Julien Gilles présente

Il est celui qui connecte les nakmuays européens aux grands champions venus de Thaïlande. Il, c’est Julien Gilles, qui organise ces tournées depuis plusieurs saisons. Clairement, le succès est là même s’il impose une charge de travail conséquente. C’est lui qui fera venir le légendaire Buakaw Banchamek dans quelques semaines et qui propose d’ores et déjà des dates avec un des coachs les plus reconnus de la planète muay thaï : Ajarn Gae Sor. Kaewsuek. Julien revient pour nous sur ces tours dont il s’est fait une spécialité.

Comment vas-tu ?

Salut Jérôme, je vais bien, merci.

Quel bilan tires-tu de tous ces stages avec les grands champions thaïlandais ?

Le bilan de cette saison 2016-2017 est plutôt positif. J’ai renoué avec l’organisation en novembre, avec la Légende du Muay Thai, Saenchai, pour la troisième fois. Mais là, ce fut un périple européen exceptionnel de vingt-sept dates. En plus, il est venu pendant un mois avec son ami qui le suit pendant ses stages mais, fait plus rarissime, avec sa femme et sa merveilleuse petite fille. Même si on se connaissait depuis quelques années, on a appris à vivre ensemble, à se découvrir, et chacun s’est adapté aux habitudes de l’autre. C’est incroyable de vivre sous le même toit. Ensuite, j’ai reçu, toujours à la maison, le grand Yodsanklai Fairtex avec son entraîneur Pee Chedt pour une tournée de sept dates en Europe. Ce fut aussi extraordinaire ! Deux semaines plus tard, au lendemain de la défense de son troisième titre de Champion du Glory, c’est Sitthichai Sitsongpeenong qui est arrivé chez moi avec Ajarn Monlit, pour sept stages également. Ils sont tous d’une gentillesse incroyable et nous avons toujours pu travailler dans la bonne humeur. Cette vie en communauté m’a énormément appris : tu ne parles que de Muay, ils te racontent des péripéties hallucinantes, ce qu’était le Muay Thai, ce qu’il est maintenant… J’aurais des dizaines d’anecdotes à te raconter, toutes aussi « folles » les unes que les autres !

Quelles sont tes satisfactions et tes déceptions ?

Alors, en ce qui concerne mes satisfactions, c’est bien entendu le succès que rencontrent mes organisations qui s’exportent maintenant dans toute l’Europe, j’ai aussi beaucoup de contacts dans d’autres parties du globe. Nous nous sommes rendus pour ces stages dans des clubs associatifs, dans des salles privées, dans d’importantes entreprises parisiennes. J’ai aussi fait de fabuleuses rencontres avec des centaines de passionnés. Quant à mes déceptions, elles sont très peu nombreuses et déjà « au placard ».

Ajarn Gae Sor. Kaewsuek

Où en es-tu dans tes projets à venir ? Peux-tu nous dévoiler un peu de ce que seront les mois qui viennent ?

Mes projets pour la saison 2016-2017 se concrétisent et sont en partie dévoilés depuis quelques jours. Dès 2013 et la naissance de Watmuaythai, j’ai invité les plus grands noms, à commencer par Samkor Kiatmontep, puis deux fois Saenchai, Sudsakorn et, nous y sommes revenus dans la première partie de l’interview, depuis le mois de novembre 2016, Saenchai (pour la troisième fois), Yodsanklai et Sitthichai. Alors, pour réaliser le « quarte gagnant », il n’en manquait plus qu’un, celui que tout le monde plébiscite. Il m’a fallu trois ans de travail et d’acharnement pour enfin le faire venir en France, l’ICONE de la boxe thaïlandaise et bien plus encore, le Grand BUAKAW BANCHAMEK ! Il nous a tous fait rêver !!! Buakaw, c’est une « véritable industrie », un symbole en Thaïlande. Là-bas, on retrouve son image partout : sur le fronton des banques, dans le métro, au cinéma (il est aussi acteur), dans les magazines (il est modèle), en page de couverture du fameux Bangkok Post… Buakaw, c’est près de 4 millions de « likes » sur Facebook, c’est une star mondiale. Je suis vraiment très heureux et très fier de le faire venir chez nous et de pouvoir ravir ses fans français et européens. D’ailleurs, je compte vraiment sur vous tous, pour l’accueillir comme il se doit !
Pour la suite de la saison, il y aura deux tournées de stages : la première, du 15 octobre au 15 décembre 2017, la seconde, du 15 mars au 30 avril 2018. Je recevrai tout d’abord Ajarn Gae Sor. Kaewsuek, entraîneur international. Il vient du Elite Fight Club de Bangkok et a déjà entraîné de très grands champions comme Antonio Rodrigo Nogueira, Paul Slowinski, Zabit Samedov… D’ailleurs, en ce moment, il coache le talentueux Chingiz Allazov. Ce sera encore une tournée extraordinaire mais différente des précédentes car il s’agit là d’un entraîneur. Les stages seront vraiment très riches techniquement et il donnera aussi la leçon aux paos !
Pour 2018, celui qui nous rejoindra est doté d’un talent fou qu’il exploite surtout sur les rings chinois et américains. Je vous en dirai plus en fin d’année…

Ton mot de la fin ?

Je tiens Jérôme, à te remercier de l’intérêt que tu portes à l’égard de mes événements car tu es le seul média web français à me soutenir. Longue vie à Fight-Infos !

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter Julien Gilles via Facebook (Julien Gilles), sa page Wat Muay Thai, ou par mail : watmuaythai@yahoo.fr.