a été épargné par ce cataclysme. Avec une multitude de titres de champions de France, nationaux ou encore fédéraux les talents ont été dispersé, les titres sont devenus plus faciles a décroché et nous voyons aujourd’hui le résultat.

Ce n’est pas faute d’avoir tiré la sirène d’alarme mais il est triste de constater que peu, très peu de boxeurs français peuvent toujours rivaliser avec l’élite mondiale aujourd’hui. Arrêtons cette course à l’amateurisme à tout va et redorons la vitrine du pieds-poings français qu’est l’élite. C’est la première nécessité !

Il faut impérativement que la France ouvre les yeux et fasse un vrai travail d’introspection sous peine de voir mourir nos sports. Il y a urgence car cela fait de long mois que les résultats sont mauvais. Le mal est de plus en profond !

Les différents dirigeants doivent se mettre autour d’une table et penser à l’intérêt général. Combattre ce qui ne vas pas est préférable à contourner ce qui ne vas pas. La différence est énorme ! Bien sur que ce n’est pas simple et qu’il faut composer avec des entités fortes mais c’est possible à condition de le vouloir. La trêve olympique qui approche doit être salutaire mais aussi l’occasion de tout mettre sur la table et repartir du bon pied. On peut rêver.

Publicités
Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Reportages

Muay thai : la WMC tient les rênes pour la France !

Published

on

By

Muay thai : la WMC tient les rênes pour la France !Il y a un fait qui aurait pu passer inaperçu mais qui finalement se montre particulièrement intéressant : seule la World Muaythai Council peut sanctionner des titres internationaux en France. Et lorsque l’on parle de combat pour ces ceintures c’est ceux avec l’appellation championnat d’Europe ou du Monde, reconnu par la FFKMDA délégataire pour la discipline.

Une convention établie

Nous avons pu consulter la convention établie entre la FFKMDA (ndlr : Fédération Française de Kick boxing, Muay thai et Disciplines Associées) et l’IFMA (ndlr : International Federation of Muaythai Amateur). Et en tant que patron du muay thai amateur dans le Monde, l’IFMA jouie de l’appui des pouvoirs publics thaïlandais et ne reconnait que la WMC comme entité à pouvoir sanctionner des titres internAtionaux chez les pros. Cette convention signée en janvier 2017 a pour but premier d’imposer une logique de fonctionnement quand à l’accession de ces ceintures. Cette convention est d’ailleurs identique dans nombreux pays et la Thaïlande envoie un signal fort à quelques encablures d’un olympisme qui tend les bras au muay thai.

Un cahier des charges drastique

Muay thai : la WMC tient les rênes pour la France !Avec cette volonté de devenir discipline olympique, le muay thai se doit de montrer cohérence et logique. Ce qui explique le passage obligé des athlètes par les cursus fédéraux pour accéder aux compétitions proposés par l’IFMA mais également pour les combats labéllisés World Muay thai Council. Pascal Arène, représentant français de cette fédération, rend systématiquement des comptes pour chaque combattant proposé. Les décisions se prennent de concert avec le bureau mondial. Et pour prétendre à cela, il faut avoir été champion de France pour un titre européen, champion d’Europe pour un titre mondial. Et même avec ces critères, celui de l’âge, des performances récentes etc… entre en ligne de compte.

Une volonté de bien faire

Muay thai : la WMC tient les rênes pour la France !En ratifiant ces accords, Nadir Allouache lance un signal fort et affiche sa volonté de stopper le n’importe quoi. La France se distingue de plus en plus avec la profusion des titres au rabais qui n’ont finalement aucune légitimité au niveau mondial. La France se calque ainsi sur le modèle de la savate boxe française qui n’a qu’une fédération pour la reconnaissance des titres internationaux. Le président de la FFKMDA a fait le choix d’une mesure forte pour crédibiliser un peu plus une discipline qui a tendance à se perdre dans un business dans lequel il est parfois difficile de se retrouver. Indéniablement c’est un bon point que ce choix de la cohérence ; il faut souligner que les grandes fédérations internationales majeures (WAKO Pro, WKN et ISKA) ne sanctionnent plus de titre en boxe thaïlandaise en France. Une décision qui honore ces structures et qui démontre une volonté commune de bien faire les choses.

Publicités
Continue Reading

A la une

Estrellas de Acero : le nouveau projet de Stéphane Cabrera

Published

on

By

Crédit photo : World Kickboxing Network

Le président de la World Kickboxing Network, Stéphane Cabrera, n’a jamais manqué de projet depuis qu’il est dans le pieds-poings. De l’ International Valetudo Championship qu’il co-fondé avec le brésilien Sergio Batarelli à la World Kickboxing Network qu’il porte à bout de bras depuis plus de 20 ans en passant par le Simply The Best ou encore le Biggers Better, il n’a jamais tarie d’idées pour développer le pieds-poings à l’échelon mondial.

