Connect with us

Reportages

J+7 Nuit Des Champions : retiens la Nuit !

Published

on

En raison des attaques ciblées à l’encontre de Fight Infos, nous avons été contraint de reporter la diffusion de ce reportage

Il y en a des choses à retenir sur cette Nuit Des Champions 26ème du nom proposée par Erick et Anthony Roméas. Dans un Palais des Sports qui affichait complet, cet opus 2019 a livré son lot de passions, sensations en tous genres dans une ambiance de feu. Dans un timing parfait, avec des confrontations qui n’ont pas manqué d’intérêt. Cette soirée n’a pas manqué de rebondissements ni d’engouement avec de nombreux temps forts qui ont fait de cette édition un bon cru.

Le métier de Superbon

Superbon aura fait parlé le métier dans ce combat face à Wilson Varela. Le français a trop « respecté » son adversaire qui a maîtrisé son sujet. Wilson n’a pas bousculé mais accepté les missiles du thaïlandais qui a « cassé » les bras pour empêcher son opposant de placer ses poings. Varela a connu un soir sans, lui qui avait habitué le public à des exploits. Ce main event lui a échappé parce qu’il est humain. Et s’il faut retenir la victoire d’un immense champion, il faut également souligné l’état d’esprit de son jeune rival qui a assumé sa prestation et aspire à rebondir désormais.

Eddy Nait Slimani fait preuve de discipline

Les discussions sont allées bon train autour de ce match. La décision, l’attitude de Serghei Kuliaba, le style plus posé d’Eddy Nait Slimani autant de sujet qui mérite quelques explications. La décision est logique ! Sanctionné d’un point négatif au grand damne de son coach, Serghei avait pourtant démontré qu’il pouvait mettre à mal le français avec ses poings. Il a hélas oublié trop souvent les règles avec une boxe plus que limite au niveau de la tête et des accrochages qui l’étaient tout autant et qui auraient du lui couter une sanction supplémentaire. Il en a un peu oublié sa boxe pour finalement laisser le gain du match pour cause d’indiscipline. Eddy a su resté dans le match et livré une bonne deuxième partie de rencontre même si finalement, l’explication est restée serrée jusqu’au bout. Ce genre de match se gagne sur des détails, ce point négatif en est un d’importance qui a changé la donne et donné la victoire à ENS qui a conservé sa ceinture.

Gongorra garde sa ceinture, Moussadak gagne le public

Quel match ont offert Emma Gongorra et Sarah Moussadak. Quel match et que de rebondissements entre les deux femmes qui ont tout donné. Il y a eût beaucoup de passion, d’animosité sur le ring, Gongorra offrant un match plus mobile que d’habitude. La marseillaise était attendue dans un match à mi-distance, il n’en fut rien. Avec raison, elle a fait le choix de prendre l’initiative même si à aucun moment ça n’a été simple. Sarah a fait le choix de la percussion et gratifié le combat de techniques efficaces et spectaculaires. Le verdict est tombé juste même si finalement, la challenger au titre a obtenu les grâces du publics qui a su mesurer le talent de cette boxeuse. Dans ce combat, chacune a eût son graal même si  seule la victoire reste importante !


Quand Moktar Benkaci est aussi déterminé, c’est compliqué, vraiment compliqué. Philippe Salmon en a fait les frais et pourtant ! Ce showman hors pair est un habitué  de ce genre de match mais ! Mais Benkaci est un monstre de détermination et d’efficacité. Son 2ème combat en K-1 a été plus abouti encore que le premier et on attend déjà le prochain.


La détermination de Valverde

Anthony Valverde a joint la parole aux actes. Retrouvant, Anthony Leroy, le seul boxeur qui l’a battu dans sa carrière, Valverde a bousculé, dominé, étouffé avant de faire mouche, son anglaise étant clairement un atout hors norme. Ce combat était un vrai symbole pour le protégé de Christophe Tendil qui a fait preuve d’une détermination hors du commun.  Physiquement monstrueux, il n’a laissé aucune chance à son adversaire qui n’a pu qu’admettre sportivement la supériorité dans ce match de gentlemens.

Fiorenti s’impose aux points

Djany Fiorenti et Hicham Moujtahid  peuvent se rencontrer 10 fois. A chaque fois le match sera engagé, étriqué et débridé. Cette deuxième confrontation est quasiment la copie conforme du premier, le français s’étant montré plus entreprenant néanmoins. Les deux hommes ont un profil similaire qui explique qu’ils arrivent à se neutraliser autant. Aucun protestation n’a été faite à l’annonce d’un verdict juste et qui correspond à la physionomie du match.


