Connect with us

Reportages

La soirée folle du World GBC Tour !

Published

on

Galerie photo

Crédit photo : Artistic Pictures . World GBC Tour Quelle soirée ! Quelle passion dans ce 13ème opus du World GBC Tour. Le mot fort de cette édition concoctée par David Blanc et son équipe c’est ENGAGEMENT. Car chaque combat a été disputé comme il fallait avec une volonté de s’imposer qui a transpiré lors de chaque joute. Les puristes ont pu apprécié le spectacle : Amel Dehby, Jimmy Vienot, Karim Benmansour, Anthony Roméas etc.. étaient de ceux-là. Dans une salle de la Boiserie chauffée à blanc, l’événement parfaitement orchestré est passé vite, très vite et le public en redemande déjà. Si le rendez-vous est pris pour le 14ème opus, voici un retour sur une des éditions les plus décapantes de l’histoire de ce show.

La bonne copie d’Eddy !

Face à Dennis Wozik vainqueur du champion du Kunlun Fight 2 semaines avant, Eddy Nait Slimani devait livrer une copie convaincante face à un adversaire qui ne l’aura jamais lâché. Concentré comme jamais, le français a souvent accepté le pressing du hollandais pour mieux le surprendre avec ses techniques de jambes. De cette opposition de styles prévue, il y a finalement eût une explication plus âpre que ce que l’on a l’habitude de voir avec Nait Slimani. Dès son entrée, nous avons pu voir la détermination qui était la sienne pour ce premier match de la saison. Sortant son spécial, il a aussi fait preuve de précision, un facteur qui aura été essentiel pour l’issue de l’affrontement. Au final, il s’impose aux points et c’est fort de ce succès qu’il participera au Enfusion dans quelques jours.

Varela poursuit son ascension

Wilson Varela apprend de tous ses combats. Défaite ou victoire, il sort grandi de ses fights et il l’a prouvé face à Issam Hamdoune. Le nîmois passait un gros test pour son début de saison et il n’a pas été ridicule, loin de là. Il assumé pleinement ce défi, rendant coup pour coup, ébranlant même son adversaire en début de deuxième reprise. Mais Wilson est un dur au mal hors pair, capable de se montrer dangereux constamment. Cette charge d’Issam aura eût pour effet d’aiguiser l’instinct de combattant de Wilson qui va durcir considérablement les débats. Le match bascule à cet instant et les deux knock-downs infligés à Hamdoune scelleront définitivement la rencontre en faveur de Wilson Varela, plus que jamais prêt pour la Nuit Des Champions le 24 novembre prochain.

Luc Genieys, la révélation

Luc Genieys a surpris son monde samedi soir. Il a su saisir sa chance en offrant deux prestations empreintes d’intelligence et de réalisme. Dès le premier tour de cette première Bruce Codron Talent Cup, s’est montré intraitable face à Clément Adrover qui faisait figure de favori. Mais rien n’y a fait ni les frappes percutantes du montpellierain ni son envie de bien faire.Bien au contraire, Luc a usé notamment en low kcik et infligera deux décomptes à son adversaire qui finira la rencontre les appuis brisés. Plus patient, plus méthodique face à l’espagnol Ilias Mzioak en finale, le français s’est montré patient et n’est pas entré dans le piège de l’épreuve de force. Il est resté fidèle à ce qu’il sait faire : variation des zones de frappe, précision dans les coups. C’était la combinaison parfaite pour remporter cette première édition de BCTC qui va faire du bruit. L’autre demi finale opposait Christophe Hosteins à Ilias Mzioak. Ces deux-là ont offert le match le plus débridé, l’espagnol écopant même d’un point négatif pour technique interdite. Coupé profondément à l’arcade, Christophe a tout donné et le point négatif aurait pu faire la différence concernant la décision.

Fiorenti tout en stratégie

C’était le duel le plus attendu le plus attendu de la soirée. Djany Fiorenti et Giovanni Gross dans le même ring, c’est une affiche qui avait de la gueule. Et à ce niveau-là , il faut affiché une bonne maitrise tactique. Fiorenti est un maître dans son genre. Il ne s’est jamais laissé approché par Gross et son punch redoutable. Ce dernier s’est montré imprévisible notamment avec ce coup de pied retourné dans les jambes. Mais Djany est méthodique dans son approche et contre à merveille toutes les tentatives adverses. Il s’impose logiquement aux points et sera lui aussi à Marseille pour un véritable choc dans quelques semaines.

