Publicités
Connect with us

Reportages

Le MMA enfin légalisé en Octobre ?

Published

on

Par Mika Challenges titrait dans ses colonnes le 10 avril dernier : « Le MMA, sulfureux sport de combat, bientôt légalisé en France ». Pour notre part, nous qualifierions plutôt de sulfureux les propos tenus en 2015 par le président de la Fédération française de judo, Jean-Luc Rougé :  » Le MMA est un refuge pour djihadistes ! C’est la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) qui me l’a dit ! »

Le MMA enfin légalisé en Octobre ?

Trois longues années après ces commentaires moyenâgeux, la Ministre des Sports Laura Flessel s’est exprimée sur le sujet avec enfin une pointe d’optimisme : « Il faut arrêter de faire la politique de l’autruche ou d’organiser des compétitions dans les caves. Ce sport en développement doit être structuré. Il y aura des annonces d’ici octobre. Je serai très vigilante sur les curseurs de sécurité dans les salles d’entraînement. Après, pourquoi pas des compétitions, mais il y a encore des étapes intermédiaires à franchir. »

Que les choses soient claires, le MMA bénéficie d’une popularité gigantesque a travers le monde. Regarder des combats de MMA semble aujourd’hui un acte tout à fait banal en France, et sa pratique également qui est estimée à environ 50 000 personnes répartit sur plus de 200 clubs à travers le pays. Coté combattants « professionnels », ceux-ci s’exportent à l’étranger avec souvent de bons résultats à la clef notamment à l’UFC, au Bellator, au M-1, au Brave, Phoenix ou au Cage Warrior…

Mensonge, imposture ou simple incompétence ?

En France, c’est la préhistoire totale, l’hexagone a 20 ans de retard par rapport aux grandes nations de ce sport. Nous ne sommes pas coutumiers du « french bashing » et nous n’apprécions absolument pas cela, mais voilà ce qu’il se passe quand un environnement est trop politisé. Ce n’est pas la méritocratie qui prime, ce ne sont pas le sens du travail ni ses valeurs, ce n’est pas le respect de la réussite, ce n’est pas le bien-être commun, c’est tout simplement les intérêts particuliers de vieux anachronismes qui veulent garder leurs privilèges dans un monde qui bouge bien trop vite pour eux.

Le propos ici n’est pas de monter une tribune démagogique de pseudos révoltés, le propos est de dénoncer cette hypocrisie ambiante qui consiste à dire que le MMA est interdit pour la sécurité des combattants et pour une soi-disant éthique.

Les images de ce sport sont-elles diffusées librement à la télévision, oui ou non ? Oui !
Des combattants Français vivant en France vont-ils de leur plein gré participer à des compétions hors de nos frontières, oui ou non ? Oui !
Alors il n’y a pas de débats, tous ces observatoires du MMA et ces déclarations dans les journaux sont de la foutaise et de la perte de temps.

Le MMA sera-il enfin légalisé d’ici Octobre ?

Les véritables questions à se poser sur le sujet sont plutôt : Que va-t-il se passer de fondamentalement concret sur le terrain durant les 6 prochains mois qui permettent aux institutions de changer d’avis concernant la légalisation du MMA en France ? Quels éléments les institutions auront-elles qui ne sont pas déjà en leur possession ? Et enfin, pour quelle raison valable le MMA n’est-il pas déjà autorisé en compétition officiel sur notre territoire alors que des citoyens Français le pratique dans des organisations étrangères ?

Rappelons que l’Express titrait déjà en septembre 2016 : « Arts martiaux : le MMA en voie de légalisation « sous surveillance » : Un rapport parlementaire va proposer la création d’une instance provisoire chargée d’accompagner la légalisation et la structuration du MMA. »

Nous conclurons cet article sur une citation du Général de Gaulle : « Il n’y a de réussite qu’à partir de la vérité. »

A bon entendeur…

Publicités
Continue Reading

Reportages

Glory : Mickael Palandre, se révèle et intègre le Top 10 !

Published

on

By

S’il y a un boxeur qui a marqué le Glory à Paris le week-end passé, c’est bien Mickael Palandre qui a donné bien des leçons en 3 rounds de 3 minutes. Bien sûr que Wlad Tuinov était le favori de cette rencontre mais il fallait être ignorant pour ne pas voir la possibilité d’une victoire en faveur du français. En même c’est un sport national chez nous que de « dézinguer » un boxeur là où la solidarité devrait être de mise autour de lui.

Palandre et sa team ont fait fi de tour pour répondre sur le ring, rien que sur le ring. Les rois du clavier n’ont pu que constater que « Mikk » n’était pas là par hasard. Par le passé il avait déjà battu des solides comme le russe. Gaëtan Dambo, Yazid Boussaha sont de ceux-là. Palandre a une qualité maîtresse dans sa panoplie de boxeur : un mental à toute épreuve. Cette force de caractère lui a servi tout au long du match qu’il a mal démarré.

Mais quel retour dans la deuxième reprise où ses frappes en zone basse et médiane ont été efficace sans oublier ses genoux. Malgré les missiles des deux mains de Tuinov, le pensionnaire du BT 42 a boxé en patron, imposant sa distance et son rythme ce qui n’était pas au goût de son rival qui s’énervait à la minute de repos. Palandre s’est transcender durant le match poussé par les siens, motivé à l’idée de gagner et gravir les échelons.

