Connect with us

Reportages

La FFKMDA va former 25 profs d’EPS ce week end à l’INSEP

Published

on

logo_ffkmda1Pour répondre à certaines interrogations nous nous appuyons sur le document de Laurent Bois qui explique en plusieurs points cette nouvelle action.

Directeur Technique National Adjoint de la Fdéréation Française de Kick boxing, Muayhtai et Disciplines Associées, Laurent Bois est en charge du développement des pratiques scolaire et universitaire. Il faut bien admettre que cet ancien professeur d’éducation physique et sportive ne ménage pas ses efforts pour le développement du pieds-poings au sein de l’éducation.

Après la mise en place des championnats de France universitaire qui connaissent un véritable succès auprès des étudiants, c’est la formation des enseignants que Laurent met en place dès le week end prochain (du 30 septembre au 2 octobre 2016) à l’INSEP. L’idée est simple : amener le kick boxing dans les écoles ! Evidemment c’est un chantier qui n’est pas simple mais il est nécessaire pour le développement de nos sports. L’idée est simple : formé les profs d’EPS à l’enseignement du kick boxing : « De nombreuses associations dynamiques sous convention interviennent avec des écoles dans le cadre des activités périscolaires, en utilisant l’outil pédagogique fédéral « School gum » (ainsi que pour le dispositif d’accompagnement éducatif). Des cours et des animations s’appuyant sur le Kick boxing sont ici proposés aux élèves du premier ou du second degré. Le Kick boxing est une activité présente sur tout le territoire, mais également dans les zones urbaines sensibles et les quartiers prioritaires de la politique de la ville. La transmission des valeurs éducatives des disciplines de combat comme le Kick boxing sont au cœur des préoccupations de la fédération. Les notions de respect des règles, de soi et de l’autre, nous semblent être un socle indispensable constitutif de la pratique sportive d’opposition.
Le contexte sociétal préoccupant rend plus que jamais importante la mission éducative des fédérations sportives qui par la capillarité du réseau de leurs clubs sont en capacité de transmettre les valeurs essentielles de la République et du vivre ensemble.Le développement de la pratique scolaire du Kick boxing, grâce au sport scolaire et à l’EPS, nous semble aujourd’hui être un enjeu d’importance répondant à une demande sociale. Eu égard aux spécificités du Kick boxing, dans le cadre d’une pratique maitrisée et réglementée, nous avons la possibilité de transmettre un message fort d’apprentissage de la règle, de maitrise de ses émotions et du goût de l’effort, valeurs essentielles constitutive de la société et de l’Education Nationale. »

capture-decran-2016-09-28-a-18-52-06C’est à un projet intéressant qui rend tout son sens même s’il ne sera pas simple à mettre en place :  » Jusqu’à à l’année 2015/2016, cette discipline n’était pas inscrite dans les programmes d’EPS de l’Education Nationale. Les enseignants étaient contraints d’utiliser des APSA (activité physique sportive et artistique) répertoriées sur une liste pour conduire leur enseignement. Le Kick boxing n’en faisait pas partie. Pour autant, la thématique de l’apprentissage d’une gestion maitrisée du rapport de force interindividuel, à travers la pratique d’APSA de combat, est une compétence fortement visée par les enseignants d’EPS.

Depuis la parution des nouveaux programmes, applicables à la rentrée 2016 (cycles 2, 3, 4), il n’y a plus de liste obligatoire d’APSA supports que les enseignants doivent utiliser. Aucune restriction n’est prévue dans les programmes d’EPS et ce sont les « activités de combat » qui sont citées. Cette fois, le Kick boxing peut donc être proposé par les professeurs d’EPS. C’est une des raisons pour laquelle la fédération souhaite fortement s’investir dans le développement du Kick boxing scolaire, à travers le Kick light.
C’est pourquoi la fédération organise, du 30 septembre au 02 octobre 2016 à l’INSEP une formation nationale au monitorat de Kick boxing réservée aux professeurs d’EPS. Cette formation, mise en place en partenariat avec la FFSU, donnera aux enseignants l’opportunité d’obtenir une qualification fédérale en Kick boxing. Cela permettra également d’avoir un réservoir d’enseignants spécialistes pouvant intervenir et animer des stages de formation continue. »