Sacré baptème du feu pour Valverde

Généreux, Anthony Valverde l’est et il l’est encore plus quand son public pousse comme il l’a fait. Opposé à Kevin Bavelard, le protégé de Christophe Tendil s’est montré bouillant mais plus pondéré qu’a l’accoutumée. Pressant à merveille des deux mains, ponctuant en genoux, on pense alors à une victoire « facile ».

C’est mal connaître Kevin qui démontre des ressources mentales hors normes qui le font revenir dans le match, répondant courageusement à cette guerre des tranchées que maîtrise parfaitement Valverde. Cette réaction viendra un peu tard pour prétendre à la victoire. Anthony Valverde signe un sacré baptème du feu ce 13 octobre. Affichant une condition physique exceptionnel, il a démontré une fois de plus sa volonté de jouer les troubles fêtes dans cette belle division des -95kg.

Ketaieb, Gongora, Yessad avant la limite

Il y a eût des victoires avant la limite. Emma Gongora s’est montré intraitable face à Fanny Foures, usant du low kick à répétition. Comptée, Fanny rejoindra son coin, les appuis amoindris et ne pourra reprendre le combat. Victoire en un round pour Emma particulièrement appliquée. Dans le choc de cogneurs qui opposait Hakim Ketaieb à Yassin Chtatou, c’est le premier nommé qui s’est imposé. Dangereux avec ses frappes lourds, Yassin se fait surprendre par le pressing d’Hakim qui oblige l’arbitre à compter dans la deuxième reprise. Hélas un choc de tête obligera le docteur à mettre fin à la rencontre. Cyril Yessad et Dimitri Besson faisait leur retour sur le ring. Après une entame où le manque de ring se faisait sentir, Cyril va s’appuyer sur son anglaise précise pour infliger de belles séries des deux mains et infligé un TKO dans la deuxième reprise.

 

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

Cédric Doumbe, Khabib Nurmagomedov, la rencontre des icônes

Published

on

By

A mon ami Samir Mahjoubi

Décalage horaire oblige, il est 3h30 quand je découvre le message de Cédric Doumbe et cette photo avec Khabib Nurmagomedov. Quelle photo ! Les émotions sont fortes quel réveil de voir deux icônes de cette trempe. Malgré l’heure matinale, les souvenirs se bousculent, ils sont nombreux et le premier est ma rencontre avec « Doumced ».

Souvenir d’un grand

Après avoir écris sur lui et vu ses combats en vidéo, nos routes se sont croisés à la Full Night d’Aurélien Cramail où il avait été hors norme (déjà) en full contact, avec des gestes d’une classe folle. Au-delà de ce combat, il ne laissait déjà personne indifférent et savait plus qu’un autre ce qui l’attendait. C’est en cela qu’il force le respect. Il y a eût une époque où l’on fabriquait les champions, lui l’a fait seul avec une équipe restreinte. Il a inversé les courants et révolutionné la gestion de carrière d’un boxeur pieds-poings, il a même sorti nos disciplines d’un archaïsme néfaste. Il s’est forgé sur le ring, rien ne lui a été épargné, rien mais il était prêt à payer ce prix là pour y arriver. Cédric n’est pas un homme de facilité mais un homme d’abnégation qui sait se nourrir de ses erreurs. Sa force est d’avoir réussi à se démarquer à une époque où tout est copié, reproduit sans originalité.

Khabib et Cédric, Cédric et Khabib

Ce qui explique cette photo avec Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers à l’UFC. Ne vous trompez, Doumbe a déjà son plan bien établi, c’est une certitude et ces deux-là peuvent se nourrir l’un de l’autre. Rien n’est dit sur une collaboration sur le long terme mais force est de constater que le français sait où il va et par quoi il faut passer par y aller. La notion de challenge est présente comme jamais, elle se dresse là devant Doumced qui aime, non, qui adore les défis et ce qu’ils peuvent engendrer. Le MMA en est un de taille et clairement, Khabib plus qu’un autre peut le conseiller pour son évolution même s’ils ont une approche différente du fight. Ils réalisent ce que certains pourraient considérer comme l’impensable.

Cédric Doumbe peut le faire !

A la question est-ce que Cédric Doumbe peut faire des prouesses en MMA ? La réponse est oui et c’est même un grand oui ! Il travaille son sol depuis plusieurs mois et là aussi, l’expérience de Khabib Nurmagomedov en matière de judo, lutte et sambo lui sera bénéfique. Doumbe peut le faire parce qu’il est doué naturellement. C’est un touche à tout génial qui travaille dur pour afficher une telle aisance sur le ring. Et dans la cage ? Oui encore une fois, il y prendra vite ses marques même s’il va devoir franchir les étapes les unes après les autres. Son parcours en pieds-poings est une fondation solide dans ce qu’il va entreprendre même si tous les paramètres qu’il connaît vont changer. En MMA rien n’est simple et faire ses preuves dans une catégorie aussi développée ne sera pas choses aisées. Intégrer l’UFC est compliqué tout comme l’était une programmation au Glory. Son sens du spectacle et de la communication sont des atouts essentiels même si ce sera sur ses prestations sportives qu’il sera jugé.