Le Glory l’a bien compris et l’a intégré dans le Top 10 des -70kg (il est classé challenger numéro 9). C’est une belle récompense qui plus est méritée pour le français qui voit que le travail porte ses fruits même si le plus dur reste à venir. Il a franchi un cap mais il y a encore du chemin à faire.

Mickael est nié entouré avec Irwyn Baltazar Dias qui sait se montrer patient. La leçon à retenir de ce que réalise Palandre actuellement est là : il faut construire et ne pas se précipiter en écoutant le chant des sirènes. Les faits donnent raison au duo et leur team qui n’ont pas fini de faire parler d’eux !

Publicités
Continue Reading

Reportages

Doumbe, Meksen le règne sans partage !

Published

on

By

Crédit Photo : James Law, Glory Sports International Indéniablement, le règne est sans partage pour Cédric Doumbe comme pour Anissa Meksen. Ces deux-là sont au sommet de leur art et maitrise parfaitement leur sujet à tel point qu’il est devenu très difficile de leur trouver un challenger digne de ce nom.

Qui peut battre Cédric Doumbe ?

Après son impressionnant succès face à Alim Nabiyev au Glory 66, Cédric Doumbe a franchi un cap en entrant un peu plus dans la légende. Jamais un boxeur n’avait connu une ascension aussi fulgurante. Homme de caractère mais surtout homme de séduction, Cédric a su apprendre de ce qu’il fait pour pouvoir grandir. Il a repoussé tous les codes imaginables et ouvert une nouvelle voie aux combattants de la génération qui suit. Car plus que jamais, de la communication à son style devenu terriblement efficace (sur ses 5 derniers combats il en a remporté 4 avant la limite), il s’est métamorphosé pour devenir une machine de combat ultra-perfectionnée. Il maîtrise tout parfaitement et soigne chaque détail de ce qu’il entreprend ce qui impose une capacité d’analyse poussée à son paroxysme. Physiquement, mentalement il n’est plus le même homme et de toute évidence, même si le ring ne met pas à l’abri d’une surprise, il n’a pas de rival qui puisse le renverser actuellement. Cette situation force à l’interrogation. Quel peut être l’avenir de Cédric ? Il est à un stade où il a battu les meilleurs de sa catégorie. Il jouie désormais d’un statut à part avec cette ceinture des welters qui ne le quitte plus.

C’est un combattant phare du Glory qui génère une véritable interaction avec le public (samedi soir en l’espace de quelques minutes, il a réalisé un nombre conséquent de photos avec les fans sous le charme de celui qui allait devenir quintuple champion du Glory). Quoi qu’il en soit, l’avenir est doré pour Cédric Doumbe qui est bel et bien la grande star française dont le pipées-poings avait besoin.

La dimension Meksen

Pour Anissa Meksen les choses sont quelques peu différentes même si elle aussi affiche une maîtrise du ring inégalée à ce jour. Anissa a ouvert des portes en prenant la ceinture du Glory et en la conservant aussi longtemps. Après avoir battu tous ses challengers, elles se retrouvent sans rivales à sa hauteur et la tâche est ardue de lui trouver des boxeuses dignes de ce nom et qu’elle n’a pas déjà battu. Sa plus grand force est sa détermination sans faille. C’est quelque chose que l’on voit souvent dans les autres disciplines sportives, un peu moins en pieds-poings où la carrière plus accessible. Meksen se distingue en cela mais aussi de part son expérience (elle affiche 120 combats environ). Le Glory va devoir remuer ciel et terre pour lui trouver des challengers crédibles car elle a déjà battu tout le Monde. A 31 ans, Anissa est au sommet de son art et elle est partie pour durer. Les challenges n’ont jamais été un obstacle car après la savate boxe française, c’est en muay thai qu’elle s’est illustré. Elle s’est essayée à la boxe où elle a pris le titre de championne de France, elle peut donc envisager sereinement son avenir. Elle est une boxeuse incontournable du Glory, elle est même fer de lance des féminines. Meksen connaît bien les circuits et leur fonctionnement (elle a remporté le Enfusion et fait une finale au Kunlun Fight). Elle a apporté une nouvelle dimension à la boxe féminine et susciter bien des carrières. A chaque période sa championne même si de ce côté là, elle réalise ce que personne ou peu avaient réalisé avant.

La difficile mission du Glory

Le Glory va devoir faire des efforts colossaux pour dynamiser ces catégories pour les rendre toujours plus attractive et sortir des combats comme ceux de samedi soir. La concurrence est rude avec le One Championship, l’Enfusion etc…. même si certaines de ces organisations n’ont pas les moyens du circuit de Pierre Andurand, elles agissent de plus en plus avec des contrats pour conserver leurs boxeurs. La difficile mission du Glory est de recruter des boxeurs les faire évoluer rapidement pour en faire des challengers crédibles et capables de battre des champions tels que Cédric Doumbe et Anissa Meksen. Et pour l’instant, nous ne sommes pas loin du mission impossible !

Publicités
Continue Reading
Publicités

Events Calendar

Aucun événement trouvé !

Best