Une volonté de nouveauté

Il n’est donc pas surprenant de le voir se lancer aux côtés de son ami, la star argentine Jorge Cali, dans les Estrellas de Acera (ndlr : Etoile d’acier). C’est une véritable entre les deux entités des deux hommes , le Simply The Best pour le français et donc les Estrellas de Acera pour l’argentin. Et vous allez pouvoir vous rendre compte que ce projet est clairement avant-gardiste. Le show s’inscrivant dans la droite de ce que l’on peut voir dans le format « télé réalité » dédié aux sports de combats. L’idée de fond est de faire émerger des talents de quelques origines sociales qu’ils soient. A noter que la production argentine est une des rares organisations à faire venir des combattants du Monde entier.

Estrellas de Acero : le nouveau projet de Stéphane Cabrera

Stéphane Cabrera trace les grandes lignes

Stéphane cabrera est revenu pour nouveau sur ce nouveau projet, traçant les grands lignes de cette nouvelle aventure : « La série Simply The Best que j ai créé en 2015 va s’exporter une fois de plus en Argentine où nous avons déjà organiser 5 éditions retransmise au niveau national mais aussi international sur la chaine Kombat Sport / SFR qui était notre partenaire du début. Un des paradoxe pour nous est que notre partenaire du début n’a pas souhaité renouveler notre contrat qui durait depuis 3 saisons avec 18 éditions retransmise.
La différence majeure est que cette édition ( STB 19 ) sera diffusée dans toute l’Amérique du sud en direct sur Fox sport avec une couverture sans précédent. Elle fera désormais partie du programme bimensuel (6 shows à venir pour la saison 1 et 3 autres saisons en option ) « Estrallas de Acero » que nous avons créé en partenariat avec la mega star Argentine Jorge Acero Cali un des précurseurs et un exemple de réussite pour le pays et sa jeunesse .
Les meilleurs combattants argentins et sud-americains seront tous de la partie, la WKN étant en charge de tous le matchmaking et des titres disputés.Des européens et notamment des Francais seront prochainement au programme dans les éditions a venir .
Personnellement j’ai assisté en Argentine depuis 2003 a des shows d’une qualité exceptionnelle, des combats de qualité premium. Apres un travail constructif de plus de 15 ans, je suis assez fier du résultat sportif accompli et de la forte amitié qui me lie à Jorge Cali, Christian Bosch et Fernando Munoz les 3 personnes en charge de la WKN dans le pays. Je serais d’ailleurs du 16 au 25 mai à Buenos Aires pour assister au lancement de la série et rencontrer les dirigeant de Fox Sport.
Cette série TV diffusée en live par FOX la chaine sportive numéro 1 en Amérique du sud. C’est le fruit d’un long et sérieux travail mené depuis de nombreuses années par la WKN et Jorge Cali, épaulé par Christian Bosch et Fernando Munoz ou encore Hector Valliente. Nos sports (kickboxing, muay thai et MMA) ont explosé dans ces pays , mais la plupart de leur champions ne sont pas reconnus internationalement à leur juste valeur. Nous avons pu tout de même mettre en lumière en Europe d’excellents athlètes devenus champion du monde WKN mais aussi des stars dans leur pays comme Jorge Cali (Victoire par KO1 face à l’italo/marocain Ben Azzizi en Italie), Federico Roma ( Victoire par KO face à Makowski en Pologne), Capplonch (Victoire par KO face à Ardissone en France) pour les plus forts. »

La réaction de Jorge Cali

Grace à Stéphane Cabrera que nous remercions, nous avons pu avoir le ressenti de Jorge Cali, malgré un emploi du temps surchargé. Il a pris le temps de nous adressé quelques lignes sur ce concept : « La série Simply The Best est devenue une série très importante de part la qualité des événements proposés et son impact sur la communauté des sports de contact Argentins. Le directeur de la chaine FOX nous a contacté car il avait le désir de la diffuser pour tous les Hispanophones mais aussi d’en être un des promoteurs exclusif en Argentine. Apres plusieurs rencontres , nous sommes arrivés à un accord et 6 organisations vont voir le jour sous le contrôle de la WKN Argentine et du bureau mondial . Ce sera une nouvelle étape pour moi et un honneur certain de developper la série et d en assurer le bon fonctionnement a travers un diffuseur prestigieux comme FOX Sport . J’ai été le premier combattant Argentin et même sud américain a être diffusé et suivi en direct sur la chaine FOX. Avec des rating jamais égalé dans le kickboxing sud américain, je suis très fier désormais de faire partager mon expérience pour mettre en lumière cette nouvelle génération qui pousse.
Les sacrifice de chacun et la persévérance pour réussir de tous nos combattants sud américains seront désormais mis en lumière dans notre programme « Estrellas de Acerà » ( les toiles d’acier) et leur éclat va briller pour démontrer que nos sportz de contact sont une sérieuse et grande réalité ! »

Les dates à venir

Simply The best 19 . Buenos aires (Argentine) . 18 mai 2018
Simply The best 20 . Cordoba (Colombie) . 9 juin 2018

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best