Publicités

J-2 pour Arsen Goulamirian

Par Mika 400 kilomètres sépare Toulouse du Palais des sports de Marseille où se déroulera samedi le championnat du monde vacant WBA des lourds-légers. Arsen Goulamirian tentera de remporter une 23ème victoire dans cette confrontation qui sera la plus importante de sa carrière. La ville rose compte plusieurs boxeurs Français de haut niveaux.
Doudou Ngumbu, Samir Ziani, Mohamed Mimoune, Sofiane Oumiha et Arsen Goulamirian ont le point commun de vivre dans la même ville et de faire partie des meilleurs dans leur catégorie.

J-2 pour Arsen Goulamirian

Une catégorie très relevée

Sans faire injure à Hervé Lofidis ou Brandon Deslaurier qui sont d’excellents boxeurs, Youri Kalenga et Arsen Goulamirian sont un cran au dessus des autres Français de cette catégorie. Au niveau international, la concurrence est bien plus rude. Avec des combattants telle que Mike Perez, Steve Cunningham, Oleksandr Usyk, Keith Tapia, Maksim Vlasov, Yunier Dorticos, Mairis Briedis, Matty Askin ou encore Murat Gassiev, de belles batailles attendent encore le Toulousain. Pour l’instant, ce sera Ryad Merhy qui se présentera devant Arsen.

Qui est Ryad Mehry ?

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Merhy est un boxeur Belge de 25 ans qui est invaincu en 24 combats avec 20 victoires avant la limite. Né à Abidjan en Côte d’Ivoire, d’un père Libanais et d’une mère Ivoirienne, Ryad vie depuis qu’il a 3 ans en Belgique. Pratiquant le noble art depuis l’âge de 14 ans, Mehry fait office de star montante de la boxe Belge.
Sa dernière apparition s’est effectuée dans le cadre d’un titre WBA Inter-Continental que Mehry a remporté par KO à la 4ème reprise face à Nick Kisner (qui affrontera Hervé Lofidis le 30 Mars prochain à l’occasion du Main Event 6).

Mitch Williams comme point de référence

Goulamirian et Mehry ont affronté récemment et à 2 mois d’intervalle le boxeur Américain Mitch Williams. Feroz à semblé plus à son aise que son futur adversaire. En effet, pendant que le Belge remportait son combat sans briller par décision unanime, le Français s’imposait par KO à la 9ème reprise.
C’était au casino d’Evian en juillet dernier lors d’un combat d’encadrement du championnat du monde perdu par Michel Soro face à Brian Castano. (vainqueur par KO à la 12ème reprise, samedi dernier face à Cedric Vitu)

Michel Soro vs John Vera

Tombeur du Français Salim Larbi par décision partagée en Janvier 2017, chez lui au Texas, John Vera se présente invaincu en 18 combats face à Michel Soro dans le cadre d’un titre par intérim WBA chez les super-welter.
Le Français part clairement favori de ce combat face à un boxeur moins expérimenté du plus haut niveau. Vera n’est pas un adversaire du calibre de ses homologues Américain Erislandy Lara, Jermell Charlo, Jarrett Hurd ou encore Sadam Ali mais il reste tout de même dangereux en ayant remporté 61% de ses combats par KO. Une statistique égale à celle de Soro même si le Français a effectué 3 fois plus de rounds au cours de sa carrière.

Publicités
Publicités