Publicités
Connect with us

Actualité

Le FIGHT STADIUM  innove pour la version 2018

Published

on

Le FIGHT STADIUM innove pour la version 2018Après le succès remporté dans tous les domaines  par les deux éditions précédentes, la Team Lamouret de Tergnier nous promet encore un beau spectacle dans le sublime dojo régional ce samedi 17 mars.

En effet c’est une grande première pour cet évènement incontournable dans  le département de l’Aisne. Quand bien même si en 2016, la ceinture Européenne avait attiré la foule, si en 2017 c’est un public averti qui avait envahi les gradins pour la ceinture mondiale disputée et remportée une fois de plus par Emilie MACHUT. Pascal et Maxence LAMOURET  n’ont pas fait dans la demi-mesure et la  3ème édition qui comportera un tournoi en catégorie Pro dans les règles du K1. Les quatre combattants engagés pour remporter le trophée  seront fixés avec le tirage au sort qui sera effectué en ouverture de soirée. Au regard du cursus des boxeurs, David MEIJA (Colombie)  Diego FREITAS (Portugal) Mathias BRANCHU (AJSR de St Raphael) Aiman Al Radhi (Phénix 13), il est bien difficile de donner un pronostic mais aucun doute sur le fait que les matches seront âpres. De plus la fightcard est riche en couleurs et beaucoup de pays seront représentés.

Autre grande nouveauté, c’est le Muay Thaï qui  s’invite pour la première fois au Fight Stadium 3 avec un choc entre deux nak muay émérites originaires de deux grands clubs. Anthony GAZELLE (Face à Face de Reims) opposé à Greg GOTTARDI (Team José Domingos). Cette rencontre s’annonce comme explosive.

Le tarif pour la place en gradin est de 10 €  mais pour plus de renseignements  vous pouvez consulter le facebook du Fight Stadium 3.

Une dédicace particulière avec cet article pour Rémi qui s’investie pleinement pour parfaire l’organisation du gala.

La réaction de Jean Paul Demarcq sur l’événement

 » C’est un réel plaisir que de pouvoir être au cœur d’un événement de cette ampleur car il y a une réelle volonté pour Pascal LAMOURET et son fils Maxence de proposer chaque année une soirée de gala digne du magnifique Dojo Départemental. De plus dans cette organisation on ressent parfaitement bien l’âme de ce club ou chacun apporte sa complémentarité pour parfaite la réussite. La troisième édition de déroge pas à la règle et une fois de plus le plateau est de qualité. Le public s’est fidélisé au FIGHT STADIUM autant dire que l’ambiance sera assurée ».

Programme

Présentation du Tournoi

    Aiiman AL RADHI      Diego FREITAS      Mathias BRANCHU     David MEIJA
coin Rouge coin Bleu catégorie
Paul SROCK

(Team Hamza)

K1 Rules

2 X 1,30

Louise VAROQUIER

(Team Lamouret Tergnier)

Benjamins

– 40 kgs

Carpenter CHAYDEN

(Team TKO ELITE)

ANGLETERRE

K1 Rules

3 X 2

Alejandro CHENU

(Team Bensihmed)

FRANCE

Juniors

– 63,5 kgs

Gorge CONNOR

(Team TKO ELITE)

ANGLETERRE

K1 Rules

3 X 2

Lounis SAING

(Aspeel Team Roubaix)

FRANCE

Juniors

– 67 kgs

Karim MEBARKI

(Fantastik Armada)

K1 Rules

3 X 2

Florentin COZETTE

(K1 Boxing  Hesdin)

classe B

– 67 kgs

Giorgio MINICUCCIO

(Team Calabresse)

ITALIE

Full Contact

3 x 2

Jonathan DENIS

(Team Lamouret Tergnier)

FRANCE

classe B

 100 kgs

Vilonis RHYTIS

(Team TKO ELITE)

ANGLETERRE

Full Contact

3 X 2

Abou KA

(Team Lamouret Tergnier)

FRANCE

classe A

– 60 kgs

Georges FRENCH

(Team Denne)

ANGLETERRE

Full Contact

3 X 2

Anthony PETIN

(Team Lamouret Tergnier)

FRANCE

classe A

– 67 kgs

James KELLY

(Team Foley)

IRLANDE

K1 Rules

3 X 2

Kevin KADIATTA

(Team F C B T Paris)

FRANCE

classe A

– 71 kgs

Lin XIANG

(Team Botindari)

ITALIE

K1 Rules

3 X 2

Karim MERINI

(Team Lamouret Tergnier)

FRANCE

classe A

– 71 kgs

Mourad GHAJJI

(Fantastik Armada)

MAROC

K1 Rules

3 X 2

Jordan FICHELLE

(Team Domingos)

classe A

– 72 kgs

Francesca BARTOLINI

(Team Morelli)

ITALIE

K1 Rules

3 X 3

Emilie MACHUT

(Team Lamouret Tergnier)

FRANCE

classe Pro

– 48 kgs

Demies Finales Tournoi du FIGHT STADIUM
K1 Rules

3 X 3

classe Pro

– 67 kgs

K1 Rules

3 X 3

classe Pro

– 67 kgs

Combat Réserve Tournoi du FIGHT STADIUM
Tony JAS

(FIGHT CLUB O70  La Haye)

HOLLANDE

K1 Rules

3 X 3

Sidy BARRI

(Team Domingos)