Véritable avant-gardiste !

Pour les puristes du pieds-poings, voir partir Cédric en MMA, est un véritable crève-coeur même si c’est une évolution logique.  Le raz de marée prévu avec la légalisation des arts martiaux mixtes en France n’a pas échappé à Doumced même s’il n’a pas attendu après cette annonce pour faire son choix. Ses milliers fans se délectent de ses prestations avec une passion comme peut de boxeurs avant lui ont pu en transmettre. Cédric est définitivement dans les annales du kick boxing mondial et performer au plus niveau dans les arts martiaux mixtes ferait de lui, une véritable légende du sport. Son prochain combat face à Murtel Groenhart en sera peut être plus suivi encore même si aucune date n’est annoncée en ce qui concerne sa première sortie en MMA. La France et le Cameroun ont offert à la planète,  un combattant hors du commun qui en plus d’avoir fait exploser tous les codes traditionnels, pourrait secouer comme jamais le Monde des sports de combat.

Continue Reading

A la une

Choc Des Gladiateurs 18 : Dehby retrouve son rang !

Published

on

By

Crédit photo : Marc Santoni

Marc Notari l’avait annoncé : « Cette 18ème est la plus belle que j’ai proposé dans toute l’histoire du Choc Des Gladiateurs ! » Le 18ème opus lui a donné raison. Quelle soirée, quelle ambiance, quelles sensations.Tout a été parfait même le timing malgré un programme fleuve et de nombreuses animations.  La soirée a eût sa reine, Amel Dehby. La championne a ravi la vedette, statut oblige mais également en offrant un combat de haute volée. Retour sur une soirée qui conclue la saison de bien belle manière.

Rien n’était simple pour Amel Dehby. Le contexte dans lequel elle se trouvait avant le match en aurait perturbé plus d’un, pas elle. Sa force de caractère lui a permis de démontrer que son statut d’icône n’est pas usurpé. Face à la turque Irem Akin et son anglaise redoutable, la française a construit patiemment tout en donnant une leçon de mental à son adversaire. Indéniablement, c’est un match abouti qui va servir pour la suite avec en ligne de mire, la ceinture du Enfusion à la fin de l’année. Irem est une boxeuse qui était invaincue avant la rencontre et cette situation n’était en rien usurpée. Pour Amel, la victoire est acquise intelligemment même si elle a su ponctuer avec des frappes solides et de la justesse technique. Sans oublier sa fraîcheur physique qui démontre à quel point elle a travaillé pour retrouver son niveau.

En bon chef d’orchestre, Marc Notari, qu’il ne faut pas remercier (il ne veut pas), était partout et même parfois dans le coin de ses boxeurs, quand il le pouvait. Passionné comme à la première heure, le promoteur varois a offert un show à son image : généreux et entier. Merci à lui !

C’était le main event de la soirée : Grégoire Gottardi affrontait Thibault Arias dans les règles du K-1. Et le public en a eût pour son argent là-aussi. Quel match ont offert les deux hommes durant trois reprises d’une belle intensité. Arias n’a jamais lâché et même pris systématiquement l’initiative. Le marseillais a rendu coup pour coup, faisant fi de l’allonge supérieur de Grégoire. Ce dernier choisi de s’appuyer un peu plus sur son allonge ce qui va poser problème peu à peu à Thibault, qui a laissé quelques plumes physiquement avec un très gros début de fight. Gottardi en profite tout en restant méfiant. Touché sur un blocage, il lui a fallu composer dans ce match où les débats sont restés serrés jusqu’au bout.

28.000 euros ont été récolté, somme qui a été redistribué à sept association qui s’occupent d’enfant malade, de victime d’accident, de soutien au pompier etc….L’organisation avait promis de reverser tout, elle a tenu parole remettant sur le ring les chèques qui concrétisent la sueur et l’engagement de nombreux bénévoles, de partenaires qui ont soutenu à leur manière.