Evidemment, il y a toujours cette notion de risque puisque nous parlons ici de sports de percussion, ces coups justement qui souvent décriés par le grand public. Il n’en sera rien ici puisqu’il s’agit de pratique light : « Le Kick light, au-delà des enjeux de formation usuellement attribués aux sports de combats, connait plusieurs avantages et intérêts à être enseigné en EPS. Cette APS d’opposition possède une logique interne de gestion du rapport de forces tout à fait intéressante à développer avec des élèves pour plusieurs raisons :
-Les valeurs véhiculées par l’enseignement du Kick boxing répondent pleinement à certaines préoccupations sociétales priorisées à l’école comme la citoyenneté.
-Sa pratique sociale, en tant que référence culturelle est importante. Sa forte médiatisation (l’Equipe, Canal +, Kombat Sport, Karaté Buschido, réseaux sociaux etc.) et son image moderne, en font une activité bien connue des élèves, en tant que pratiquant ou simple connaisseur ;
une réelle demande existe, source de motivation, si l’on en croit les propos recueillis par plusieurs enseignants du second degré dans l’Académie d’Aix-Marseille ; ainsi, il est envisageable de viser un nombre élevé d’élèves intéressés par cette pratique dans le cadre de l’AS d’établissement ;
La notion de « touche » garantissant une pratique en toute sécurité est adaptée à la pratique pour les élèves.
-La surface d’opposition règlementaire (une surface délimitée au sol) favorise un aménagement du milieu facilitant pour les cours d’EPS, au regard des contraintes matérielles et d’aménagement de l’espace auxquelles doivent faire face les enseignants.
Son organisation permet la mise en place d’une pratique avec peu de contraintes : pieds nus et en short, avec une paire de gants bien entendu.
Les modalités de jugement, utilisant un matériel adapté facile d’utilisation, valorisent et engagent volontiers les élèves dans la tenue des rôles sociaux de juge et d’arbitre.
-Enfin, ce qui nous semble également représenter une plus-value intéressante dans l’apprentissage et l’enseignement du kick light, tient dans sa règlementation et ses fondamentaux : la richesse et la variété des techniques offensives et défensives permettent un grand nombre de situations d’apprentissage. Les multiples possibilités de délivrance des touches, dans plusieurs distances par rapport à l’adversaire et sur des cibles variées, représentent de nombreuses possibilités d’informations complexes à traiter et permettent à plusieurs profils d’élèves d’être en réussite. »

C’est un travail de patience et de construction que de démocratiser les boxes pieds-poings. Le passage par la reconnaisse de l’éducation nationale est un véritable pas en avant qui portera ses fruits c’est une certitude même si la notion de plaisir dans la pratique doit restée primordiale. Dès ce week end, 25 enseignants seront formés, devenant de véritables ambassadeurs d’une volonté de développement de nos sports.

Fiche d’inscription . Fiche explicative

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une

J+7 Battle of Saint Raphaël 7

Published

on

By

Crédit photo : Marc Santoni

Ca s’appelle J+7 et comme le dit le titre, nous revenons sur un événement 7 jours après la date. Pourquoi 7 jours ? Tout simplement pour analyser, prendre le temps de lire ce qui se dit sur les réseaux sociaux et revenir sur quelques-uns des temps forts de la soirée concernée. C’est donc avec le Battle of Saint Raphaël 7 que nous lançons cette nouvelle rubrique. Dans une salle archicomble et une ambiance de feu provoquée par Jasim Youkan, speaker de la soirée, les combats se sont enchaînés dans un timing parfait et il faut bien admettre que Badri Rouabhia a encore une fois soigné le public avec neuf matchs fantastiques.

Ketaieb, le KO qui fait le buzz

Indéniablement, l’image forte de cette édition, c’est le KO infligé par Hakim Ketaieb à son adversaire José Maria Quevedo. Ce dernier est allé au tapis pour le compte malgré une grosse entâme de match.

Quevedo s’est montré redoutable avec les poings et il fallait vraiment rester concentré pour ne pas s’incliner. Ketaieb a placé le coup parfait à tel point que l’espagnol est sorti du ring pensant avoir gagné. Ces images sont devenus virales et de nombreuses machines à buzz l’ont partagé ou diffusé. Un bon coup de comm mais aussi un message retentissant pour les prochains adversaires d’Hakim Ketaieb.

Mathias Branchu et Karim Jabri ont offert le match de la soirée. Branchu a été méthodique voir chirurgical face à un adversaire qui n’a rien lâché mais oublier parfois le game plan au profit du défi physique. Mathias s’est montré impérial des deux mains notamment en uppercut. Les deux hommes auront fait jeu égale dans l’envie mais en toute logique, Branchu s’impose aux points en se montrant le plus précis dans les échanges et dans la construction.

L’uppercut de Mathias Branchu a été une des clefs du succès dans ce combat intense et engagé.