FRANCE

classe Pro

– 67 kgs

Anthony GAZEL

(Face à Face Reims)

Muay Thaï

3 X 3

Greg GOTTARDI

(Team Domingos)

classe Pro

– 68 kgs

Najib  IDHALI

(Team  Farina)

ITALIE

K1 Rules

3 X 3

Lorenzo GIMENEZ

(Team DIMCOT)

ESPAGNE

classe Pro

– 95 kgs

Finale Tournoi du FIGHT STADIUM
Vainqueur

combat n° 11

K1 Rules

3 X 3

Vainqueur

combat n° 12

classe Pro

– 67 kgs

Publicités
Continue Reading

Actualité

Xtreme Fight Dyonisien : Boyer, champion intercontinental WMC

Published

on

By

L’île de la Réunion est une terre de pieds-poings par excellence et cela a encore été prouvé ce week-end avec l’Xtreme Fight Dyonisien proposé par la Team Robert. Dans la grande tradition réunionnaise, l’événement a mis en évidence les combattants réunionnais et c’est tant mieux car il faut bien admettre qu’ils sont trop souvent oubliés des grands shows de la Métropole. En s’appuyant sur un programme relevé et équilibré, la Team Robert a fait de cette première édition, un franc succès qui appelle déjà une suite.

Boyer, champion intercontinental WMC

Les confrontations franco-thaïlandaises étaient en nombre au programme. Si les thaïlandais ont remporté ce que l’on peut qualifier de match dans le match, Giovanni Boyer a pour sa part pris le titre intercontinental WMC.

Giovanni Boyer et Jean Luc Robert son coach mais également le promoteur de la soirée

Le réunionnais a fait le job comme on dit face à Kengjak Naruphai, nakmuay d’expérience dont il savait peu avant le combat. Giovanni a rempli son contrat donnant à la France une des deus ceintures puisque Samuel Andoche s’est incliné face à un autre thaïlandais en la personne de Dapmoon Sia Sot Bangsaen. Il faut noter que la World Muay thai Council a souligné par l’intermédiaire de son représentant français, Pascal Arène, le très bon niveau en boxe thaïlandaise à la Réunion.

Dans les résultats, il faut souligner la victoire de Florent Kaouachi qui revenait son public après plusieurs années

Résultats

Ceintures intercontinentales WMC
Giovanni Boyer [BDN] bat Kengjak Naruphai [Thai] aux points
Dapmoon Sia Sot Bangsaen [Thai] bat Samuel Andoche [UBCDLS] par KO5

Ceintures PRESTIGE  » Xtreme Fight Dionysien  »
Pok Bill Pumphanmuang [Thai] bat Ulrich Zémia [UBCDLS]
Vincent Naxos [BDN] bat Prainoii Popohin [Thai]

Superfight
Chaimagkol Sitdoudou [Thai] bat Josué Absalon [BCBLR]
Jéremy Payet [CTC] bat Kamrailpech Pumphanmuang [Thai]

Réunion vs Espagne
Kévin Latchimy [Sainte-Marie] bat Mostazo Jimenez [Esp]
Ulrich Emmanuel [BCBLR bat Mourad Zakari [Esp]
Florent Kaouachi [Baobab] bat Ahmed Karoucha [Esp] aux points

100% 974
Gabriel Hoarau [BDN] bat Mohamed Madi [UBCDLS]

Publicités
Continue Reading

Actualité

Branchu s’impose dans un LFC compliqué !

Published

on

By

Jean Bagal est un promoteur dévoué au pancrace et au kick boxing. Mais si l’homme est passionné par ce qu’il fait, le 10ème opus de son Lyon Fighting Championship aurait pu avoir raison de sa bonne volonté. Avec une cascade d’annulation de salles, de combats et autres, l’organisateur lyonnais a vécu une soirée qui marquera l’histoire du LFC.

Entre droits et devoirs !

Organiser c’est compliqué ! Celles et ceux qui ont tenté cette aventure sont unanimes quand à cet état de fait. Alors chacun doit respecter les règles du jeu mais également par les organisations. Licences, poids etc… chacun doit être à jour, c’est une logique de fonctionnement et suffisamment d’outils sont à disposition pour vérifier tout cela. Avec 3 annulations pour des problèmes de licence, de toute évidence il y a eût un manquement. Au final, 4 combats ont pu être validé avec notamment un choc en K-1 entre Victor Bordage et Mathias Branchu.

Mathias Branchu de l’AJSR

L’AJSR Saint Raphaël est devenu un club phare avec des boxeurs qu’il faut battre pour obtenir une certaine crédibilité. a L’instar des Ketaieb, Branchu, Kalachnikoff, Dehby et Consor, Mathias Branchu a fait honneur à sa team avec un fight explosif face à Victor Bordage, guerrier hors norme. Les deux hommes ont enflammé le LFC avec une confrontation digne d’une guerre des tranchées. Branchu était dans son élément en K-1 et il l’a démontré face à un nakmuay pur jus. Les automatismes ont fait la différence et le raphaëlois signe un beau succès face à un boxeur de valeur. Mathias Branchu, comme son frère Jocelyn ou son partenaire de club Hakim Ketaieb, devient peu à peu un animateur sérieux de cette catégorie des -67kg. Ce combat a tenu ses promesses et promet d’avantage pour Mathias qui peut espérer sereinement de belles choses pour l’avenir.

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best