Connect with us

Infos

K-1 World Grand Prix Europe : Manu Payet est fixé

Published

on

emmanuel-payet-france-01-1024x1024Manu Payet, qui représentera la France au K-1 World Grand Prix Euro, est désormais quant à son adversaire : ce sera le serbe Rade Opacic.

Le réunionnais sait ce qui l’attend dans cette épreuve où l’école d’Europe de l’Est sera bien représentée. Car c’est un vrai tournoi qui plus est à 8, ce qui fît le succès du K-1 jadis. Sans s’enflammer, il est difficile de ne pas être enthousiaste à l’idée de ce retour à une époque où l’actualité du pieds-poings sur la scène internationale est pauvre. Ce tournoi avec 8 hommes venus de 8 pays différents se distingue déjà des structures existantes. Le choix de cette catégorie des -95kg est judicieux car c’est un poids où puissance et technique sont de mise.

Finalement, Payet mérite cette chance ; il a le style pour ça. Le protégé de Dany Coquet qui doit sa présence dans ce grand show à Ka’s Management, est un frappeur hors pair, un cogneur à l’ancienne qui a un coeur gros comme ça sur le ring. Manu ne lâche jamais : ça passe ou ça casse mais on ne triche. C’est ce qui fait son succès et lui vaudrait de très nombreux supporters au Japon où l’on aime les samouraïs.

Manu a une carte à jouer c’est un fait ! Il a l’avantage de l’expérience, ce que l’on appelle et l’habitude des grands rendez-vous. Ce K-1 en sera un : n’importe quel boxeur dans le Monde rêve de K-1, Payet y compris. Connaissant bien le bonhomme, il n’ira pas à Belgrade la fleur au fusil, bien au contraire. Il est bien conscient de participer à un moment historique attendu par de nombreux fans du monde entier. Encore une fois, la réserve est de mise car les japonais ont été clair : il s’agit de voir, sentir, comprendre les attentes pour y répondre au mieux.

De qui motivé un peu plus Emmanuel, espoir de tout un peuple bien au-delà de son île. Il faudra que la France entière soit derrière comme c’était le cas pour Jérôme Le Banner ou Cyril Abidi. Il faut bien comprendre que c’est une vraie chance pour l’hexagone de compter un représentant dans ce type d’événement qui en appellera d’autres, c’est une certitude. Charge à Manu Payet de marquer les esprits et frapper fort au propre comme au figuré pour entrer un peu plus dans l’histoire le 27 octobre prochain.

fight-card-serbia-final-optimized-1024x916

Récapitulatif

K-1 World GP Euro . 8men Tournament . Demi-finale . K-1 rules . 3×3 mn . -95kg
Igor Bugaenko (Belarus) vs Tomasz Sarara (Pologne)

K-1 World GP Euro . 8men Tournament . Demi-finale . K-1 rules . 3×3 mn . -95kg
Atha Kasapis (Allemagne) vs Aundre Groce (Angleterre)

K-1 World GP Euro . 8men Tournament . Demi-finale . K-1 rules . 3×3 mn . -95kg
Fabio Kwasi (Hollande) vs Mladen Kujundzic (Croatie)

K-1 World GP Euro . 8men Tournament . Demi-finale . K-1 rules . 3×3 mn . -95kg
Rade Opacic (Serbie) vs Emmanuel Payet (France)

K-1 World GP Euro . 8men Tournament . Reserve Fight . K-1 rules . 3×3 mn . -95kg
Vasil Ducar (République Tchèque) vs Bahrudin Mahmic (Bosnie Herzégovine)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -60kg
Marina Spasic (Serbie) vs Mérima Basic (Bosnie Herzégovine)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -60kg
Marco Adamovic (Serbie) vs Sayfullah Hambahadov (Russie)

 

WWW.K-1WORLD.COM

Impuls Hall Crowne Plaza

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos

Glory 70 : l’absence de Doumbe redistribue les rôles !

Published

on

By

L’absence de Cédric Doumbe aura au moins une connotation positive : celle de redistribuer les rôles des français en live dans ce 70ème opus du Glory. La carte principale prend un autre intérêt notamment pour Abdellah Ezbiri.