Kalachnikoff, un mental en béton

Mallaury Kalachnikoff a livré un combat de titan face à la sculpturale allemande, Michaela Michl. Quel match et quel mental il a fallu face à un véritable bloc. Après une bonne première reprise où la française a imposé le rythme, Malaury semblait moins bien sur ses appuis, elle laisse l’allemande revenir dans le match tout en faisant front. Le mental est déterminant chez Kalachnikoff qui reprend le match à son compte dans la 3ème avec un pressing des deux mains qui fait mouche (Michaela sera gênée par une hémorragie nasale). Victoire aux points après un finish fantastique de Mallory.

Amel Dehby a livré le match parfait face à Kelly Danioko. Une fois encore, elle a parfaitement gérer son match face à une adversaire qui a eût du mal à rentrer dans le sien. Kelly s’est montrée plus entreprenante dans la 3ème reprise, se montrant dure au mal. Amel a rempli son contrat avant son combat pour la ceinture du Enfusion à Abu Dhabi dans quelques semaines.

Amel Dehby s’est mise sur la bonne voie avec ce deuxième succès de rang. Désormais, elle peut se focaliser sur son objectif à savoir son combat pour la ceinture du Enfusion.

Ha Van soigne son retour

« Je me mettrai la pression 10 minutes avant le match ! » C’est ce que nous a confié Yohann Ha Van a la pesée. Et force est de constater que la méthode marche encore. Pourtant, la première reprise n’a pas été à son avantage avec un Aboubacar Diagouraga très entreprenant.

Ha Van a analysé avant de sortir un high kick magnifique qui fait lever la foule. Compté, Aboubacar repart au combat pour essuyer une combinaison des deux mains qui l’envoie de nouveau au tapis. Fin du combat. La pression retombe et c’est avec son fils qu’il savoure cette belle victoire avant la limite. Yoann Ha Van is back avec des gestes de grande classe et un envie sans faille de faire de grandes choses sur le ring !

Luc Genieys confirme devant le siens

Opposé au jeune belge Dimitri Silalack (Team Valon), Luc Genieys a confirmé qu’il avait les épaules pour jouer les premiers rôles dans sa catégorie même si le match n’a pas été simple. Dimitri s’est montré offensif avec ses poings, usant bien des jambes mais a manqué d’efficacité. Genieys moins à l’aise à mi-distance, a été plus à l’aise en s’appuyant sur son allonge supérieure. C’est dans ce registre qu’il fait la différence pour s’imposer aux points devant de très nombreux spectateurs qui se déplacent à chaque fois (on parle de plus de 200 personnes qui le suivent dans tout ses déplacements). Prochain rendez-vous pour lui, le 12 octobre à Mazan pour le World GBC Tour 14.

Torrent – Makhi, le match fou

Quel match Ali Makhi et Alexandre Torrent ont offert au public. Compté sur un high kick assez rapidement dans la première reprise, Ali doit composer avec un fighting spirit aiguisé d’Alex dans ce combat où peu à peu on s’éprouve, en poings, en jambes et en genoux. Le scénario offert par les deux hommes est sublime, la fin est dramatique. Dans la troisième reprise, Alexandre encaisse une combinaison des deux mains et dans sa chute, un coup de genoux magistral. Il est KO ! Rapidement, le coin français proteste (dans le respect et sans effervescence) et finalement le corps arbitral est unanime quant à la disqualification. A vitesse réelle, les avis sont partagés : il y a ceux qui pensent que c’est volontaire et ceux qui pensent que c’est dans l’enchainement (nous en faisons partie). Le verdict tombe donc en faveur d’Alexandre Torrent bien malheureux de la situation comme peut l’être Ali.

Badri Rouabhia est un homme d’honneur et a fait son méa culpa publiquement en reconnaissant qu’il n’y avait pas de mauvais geste de la part d’Ali Makhi. Grande classe !

Baptème du feu réussi pour Boungab

Nasser Boungab a fait ses débuts chez les pros face à Joachim Chiarenza. Un peu tendu, il a dû composer avec la boxe très aérienne de Joachim, très à l’aise en jambe.L’équation n’était pas simple à résoudre, Nasser a marqué ses points avec des techniques simples (middles, directs) même si la fougue de la jeunesse prenait le pas sur la gestion, ce qui n’était du goût de son coin. Victoire dans l’intelligence de Nasser Boungab qui démontre un peu plus son potentiel.

Fabio Loisi, trop timide face à Khaiam Khudoiberdiev

Khaiam Khudoiberdiev n’est pas venu à Saint Raphaël faire de la figuration. Souriant et très avenant en dehors, entre les cordes, il a démontré ses ambitions. Il n’a jamais laissé Fabio Loisi s’installer dans cette rencontre. Ce dernier a de surcroît eût du mal à rentrer dans son match. Khaiam a alors marqué ses points infligeant un contre qui aurait pu être sanctionné d’un décompte. Malgré une belle réaction en fin de match, Fabio laisse le gain de la rencontre à son adversaire qui reste une belle découverte.

