Connect with us

Reportages

Il faut sauver le pieds-poings français !

Published

on

Il faut sauver le pieds-poings français ! Car il ne faut pas se voiler la face : nous allons vers une véritable régression du système qui glisse doucement vers sa perte par manque de fiabilité et peut être même de professionnalisme.

image

Dans un premier temps, il y a l’explosion des « médias » : c’est devenu monnaie courante de mettre en place un site ou blog, gonfler les statistiques des réseaux sociaux à grands coups de programmes informatiques et s’auto-proclamer « spécialiste » sans avoir une réelle connaissance du pieds-poings. C’est un mal profond entretenu par la course à la reconnaissance qui gangrène nos sports. On se retrouve avec des reportages signés par des individus sortis de nul part et qui finalement faussent complètement le jeu. Il n’y a qu’à lire certains reportages qui, quand ils ne sont pas des plagiats, sont des tissus d’erreurs dûes au simple fait que la lecture des combats est faussée par l’absence d’expérience et de méconnaissance du pieds-poings. Il est important d’entretenir un pluralisme médiatique sans pour autant autorisé tout et n’importe quoi.

Il y a aussi ce sentiment de servitude : on se sert du pieds-poings, on ne le sert plus. Nous voyons arriver tous les corps de métier autour de nos sports : de la photo au cinéma en passant par la préparation physique, la nutrition sans oublier l’équipement sportif, tout est bon pour s’appuyer sur le pieds-poings pour lancer un business. Prenons un exemple : la photographie. Nous n’avons jamais vu autant de photographes spécialisés pieds-poings actuellement ; malheureusement, il y a beaucoup de supercheries dans le lot et on se retrouve avec un travail de mauvaise qualité qui prend le pas sur le bon. Nous invitons les promoteurs ou organisateurs à faire le tri et laisser les vrais acteurs du pieds-poings faire le job.

Certains boxeurs ont leur part de responsabilités ; il est évidemment plus facile de chercher l’aisance que la difficulté. En cas de défaite, on  se retrouve parfois avec des compétiteurs incapables d’auto-critique qui n’ont que pour seul argument leur entourage qui n’y connaît pas grand chose il est vrai. Où est passé le « il était meilleur que moi » humain et honnête ? A peine classe A ou pro (selon la fédération), ils sont de plus en plus nombreux à disputer des titres internationaux sans aucune représentation internationale. Plus dure est la chute, surtout lorsque ces boxeurs sont confrontés à l’élite, la vraie et essuient de sérieuses déconvenues.  Cela explique les nombreuses défaites françaises en 2015 hors de nos frontières car les échéances d’importance sont obtenues sur le simple fait de faire le buzz sur les réseaux sociaux ; on croît rêver. Etre champion du Monde dans une division signifie être le meilleur alors lorsque vous disputez un titre, regardez bien qui il y a dans votre catégorie, le tout avec une dose d’humilité. On a l’impression qu’il suffit de faire un bon fight face à un nom, pour devenir un leader, la victoire n’étant même plus impérative. Rappelons que sur le ring, la place de second ne compte pas.

Que dire des critiques faites aux grandes structures sous le seul prétexte qu’elles n’ont pas retenus les bons boxeurs ? Là encore, les promoteurs sont interpellés pour que leur soit assénée la vérité par des rois du clavier qui n’ont rien proposé auparavant. On ne fait pas durer un show pendant des années sans avoir certaines aptitudes mais également une connaissance de la science pugilistique. A bon entendeur …..Sans aucun recul sur leur propre parcours, on voit de plus en plus de boxeurs envoyer « des candidatures spontanées » à paraître ici et là pour être programmer dans des soirées majeurs. Où est le travail d’introspection nécessaire à devenir un champion, un vrai ?

