Connect with us

Infos

Le combat comme sport d’équipe

Suite à la présentation du gala à venir de Mohammed GALAOUI et au live sur Fightinfos.com du tireur Romain FALENDRY, une idée simple donne un titre à cet « article ». Il s’agira d’ailleurs plus d’un billet d’humeur pour illustrer un simple adage : malgré …

Publicités

Published

on

Par Luxo Crédit photo : Merci à Edouard Bernadou et Mohamed Galaoui Suite à la présentation du gala à venir de Mohammed GALAOUI et au live sur Fightinfos.com du tireur Romain FALENDRY, une idée simple donne un titre à cet « article ». Il s’agira d’ailleurs plus d’un billet d’humeur pour illustrer un simple adage : malgré son expression individuelle, le combat est un sport d’équipe !

Que les clubs trop habitués à leur routine le sachent, les regroupements dans les ligues et les mises de gants communes, bref les échanges pugilistiques s’imposent comme une évidence quand on veut performer. Il semble qu’à tous les niveaux de pratique, les coachs l’aient compris.

Les valeurs présentes dans les sports de combats font que les meilleurs se rencontrent, et pour progresser ils travaillent ensemble …Et ce, sans tenir compte des générations de combattants qui se succèdent ou de la situation géographique de chacun !

Les photos aimablement transmises par Edouard BERNADOU et Mohammed GALAOUI font état de ce recours à la notion d’équipe, avec le soutien d’un grand nom du combat français pour peaufiner des préparations.

Ainsi, dans la mémoire des amateurs de sports de combats, le nom de Wilfried MONTAGNE évoque de belles choses : 97 combats, 3 fois Champion de Muay thai en France, 1 fois Champion d’Europe, Vice Champion d’Europe de Kickboxing…. Ses combats étaient toujours engagés et sa préparation athlétique exigeante.

Désormais au sein de son camp l’Emerald Gym d’Ao Nang, il participe à la préparation de certains athlètes français, parmi lesquels Edouard, Mohammed et leur ami Julien COME.

En clair : une équipe de combattants français qui unissent leurs forces auprès d’un coach de renom, qui fait équipe avec eux pour progresser. On notera au passage que les préparations de Momo GALAOUI en lien avec de gros tournois (Max Muaythai, Enfusion, Top King en Chine) s’étaient menées chez Wilfried MONTAGNE.

Pour Edouard BERNADOU, qui préparait alors son combat du 16 mars au « Power Trophy »  et reboxera le 27 avril au « Born to fight » de Clermont l’Hérault, objectif atteint !

Il a profité d’un cadre exceptionnel et du savoir-faire d’un coach très accessible et évidemment passionnée, calme et posé.

En bonne compagnie avec ses anciens compères de l’Equipe de France, Edouard BERNADOU casse ainsi la routine et sort de sa zone de confort, encore une fois en intégrant ou constituant une équipe de potes sérieux et disciplinés par leur passion commune.

De même, on relève l’intelligence de certains enseignants qui dans le cas de Romain FALENDRY s’adaptent aux contraintes professionnelles de leur élève.

Dans son cas, ce sont les coachs qui « font équipe » autour du boxeur, soucieux de réussir autant en K1 qu’en Savate. Respect à lui et à eux qui mettent leur ego dans leurs poches au profit du sportif ! « Toto » MASTROPASQUA, coach et formateur de Romain au « Toulouse Multi Boxes », fait ainsi équipe avec Flavien ALBE et ses collègues pour que la préparation de l’athlète se passe au mieux…

En guise de conclusion et pour les plus jeunes, on redira que la posture du coach n’est pas celui du gourou, prétendant tout savoir ou dispenser son seul savoir dans son club !

Votre meilleur entraineur sera sans doute un chef (d’équipe), qui fort de ses acquis saura élaborer un programme d’entraînement adapté. Il n’aura jamais peur du regard d’autres coachs car il sait que c’est dans la notion d’équipe et/ou d’échanges que se forgent les plus beaux parcours. Et on peut relire les lignes ci-dessus pour percevoir que nous ne parlons plus ici que du seul sport de combat…

Publicités
Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos

2019 sans la Fight Night Saint Tropez

Published

on

By

C’est un mélange de sentiments qui s’impose au moment d’écrire cet article. Le paysage pieds-poings français a intégré le fait qu’il accueillait sur son agenda le plus grand VIP Show de la planète. Et pourtant, 2019 se fera sans l’événement d’Olivier Muller et Vincent Pelat. Et la raison est tout simplement surréaliste : un couac dans la gestion du calendrier estivale de la cité tropézienne. Malgré les tentatives de proposer à d’autres dates, il a fallu se rendre à l’évidence de subir une annulation en règle pour les promoteurs.

Pourtant, la Fight Night avait ravivé la flamme il y a 7 ans, offrant un spectacle qui affichait sold out à chaque édition. Nous pouvons même dire qu’elle avait « secoué » la citadelle avec un pari risqué. Car proposer un show d’une telle envergure dans la citadelle était un vrai challenge pour les organisateurs. Les moyens mis pour la promotion des sports pieds-poings étaient colossaux. Mais il permettait d’ouvrir une fenêtre vers un nouveau public.

Pour Olivier Muller comme Vincent Pelat, la déception est immense même si le duo s’est résolu à accepter difficilement cette décision. L’impact de la Fight Night est fort à Saint Tropez. Elle est même devenue l’épicentre d’une rencontre entre différentes couches sociales. Atypique, cette soirée ne souffre d’aucune concurrence tant elle est novatrice et moderne.

Néanmoins, la porte n’est pas fermée pour 2020. Olivier Muller a déclaré à nos confrères de Var Matin : « On remercie tous ceux qui nous ont soutenus, commerçants, Tropéziens… C’est une année blanche. D’autres cités du coin la voudraient, mais on ne va pas cracher dans la soupe. La Fight, on l’a faite pour Saint-Tropez. On va se projeter sur 2020 et repartir de zéro. » Il faut donc y voir un message d’espoir, celui de retrouver une soirée de gala et son incontournable lot de surprises.

Publicités
Continue Reading

Infos

Johan Tkac dispute le titre intercontinental ISKA

Published

on

By

Ce week-end (ndlr le 25 mai), Johan Tkac retrouvera l’Espagne pour participer à la Fighters Night où il disputera un championnat intercontinental IKSA dans les règles du K-1.

Pour cette échéance, il sera opposé à l’espagnol Nacho Menem, champion d’Espagne de la discipline mais aussi boxeur bouillant à souhait. C’est donc une belle opportunité qui attend Tkac, habitué des voyages et des matchs à enjeu. Ce sera un match plein entre deux hommes offensifs qui ne connaissent pas la marche arrière.

Sous l’impulsion de Ka’s Management, Johan donne une dimension plus internationale à sa carrière après un retour prometteur au Enfusion malgré la défaite. Clairement, il a toute ses chances dans ce combat où la moindre erreur peut se payer très cher.

Rappel

Championnat intercontinental ISKA . K-1 rules . 5x3mn . -70kg
Johan Tkac (Fra) vs Nacho Menem (Esp)

Publicités
Continue Reading
Publicités

Events Calendar

01 juin 2019

Nuit du KBP 2

Complexe sportif Paul de Vivie, Pernes Les Fontaines, 391 Avenue René Char, 84210 Pernes-les-Fontaines

Aucun événement trouvé !

Best

Copyright © 2008 - 2019 Fight Infos - fightinfos.com