Continue Reading

Reportages

Cédric Doumbe, Khabib Nurmagomedov, la rencontre des icônes

Published

on

By

A mon ami Samir Mahjoubi

Décalage horaire oblige, il est 3h30 quand je découvre le message de Cédric Doumbe et cette photo avec Khabib Nurmagomedov. Quelle photo ! Les émotions sont fortes quel réveil de voir deux icônes de cette trempe. Malgré l’heure matinale, les souvenirs se bousculent, ils sont nombreux et le premier est ma rencontre avec « Doumced ».

Souvenir d’un grand

Après avoir écris sur lui et vu ses combats en vidéo, nos routes se sont croisés à la Full Night d’Aurélien Cramail où il avait été hors norme (déjà) en full contact, avec des gestes d’une classe folle. Au-delà de ce combat, il ne laissait déjà personne indifférent et savait plus qu’un autre ce qui l’attendait. C’est en cela qu’il force le respect. Il y a eût une époque où l’on fabriquait les champions, lui l’a fait seul avec une équipe restreinte. Il a inversé les courants et révolutionné la gestion de carrière d’un boxeur pieds-poings, il a même sorti nos disciplines d’un archaïsme néfaste. Il s’est forgé sur le ring, rien ne lui a été épargné, rien mais il était prêt à payer ce prix là pour y arriver. Cédric n’est pas un homme de facilité mais un homme d’abnégation qui sait se nourrir de ses erreurs. Sa force est d’avoir réussi à se démarquer à une époque où tout est copié, reproduit sans originalité.

Khabib et Cédric, Cédric et Khabib

Ce qui explique cette photo avec Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers à l’UFC. Ne vous trompez, Doumbe a déjà son plan bien établi, c’est une certitude et ces deux-là peuvent se nourrir l’un de l’autre. Rien n’est dit sur une collaboration sur le long terme mais force est de constater que le français sait où il va et par quoi il faut passer par y aller. La notion de challenge est présente comme jamais, elle se dresse là devant Doumced qui aime, non, qui adore les défis et ce qu’ils peuvent engendrer. Le MMA en est un de taille et clairement, Khabib plus qu’un autre peut le conseiller pour son évolution même s’ils ont une approche différente du fight. Ils réalisent ce que certains pourraient considérer comme l’impensable.

Cédric Doumbe peut le faire !

A la question est-ce que Cédric Doumbe peut faire des prouesses en MMA ? La réponse est oui et c’est même un grand oui ! Il travaille son sol depuis plusieurs mois et là aussi, l’expérience de Khabib Nurmagomedov en matière de judo, lutte et sambo lui sera bénéfique. Doumbe peut le faire parce qu’il est doué naturellement. C’est un touche à tout génial qui travaille dur pour afficher une telle aisance sur le ring. Et dans la cage ? Oui encore une fois, il y prendra vite ses marques même s’il va devoir franchir les étapes les unes après les autres. Son parcours en pieds-poings est une fondation solide dans ce qu’il va entreprendre même si tous les paramètres qu’il connaît vont changer. En MMA rien n’est simple et faire ses preuves dans une catégorie aussi développée ne sera pas choses aisées. Intégrer l’UFC est compliqué tout comme l’était une programmation au Glory. Son sens du spectacle et de la communication sont des atouts essentiels même si ce sera sur ses prestations sportives qu’il sera jugé.

Véritable avant-gardiste !

Pour les puristes du pieds-poings, voir partir Cédric en MMA, est un véritable crève-coeur même si c’est une évolution logique.  Le raz de marée prévu avec la légalisation des arts martiaux mixtes en France n’a pas échappé à Doumced même s’il n’a pas attendu après cette annonce pour faire son choix. Ses milliers fans se délectent de ses prestations avec une passion comme peut de boxeurs avant lui ont pu en transmettre. Cédric est définitivement dans les annales du kick boxing mondial et performer au plus niveau dans les arts martiaux mixtes ferait de lui, une véritable légende du sport. Son prochain combat face à Murtel Groenhart en sera peut être plus suivi encore même si aucune date n’est annoncée en ce qui concerne sa première sortie en MMA. La France et le Cameroun ont offert à la planète,  un combattant hors du commun qui en plus d’avoir fait exploser tous les codes traditionnels, pourrait secouer comme jamais le Monde des sports de combat.

Continue Reading

La radio

Evénements

Aucun événement trouvé !

Best