Nous poussons ce coup de gueule en ce début d’année qui prête aux bonnes résolutions. Et puisque c’est la période des voeux nous n’en formulerons qu’un : revenir aux fondamentaux. A force de copier, imiter, le niveau n’est plus le même et on tend à la régression plus qu’a la progression. Il ne faut plus tomber dans ce piège et reprendre vite le goût de l’effort et cette abnégation que seule la salle vous permettra de trouver. Au risque de jouer les vieux cons, il y a quelques années, il fallait faire ses preuves. Désormais c’est presque le contraire : tout est dû sinon on est pas sympas, égoïstes ou encore prétentieux (nous vous épargnons les qualificatifs un peu plus graveleux). Il est temps de revenir aux fondamentaux disions-nous, sous peine de se retrouver dans quelques années avec des sports sans avenir, de simples moyens de faire parler de soit ou d’être reconnu pour faire bien sûr le cv. Quelle tristesse !

Continue Reading

Reportages

100% Sanda spirit au Takedown Fighting Championship

Published

on

By

Crédit photo : Julien Strai

L’esprit sanda était une volonté forte que voulaient imposer Cédric Bullion et Yannick Mondelain. Le week-end dernier, à Saint Quentin Fallavier (périphérie de Lyon), les 2 hommes ont proposé un show unique que vous avez pu vivre en live. La magnifique salle du Médian a vibré durant plusieurs heures au rythme d’un spectacle total. Malgré quelques bouleversements de dernière minute sur le programme, l’esprit du sanda a clairement habité les lieux et appelle à une prochain édition. De la danse du lion à la victoire de Socrate Essefi dans le tournoi, le tandem Bulion – Mondelain a mené comme il se doit les choses tout en s’appuyant sur un Jérôme Vidil (le speaker), survitaminé.

Le sanda a ce pouvoir de séduire le public avec des projections rendues spectaculaires par un règlement plus permissif que l’on peut voir en muay thai par exemple. Comme toujours, quand une technique est bien appliquée, elle est efficace. Et il faut bien admettre que dans ce registre là, l’écossais Ryan Donald, malgré une attitude parfois limite, a été impressionnant.


Du sanda à l’UFC il n’y a qu’un pas que plusieurs ont franchi : Cung Le, Muslim Salikhov, Zabit Magomedsharipov ont tous les 3 été titrés en sanda avant de rejoindre l’octogone le plus célèbre de la planète.


La jeunesse n’a pas manqué de piquant durant cette soirée. Socrate Essefi, pensionnaire de la Red’s Team de Redha Sadouki, incarne ce fait en remportant le tournoi contender. En imposant sa puissance en demi-finale (il s’est imposé en 1 round), il est arrivé frais pour affronter et battre le très prometteur Hamza Abdou. Socrate en impose de par sa puissance mais aussi sa faculté à s’adapter à ses adversaires. Le hasard fait bien les choses finalement puisque il est dans une team où des champions de sanda comme Vang Moua, Olivier Moriano ou encore Stéphane Attely ont été par la suite champion en kick boxing sous la griffe de la Red’s Team. La boucle est bouclée.

La Turquie est elle aussi un pays de sanda. Erçin Şirin et Yavuz Selim Kazanci se sont tous les 2 imposés dans leur match respectif (le premier face à Lou-Elie Nguea Makongo et le second face à Florent Burillon joker de dernière minute qui n’a jamais lâché durant ces 5 rounds). Les deux hommes ont affiché une belle maîtrise technique et sens tactique aiguisé. Même s’il leur a fallu rester vigilant jusqu’au bout, les turques ont clairement assumé cette programmation pour repartir au pays victorieux.

Le bilan est positif malgré une faible affluence  expliquée par une diffusion gratuite sur une web tv. Pour Fight Infos c’est une belle découverte que cette « version sportive » du kung fu traditionnel. Le chantier pour développer le concept est énorme mais le duo Bullion –  Mondelain a de bonnes bases pour la suite. Bien encadré, c’est une discipline qui pourrait faire bon nombre d’émules. De ses origines à sa modernité, le sanda à tout pour plaire et une belle vitrine : le Takedown Fighting Championship !