Chez les hommes forts, Freddy Kemayo affrontait Hassen Otman, boxeur auquel il rendait plusieurs centimètres. Hassen a été comme toujours courageux à souhait et même parfois dangereux avec ses genoux mais face à lui, il avait un boxeur d’expérience, rodé à l’exercice du combat pro depuis 18 ans. Pour l’anecdote, Freddy a disputé son premier combat à ce niveau lors de la première édition du CDG. Malgré l’absence de préparation, Kemayo a fait parlé le métier, fauchant la jambe d’appui, durcissant avec ses poings. Il s’impose aux points et pense clairement à une troisième participation.

Mohamed Hendouf et Maximo Suarez étaient attendus. Le premier parce qu’il est un habitué du public français, le second parce qu’il aspire à l’être. Les deux hommes ont connu des soirées différentes. Mohamed croisait le fer avec l’italien Ovidio Mihali. Ce dernier s’est montré dur au mal et déterminé mais ce n’était pas suffisant pour battre un boxeur comme Hendouf. Le pensionnaire du Queensburry s’est appuyé sur des combinaisons chirurgicales des deux mains. Un vrai travail de sape au corps sans oublier des remises en jambes bien senties qui lui offre la victoire dans un match qu’il a dominé de la tête et des épaules. Maximo est ressorti déçu de sa prestation face à l’italien Roberto Sacco. Ce dernier a rapidement constater la puissance de l’espagnol et opté pour un combat où le clinch a été une solution le temps d’un round. Blessé à la main, Roberto abandonnera dans la deuxième reprise, incapable d’utiliser sa main.

Luc Genieys a pris sa revanche sur Gebril Chaibi en signant un KO magistral dans la première reprise. Dans un match très électrique, Genieys a trouvé la faille avec un crochet large aussi précis qu’efficace. Romain Gagioli s’est imposé par abandon dans la deuxième reprise de Tony Espade. C’est pourtant ce dernier qui avait bien démarré son combat, infligeant un knock down sur une belle série des deux mains. Blessé au tibia, Tony va poursuivre et encaisser des frappes lourdes dans les jambes. Clairement gêné par la coupure qu’il avait sur le tibia, Tony ne pouvait plus poursuivre, les low-kicks de Romain compliquant sérieusement les débats.

Opposition de styles en règle entre Nazim Djennadi et Adam Ghaleb. Plus grand, Nazim s’est appuyé sur son allonge avant de constater la puissance de frappe vitrollais. Le scénario est assez simple, Djennadi distribue un nombre incalculable de jambes, alors que Ghaleb fait le forcing à mi-distance pour placer ses crochets monstres. Game plan payant pour lui puisqu’il s’impose aux points au profit justement de cette efficacité. Coup de chapeau à Nazim Djennadi, auteur d’un match intelligent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continue Reading

Evénements

juillet

août 2019

septembre
LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
29
30
31
1
2
3
4
Événements pour août

1st

Aucun événement
Événements pour août

2nd

Aucun événement
Événements pour août

3rd

Aucun événement
Événements pour août

4th

Aucun événement
5
6
7
8
9
10
11
Événements pour août

5th

Aucun événement
Événements pour août

6th

Aucun événement
Événements pour août

7th

Aucun événement
Événements pour août

8th

Aucun événement
Événements pour août

9th

Aucun événement
Événements pour août

10th

Aucun événement
Événements pour août

11th

Aucun événement
12
13
14
15
16
17
18
Événements pour août

12th

Aucun événement
Événements pour août

13th

Aucun événement
Événements pour août

14th

Aucun événement
Événements pour août

15th

Aucun événement
Événements pour août

16th

Aucun événement
Événements pour août

17th

Aucun événement
Événements pour août

18th

Aucun événement
19
20
21
22
23
24
25
Événements pour août

19th

Aucun événement
Événements pour août

20th

Aucun événement
Événements pour août

21st

Aucun événement
Événements pour août

22nd

Aucun événement
Événements pour août

23rd

Aucun événement
Événements pour août

24th

Aucun événement
Événements pour août

25th

Aucun événement
26
27
28
29
30
31
1
Événements pour août

26th

Aucun événement
Événements pour août

27th

Aucun événement
Événements pour août

28th

Aucun événement
Événements pour août

29th

Aucun événement
Événements pour août

30th

Aucun événement
Événements pour août

31st

Aucun événement

Timeline

25
Août
Récent champion du Monde WBC de muay thai, Daren Rolland a signé dans la foulée...
24
Août
Mathieu Bouis n'en a finalement pas fini avec le ring. Contraint à l'arrêt de sa...
23
Août
Christian Barret sera un des agitateurs de ce début de saison avec la 13ème édition...
23
Août
Dans quelques jours, Brice Delval va disputer le combat le plus important de sa carrière...
22
Août
Le 14 septembre prochain, le jeune Nasser Boungab va passer son baptême du feu face...

Best