Publicités

La jeunesse dorée du « Royal Naresuan Boxing »

La jeunesse dorée du
Crédit photo : Mathieu Rondel

Par Luxo . Crédit photo : Mathieu Rondel

L’été se profile et c’est le temps du « farniente », des soirées tranquilles en bord de Garonne pour la quasi-totalité des toulousains. Toute la ville est gagnée par la torpeur d’une saison torride… Ainsi, l’intersaison se profile pour les boxeurs eux aussi, à l’heure du bilan annuel pour le coach Gafary Boussari et l’équipe du « Royal Naresuan Boxing » de Toulouse.
La dimension d’équipe n’est pas une vue de l’esprit dans ce beau club du quartier Saint Cyprien, où les anciens passent saluer les plus jeunes ou jouer les sparrings partners, les champions titulaires de l’équipe de France y croisant les gants avec les débutants comme avec les anciens champions…
Dès la rentrée et pour un beau portrait nous reparlerons de Nasro Mokthari (Champion de France classe A -63.5kg) , en effet, de belles échéances l’attendent.  Mais pour l’heure, c’est le nouveau champion d’Europe de Muaythai,version IFMA, Quentin Alhamdou qui a la parole ! Pour mémoire, nous avions déjà évoqué le parcours prometteur de ce nakmuay dans la série  » Les espoirs du Sud Ouest« , à relire ici :

La jeunesse dorée du
Crédit photo : Mathieu Rondel

Salut Quentin ! Nous avions évoqué ton parcours par le passé, mais après de nouveaux championnats EMF / IFMA, tu confirmes en récoltant la médaille d’or, bravo ! Que peux tu dire de cette compétition ? Bonjour et merci ! Ce que je peux dire sur cette compétition, c’est que tout comme pour ma première participation en 2015, ce fut une très belle aventure. Cette échéance m’a fait gagner en expérience, surtout la finale contre le russe où j’ai vraiment dû aller chercher cette médaille d’or… En plus cette fois-ci je participais en élite classe A, donc c’est vraiment l’aboutissement de tout le travail fourni à la salle et ça fait vraiment plaisir !

La jeunesse dorée du
Crédit photo : Mathieu Rondel

L’équipe présente à Prague a obtenu de bons résultats, avec des noms réputés comme Jimmy VIENOT ou des athlètes régulièrement titrés en équipe de France comme Myriame DJEDIDI. Comment s’est passée ton intégration dans ce groupe ? Tout c’est très bien déroulé dans le groupe, aucun athlète ne se voyait au-dessus d’un autre, franchement une superbe équipe et j’en garderai des supers souvenirs.

L’émulation sportive du ROYAL Boxing semble effective avec le très réputé Kevin RENAHY comme partenaire, par exemple… Que souhaites-tu en dire ? Le Muaythai serait-il un sport d’équipe ? Bien évidemment ! Le Muay Thai est un sport individuel, on est tout seul sur le ring mais durant toute la préparation et même entre les quatre cordes c’est souvent l’aide de certains partenaires ou le temps qu’ils ont passé avec nous en préparation pour nous aider qui peut faire la différence… Donc oui, je dirais en effet que le muay-thaï est un sport d’expression individuelle, où on ne peut performer qu’en équipe ! Je profite de cette interview pour remercier toute l’équipe du Royal Naresuan Boxing, les partenaires d’entrainement comme les coachs.

La jeunesse dorée du
Crédit photo : Mathieu Rondel

Gaffary votre coach propose une école de boxe assez rigoureuse, où il est rare de boxer sans préparation sérieuse…Comment vis-tu cela au club et quels exemples concrets peux-tu donner sur la vision du Muaythai au ROYAL ? Oui, en effet un coach a besoin d’être rassuré quant à nos possibles performances sur le ring et il n’enverra pas un boxeur en compétition s’il considère que ce lui-ci n’est pas au point pour combattre. C’est d’ailleurs pour cela qu’il était un peu inquiet quand je suis parti au championnat d’Europe avec seulement 2 semaines de préparation, mais je pense que tout le travail accompli dans l’année a permis d’être au niveau. J’avais des « bons restes » de la saison, et au Royal notre vision du Muaythaï et surtout basée sur de bons blocages, la technique est essentielle pour nous, nous développons un bon corps à corps mais on travaille tout les aspects du Muay. Après pour ce qui est du reste et de la performance une fois sur le ring, ça ne s’apprend pas ! Et même avec une grosse équipe derrière, c’est au boxeur de faire son travail, disons que pour ma fin de saison, le job est fait !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top