De toute évidence, Arman Hambaryan se plaît en France où il enchaîne les bonnes performances. Impressionnant face à Geysim Derouiche, le belge a été  efficace à souhait et conquis lui aussi le public marseillais.


Benahmed assume ses qualités

Tarik Benhamed a encore bluffé son monde. Il progresse à chaque match  et a progressé face à Louis-Roy Bley. Une fois encore le vitrollais a géré les temps forts et les alertes comme ce coup de genoux direct au menton dans la première. Benahmed a démontré au passage qu’il était solide à souhait. Invaincu chez les amateurs, invaincu chez les pros, chaque match à venir sera plus dur encore. Tarik résiste à la pression d’un grand show et s’accommode des grandes affluences. Autant d’éléments qui laisse entrevoir un bel à venir.

Le coeur et l’envie de Thibault Arias

Dans cette revanche, le marseillais Thibault Arias a encore fait preuve de coeur, beaucoup de coeur. Face à Grégoire Gottardi, Arias a  imposé son physique puissant qui est une autre de ses qualités. L’envie de Thibault a été également un facteur déterminant et démontré au passage qu’il ne manque pas de ressources . Dans ce combat, il a bousculé malgré les middles puissants de Grégoire. Il a aussi lirvé un finish fantastique qui n’a pas échappé aux organisateurs.

Oganessian et Medsal brillent en pancrace

S’ils ont ouvert la carte pro, Haik Oghanessian et Samuel Medsal  ne savaient qu’ils allaient être les seuls à défendre leur discipline (le match entre Araïk Margarian et Alioune Nahaye a été annulé en raison d’un problème de diffusion télévisuelle). Là encore, le spectacle a été total, les deux hommes offrant un match débridé. Sans temps morts, sans calcul mais avec méthode, ces deux-là ont offert un match, peut être le match le plus intense.

Reportages

100% Sanda spirit au Takedown Fighting Championship

Published

on

By

Crédit photo : Julien Strai

L’esprit sanda était une volonté forte que voulaient imposer Cédric Bullion et Yannick Mondelain. Le week-end dernier, à Saint Quentin Fallavier (périphérie de Lyon), les 2 hommes ont proposé un show unique que vous avez pu vivre en live. La magnifique salle du Médian a vibré durant plusieurs heures au rythme d’un spectacle total. Malgré quelques bouleversements de dernière minute sur le programme, l’esprit du sanda a clairement habité les lieux et appelle à une prochain édition. De la danse du lion à la victoire de Socrate Essefi dans le tournoi, le tandem Bulion – Mondelain a mené comme il se doit les choses tout en s’appuyant sur un Jérôme Vidil (le speaker), survitaminé.

Le sanda a ce pouvoir de séduire le public avec des projections rendues spectaculaires par un règlement plus permissif que l’on peut voir en muay thai par exemple. Comme toujours, quand une technique est bien appliquée, elle est efficace. Et il faut bien admettre que dans ce registre là, l’écossais Ryan Donald, malgré une attitude parfois limite, a été impressionnant.


Du sanda à l’UFC il n’y a qu’un pas que plusieurs ont franchi : Cung Le, Muslim Salikhov, Zabit Magomedsharipov ont tous les 3 été titrés en sanda avant de rejoindre l’octogone le plus célèbre de la planète.


La jeunesse n’a pas manqué de piquant durant cette soirée. Socrate Essefi, pensionnaire de la Red’s Team de Redha Sadouki, incarne ce fait en remportant le tournoi contender. En imposant sa puissance en demi-finale (il s’est imposé en 1 round), il est arrivé frais pour affronter et battre le très prometteur Hamza Abdou. Socrate en impose de par sa puissance mais aussi sa faculté à s’adapter à ses adversaires. Le hasard fait bien les choses finalement puisque il est dans une team où des champions de sanda comme Vang Moua, Olivier Moriano ou encore Stéphane Attely ont été par la suite champion en kick boxing sous la griffe de la Red’s Team. La boucle est bouclée.

La Turquie est elle aussi un pays de sanda. Erçin Şirin et Yavuz Selim Kazanci se sont tous les 2 imposés dans leur match respectif (le premier face à Lou-Elie Nguea Makongo et le second face à Florent Burillon joker de dernière minute qui n’a jamais lâché durant ces 5 rounds). Les deux hommes ont affiché une belle maîtrise technique et sens tactique aiguisé. Même s’il leur a fallu rester vigilant jusqu’au bout, les turques ont clairement assumé cette programmation pour repartir au pays victorieux.

