Khabib Nurmagomedov : l’UFC perd son plus grand champion !

En annonçant son retrait de l’octogone, Khabib Nurmagomedov ne rend pas seulement orphelin des millions de fans à travers la planète. Il laisse aussi un gouffre dans les rangs de l’Ultimate Fighting Championship où il fait figure de légende vivante. Clairement, l’UFC perd son plus précieux atout, un combattant hors norme capable de briller dans la difficulté.

Khabib Nurmagomedov c’est un homme avec des valeurs. Respect de l’adversaire, humilité, générosité auprès des plus démunis, respectueux de l’institution UFC, il marque les esprits dans une espèce de contre-courant du trash-talking devenu monnaie courante. Il n’en est pas moins un combattant de tempérament capable de se montrer impitoyable face à ses adversaires, c’est la règle. Nurmagomedov est une entité à lui tout seul, un homme que l’on ne peut pas mettre dans une case. Hier soir il s’est montré tel qu’il est : humain, tout simplement humain.

Khabib n’est pas comme les autres : l’argent n’étant pas son moteur, il a conservé des valeurs de bases que l’on ne voit plus. Quel exemple mais aussi quelle aubaine pour une organisation d’avoir un tel homme dans ses rangs. Il cultive le particularisme de ne pas avoir de prix, c’est l’enseignement de son défunt père qui l’a forgé ainsi. C’est en cela qu’il est particulier ! A une époque où les fausses retraites sont annoncées, nous pouvons lui faire confiance : il ne reviendra pas. Et si c’est triste, c’est surtout grand car il faut une grandeur d’âme pour assumer des propos comme ceux de se retirer en pleine gloire.

Sportivement, c’est un phénomène ! Pour ce 29ème combat, il a littéralement surclassé son adversaire, Justin Gaethje qui n’a rien pu faire, dès lors que le russe s’est montré entreprenant. Il maitrise son sujet de A à Z sans que l’on puisse y faire quoi que ce soit. Qui peut battre Khabib Nurmagomedov actuellement ? C’est un vrai casse-tête pour l’UFC mais c’est ce qui le rend attractif ! A chaque match, les « spécialistes » voient des faiblesses, des signes qui ne trompent pas d’une éventuelle défaite et finalement il n’en est jamais rien.

Voilà donc le champion que l’UFC perd. Khabib est une vitrine à lui tout seul, véhiculant un beau message loin des frasques d’un Conor McGreggor qui finalement ne le retrouvera pas. Ce départ de « l’aigle » laisse la place aux autres qui ne pourront même pas prétendre être roi d’une catégorie qu’une légende vivante a trusté. Il faudra du temps pour faire oublier Khabib Nurmagomedov même s’il est déjà inscrit au firmament des grands sportifs de la planète. L’Ultimate Fighting Championship perd son Zidane, son Jordan, son Tyson des hommes qui ont marqué à vie leur sport et leurs fans.

Les combats dans la division des lightweights n’auront plus la même saveur pendant longtemps. C’est un chantier colossal qui se dresse devant Dana White. Il le sait ! Le public a déjà analysé la situation et il faudra bien plus que des éclats de voix pour assurer une relève à un combattant invaincu face aux meilleurs de sa catégorie. Khabib va pouvoir profiter de sa famille qu’il a su rendre fière à travers un parcours sportif exceptionnel et une exemplarité de tous les instants.

Author: Admin