Continue Reading

Reportages

Jimmy Vienot vu par le photographe Manu Da Luz !

Published

on

By

85104504_327386591515267_2837247192350064640_nLorsqu’un champion de la trempe de Jimmy Vienot passe par l’objectif d’un photographe de renom, Manu Da Luz, cela donne des photos d’exception qui immortalise les instants forts de la carrière d’un boxeur. Vainqueur de son championnat du Monde WMC au Empire Fight, Jimmy va pouvoir ces instants comme seules les photos peuvent donner.

Continue Reading

Evénements

29 février 2020

Glory 75 Utrecht+ de 5 combats pros

Central Studios Evenementenlocatie, Utrecht, Gietijzerstraat 3, 3534 AV Utrecht, Pays-Bas

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Abdallah Ezbiri Abdallah Mabel Actualité agde aix en provence Akihiro Gono Alain Parlanti A la une Amel Dehby amoussou angleterre Anthony Roméas antwerp anvers arena arena fight championship asloum Aziz Ali Kada Badr Hari banchamek basque battle Belgique belgium bellator belt benzema best BILLET boiserie bordeaux bourges boxe boxe thaïlandaise Boxing bravecf Brest arena Bruce Codron BT 42 buakaw Business cage Camera Canal Carl Emery cfmma challenge champion championnat d'europe championnat du Monde Championne du Monde champions championship charity Charles Bongiovanni Charles François Cheick Sidibe cherragi china choc coach collision collision 2 combat Comeback dakar Dany Coquet dark demi finale denizot derouiche Djimé Coulibaly doumbe doumced draguignan duel défi Emmanuel Payet enfusion european championship Events ezbiri Fabrice Aurieng fair play featured ffkmda fight Fight Club fighting finale fouadezbiri FRANCE full contact Full Contact Kickboxing Gagny Baradji gentleman gerland Giorgio Petrosyan Glory Glory 75 Glory 76 grenoble groenhart guerriers Hari HBO heavyweight HENDOUF holland humour infos Instagram ippo italie Japon Jonathan Chalut Jo Prestia Josh Jauncey June 20th Jérémy Ragazzacci  k-1 K-1 Event K-1 Event VIP 2 K-1 rules K-1 World Grand Prix K-1 World Max k1 rules Kader Marouf Karim Ghajji kasmanagement KB9 Kelly Campbell kickboxing ko Krush Yamazaki ladies laughing le banner legend levallois Los Angeles Louis Lavally louna lourd Ludovic Millet lumberjack lumpinee luxembourg lyon mahieddine Manny Pacquiao marcel cerdan maroc marseille Martial Arts match Maximo Suarez Max Muaythai mazan meaux Mixed Martial Arts mma Model Mohamed Galaoui Mohamed Touatioui Monaco monte carlo Monte Carlo Fighting Masters morocco Moustafa Rousso muay thai nasser kacem News New York Nice Nice Fight Night Nicolas Parlanti night noble art novembre nuit Nuit Des Champions Nîmes one onehcampionship palais Palais Des Sports pancrace panda paris Parlanti partouche Pascal Iglicki Payet perpignan petrosyan phénomène pieds-poings pit bull gym podcast Politics ranking Raphael Llodra re-match Report results revanche rhône alpes rico vs. badr ring Roger Federer roi de Thaïlande réaction région de France réunion Saint Denis Saint Raphael Saint Tropez saint Étienne saitama super arena salle vallier Samir Mohamed sanda Saro Presti sato savate savate boxe française Sergei Kouliaba show Sidibe Singmanee Kaewsamrit solidarité sparring Sport Sports stadium stars stars night Suisse Takedown Fighting Championship Tarek Guermoudi team thailand Tokyo tour Tournament tournoi trophée troyes Tunisie TV ufc ultimate USA utrecht valence Verhoeven vienot villejuif vitrolles wagram warrior WKN WMC women touch World world championship World Grand Prix World Martial Arts world max Yohan Yohan Drai Yohan Lidon yokkao zone

Best