Le bilan est positif malgré une faible affluence  expliquée par une diffusion gratuite sur une web tv. Pour Fight Infos c’est une belle découverte que cette « version sportive » du kung fu traditionnel. Le chantier pour développer le concept est énorme mais le duo Bullion –  Mondelain a de bonnes bases pour la suite. Bien encadré, c’est une discipline qui pourrait faire bon nombre d’émules. De ses origines à sa modernité, le sanda à tout pour plaire et une belle vitrine : le Takedown Fighting Championship !

Continue Reading

Reportages

Jimmy Vienot vu par le photographe Manu Da Luz !

Published

on

By

85104504_327386591515267_2837247192350064640_nLorsqu’un champion de la trempe de Jimmy Vienot passe par l’objectif d’un photographe de renom, Manu Da Luz, cela donne des photos d’exception qui immortalise les instants forts de la carrière d’un boxeur. Vainqueur de son championnat du Monde WMC au Empire Fight, Jimmy va pouvoir ces instants comme seules les photos peuvent donner.

Continue Reading

Evénements

29 février 2020

Glory 75 Utrecht+ de 5 combats pros

Central Studios Evenementenlocatie, Utrecht, Gietijzerstraat 3, 3534 AV Utrecht, Pays-Bas

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Abdallah Ezbiri Abdallah Mabel Actualité agde aix en provence Akihiro Gono Alain Parlanti A la une Amel Dehby amoussou angleterre Anthony Roméas antwerp anvers arena arena fight championship asloum Aziz Ali Kada Badr Hari banchamek basque battle Belgique belgium bellator belt benzema best BILLET boiserie bordeaux bourges boxe boxe thaïlandaise Boxing bravecf Brest arena Bruce Codron BT 42 buakaw Business cage Camera Canal Carl Emery cfmma challenge champion championnat d'europe championnat du Monde Championne du Monde champions championship charity Charles Bongiovanni Charles François Cheick Sidibe cherragi china choc coach collision collision 2 combat Comeback dakar Dany Coquet dark demi finale denizot derouiche Djimé Coulibaly doumbe doumced draguignan duel défi Emmanuel Payet enfusion european championship Events ezbiri Fabrice Aurieng fair play featured ffkmda fight Fight Club fighting finale fouadezbiri FRANCE full contact Full Contact Kickboxing Gagny Baradji gentleman gerland Giorgio Petrosyan Glory Glory 75 Glory 76 grenoble groenhart guerriers Hari HBO heavyweight HENDOUF holland humour infos Instagram ippo italie Japon Jonathan Chalut Jo Prestia Josh Jauncey June 20th Jérémy Ragazzacci  k-1 K-1 Event K-1 Event VIP 2 K-1 rules K-1 World Grand Prix K-1 World Max k1 rules Kader Marouf Karim Ghajji kasmanagement KB9 Kelly Campbell kickboxing ko Krush Yamazaki ladies laughing le banner legend levallois Los Angeles Louis Lavally louna lourd Ludovic Millet lumberjack lumpinee luxembourg lyon mahieddine Manny Pacquiao marcel cerdan maroc marseille Martial Arts match Maximo Suarez Max Muaythai mazan meaux Mixed Martial Arts mma Model Mohamed Galaoui Mohamed Touatioui Monaco monte carlo Monte Carlo Fighting Masters morocco Moustafa Rousso muay thai nasser kacem News New York Nice Nice Fight Night Nicolas Parlanti night noble art novembre nuit Nuit Des Champions Nîmes one onehcampionship palais Palais Des Sports pancrace panda paris Parlanti partouche Pascal Iglicki Payet perpignan petrosyan phénomène pieds-poings pit bull gym podcast Politics power ranking Raphael Llodra re-match Report results revanche rhône alpes rico vs. badr ring Roger Federer roi de Thaïlande réaction région de France réunion Saint Denis Saint Raphael Saint Tropez saint Étienne saitama super arena salle vallier Samir Mohamed sanda Saro Presti sato savate savate boxe française Sergei Kouliaba show Sidibe Singmanee Kaewsamrit solidarité sparring Sport Sports stadium stars stars night Suisse Takedown Fighting Championship Tarek Guermoudi team thailand Tokyo tour Tournament tournoi trophy trophée troyes Tunisie TV ufc ultimate USA utrecht valence Verhoeven vienot villejuif vitrolles wagram warrior WKN WMC women touch World world championship World Grand Prix World Martial Arts world max Yohan Yohan Drai Yohan Lidon yokkao zone

Trending