De par le lieu mais aussi son statut, Abdellah Ezbiri avait déjà les faveurs du public. Désormais, les lyonnais attendent de lui un peu plus encore dans cette véritable demie-finale mondiale. L’occasion est belle pour Abdellah de bénéficier de ce surplus d’exposition médiatique qui l’oblige un peu plus encore à faire un grand match. Il en va de même pour Mickael Palandre actuel numéro 8 chez les lightweights. Boxeur réservé, le pensionnaire du BT 42 avait déjà annoncer la couleur face à Vlad Tuinov en s’imposant aux points. Palandre est en pleine ascension, peu importe l’adversaire, il va jouer les premiers rôles dans cette édition lyonnaise où les français sont en nombre.


Troy Jones, surprenant joker de Doumbe. L’américain, numéro 4 chez les welters, a été désigné pour affronter Murtel Groenhart. Invaincu au Glory, Jones va disputer le plus gros match de sa carrière face à un boxeur habitué des rencontres de haut niveau depuis plusieurs années maintenant.


Cela s’applique aussi aux Superfight Series et aux Prelims. Nordine Mahieddine aura un rôle important à jouer dans une division qui obtient toujours les faveurs du public. La France se cherche un héritier chez les poids lourds, un successeur à Brice Guidon qui est le seul français à ce poids à avoir disputé une finale pour le titre. C’est héritage là que doit assumer le marseillais qui est capable de grandes choses comme s’imposer au Glory parmi le top 5. Il ne faut pas oublier Yassine Ahaggan qui a de la ressource même s’il reste sur deux revers. C’est un boxeur qui sait réagir !


Guerric Billet et Mohamed Hendouf vont livrer un match à part. Ce duel franco-belge est dans la lignée d’un Osman Yigin vs. Jean Charles Skarbowsky, Noel Van Den Heuvel vs Dida Diafat. C’est un combat où l’enjeu dépasse le cadre, où les pronostics sont compliqués. C’est un match qui fait déplacer les foules !


En carte préliminaire, le duel entre Yoann Mermoux et Ahamada Saïd vaut son pesant d’or, largement. Il en va de leur suprématie au sein de leur ligue, la ligue Rhône Alpes Auvergne. Au-delà de ça, il faut se hisser au sein de la hiérarchie de la très relevée des -67kg. Il ne va de même pour Mehdi Kada et Cédric Do en -77kg. Le premier revient à la compétition après une blessure, le second voit son exposition médiatique s’accélérer et va devoir convaincre le Glory. Anaëlle Angerville est la boxeuse sur laquelle il faut compter au Glory. C’est une certitude : elle a le métier, la maturité mais aussi la boxe pour s’imposer. A Lyon, devant son public, la boxeuse chevronnée a tout pour réussir même si rien n’est simple au Glory.

Chacun des boxeurs français va devoir saisir cette chance supplémentaire de s’approcher du devant de la scène et se distinguer dans un circuit qui bouge beaucoup et évolue constamment.

Continue Reading

Infos

Sofiane Gaham à la War Fight Night 4

Published

on

By

Le 30 novembre prochain, Sofiane Gaham sera au programme de la 4ème édition de la War Fight Night. Le pensionnaire du BT42 sera opposé Chafai Djedoui.

Ce puriste du muay thai est injustement méconnu. L’homme ne manque pas de talent ni d’envie et à chaque fois qu’il a été programmé, il a répondu présent avec des fights engagés et volontaires. Dans cette production signée Steven Denizot, Sofiane aura à cœur de marquer les esprits face à un adversaire dur au mal et résolument agressif dans le bon sens du terme.

Chafai est un polyvalent qui combat également en MMA. Très à l’aise en striker, son passif pugilistique laisse augurer une belle bataille dans la carte principale de cet événement. L’objectif d’offrir au public un match à sensations est d’ores et déjà garantie avec ce match. Sofiane Gaham sait ce qu’il veut ! Partenaire d’entraînement de Mickael Palandre, il tutoie le haut niveau chaque jour et se positionne plus que jamais comme un candidat crédible pour les grands événements pieds-poings français !

Continue Reading

La radio

Evénements

Aucun événement trouvé !

Best