Depuis quelques jours, Mallaury Kalachnikoff est en Chine avec son coach Badri Rouabhia pour participer au Kunlun Fight. Comme toujours, le premier acte d’un combat se déroule sur la balance et Mallaury a passé l’examen sans aucun problème. Rappelons que pour ce combat, elle affronte la star chinois Wang Kehan.

A quelques heures de l’échéance, Mallaury s’est mise dans de bonnes dispositions pour aborder comme il faut ce match. Elle connaît bien les règles du « jeu » même si sur le ring on ne joue pas. Charge à elle désormais de faire ce qu’il faut pour revenir de Chine avec une victoire et bien plus dans ce cas précis. L’organisation chinoise se détache par le fait qu’elle mise autant sur les boxeurs que sur les boxeuses, un exemple à suivre en France où le pieds-poings féminin balbutie encore et toujours. A travers ce combat, c’est de nouveau une belle vitrine qui s’ouvre pour les féminines, preuve s’il en est de l’intérêt que peut susciter nos représentantes.

Le carnet de route de Badri Rouabhia

Depuis le 19 octobre nous sommes à Tonglin en Chine pour participer au Kunlun Fight 78. Mallaury combat la championne du Kunlun Wang Kehan le 22 octobre. Malgré le décalage horaires et le coup de froid de Mallaury (la climatisation dans les avions) nous récupérons doucement. Nous arrivons à s’entrainer tous les jours. La pesé a eut lieu aujourd’hui à 7H30 du matin (heure locale). Mallaury affiche un poids de 62,300kg alors que son adversaire était à 63,400kg.
Maintenant je crois en Mallaury, elle a les capacité de nous faire une surprise face à cette chinoise qui reste invaincue. On sait que ça va être  un combat dur face à une adversaire qui est une grosse frappeuse. Mais c’est le style de combattante que Mallaury aime rencontrer, une adversaire qui accepte le combat je pense que les chinois vont avoir un super combat.

Publicités