Connect with us

Reportages

Il faut sauver le pieds-poings français !

Published

on

Il faut sauver le pieds-poings français ! Car il ne faut pas se voiler la face : nous allons vers une véritable régression du système qui glisse doucement vers sa perte par manque de fiabilité et peut être même de professionnalisme.

image

Dans un premier temps, il y a l’explosion des « médias » : c’est devenu monnaie courante de mettre en place un site ou blog, gonfler les statistiques des réseaux sociaux à grands coups de programmes informatiques et s’auto-proclamer « spécialiste » sans avoir une réelle connaissance du pieds-poings. C’est un mal profond entretenu par la course à la reconnaissance qui gangrène nos sports. On se retrouve avec des reportages signés par des individus sortis de nul part et qui finalement faussent complètement le jeu. Il n’y a qu’à lire certains reportages qui, quand ils ne sont pas des plagiats, sont des tissus d’erreurs dûes au simple fait que la lecture des combats est faussée par l’absence d’expérience et de méconnaissance du pieds-poings. Il est important d’entretenir un pluralisme médiatique sans pour autant autorisé tout et n’importe quoi.

Il y a aussi ce sentiment de servitude : on se sert du pieds-poings, on ne le sert plus. Nous voyons arriver tous les corps de métier autour de nos sports : de la photo au cinéma en passant par la préparation physique, la nutrition sans oublier l’équipement sportif, tout est bon pour s’appuyer sur le pieds-poings pour lancer un business. Prenons un exemple : la photographie. Nous n’avons jamais vu autant de photographes spécialisés pieds-poings actuellement ; malheureusement, il y a beaucoup de supercheries dans le lot et on se retrouve avec un travail de mauvaise qualité qui prend le pas sur le bon. Nous invitons les promoteurs ou organisateurs à faire le tri et laisser les vrais acteurs du pieds-poings faire le job.

Certains boxeurs ont leur part de responsabilités ; il est évidemment plus facile de chercher l’aisance que la difficulté. En cas de défaite, on  se retrouve parfois avec des compétiteurs incapables d’auto-critique qui n’ont que pour seul argument leur entourage qui n’y connaît pas grand chose il est vrai. Où est passé le « il était meilleur que moi » humain et honnête ? A peine classe A ou pro (selon la fédération), ils sont de plus en plus nombreux à disputer des titres internationaux sans aucune représentation internationale. Plus dure est la chute, surtout lorsque ces boxeurs sont confrontés à l’élite, la vraie et essuient de sérieuses déconvenues.  Cela explique les nombreuses défaites françaises en 2015 hors de nos frontières car les échéances d’importance sont obtenues sur le simple fait de faire le buzz sur les réseaux sociaux ; on croît rêver. Etre champion du Monde dans une division signifie être le meilleur alors lorsque vous disputez un titre, regardez bien qui il y a dans votre catégorie, le tout avec une dose d’humilité. On a l’impression qu’il suffit de faire un bon fight face à un nom, pour devenir un leader, la victoire n’étant même plus impérative. Rappelons que sur le ring, la place de second ne compte pas.

Que dire des critiques faites aux grandes structures sous le seul prétexte qu’elles n’ont pas retenus les bons boxeurs ? Là encore, les promoteurs sont interpellés pour que leur soit assénée la vérité par des rois du clavier qui n’ont rien proposé auparavant. On ne fait pas durer un show pendant des années sans avoir certaines aptitudes mais également une connaissance de la science pugilistique. A bon entendeur …..Sans aucun recul sur leur propre parcours, on voit de plus en plus de boxeurs envoyer « des candidatures spontanées » à paraître ici et là pour être programmer dans des soirées majeurs. Où est le travail d’introspection nécessaire à devenir un champion, un vrai ?

Nous poussons ce coup de gueule en ce début d’année qui prête aux bonnes résolutions. Et puisque c’est la période des voeux nous n’en formulerons qu’un : revenir aux fondamentaux. A force de copier, imiter, le niveau n’est plus le même et on tend à la régression plus qu’a la progression. Il ne faut plus tomber dans ce piège et reprendre vite le goût de l’effort et cette abnégation que seule la salle vous permettra de trouver. Au risque de jouer les vieux cons, il y a quelques années, il fallait faire ses preuves. Désormais c’est presque le contraire : tout est dû sinon on est pas sympas, égoïstes ou encore prétentieux (nous vous épargnons les qualificatifs un peu plus graveleux). Il est temps de revenir aux fondamentaux disions-nous, sous peine de se retrouver dans quelques années avec des sports sans avenir, de simples moyens de faire parler de soit ou d’être reconnu pour faire bien sûr le cv. Quelle tristesse !

Continue Reading

Reportages

Cédric Doumbe, Khabib Nurmagomedov, la rencontre des icônes

Published

on

By

A mon ami Samir Mahjoubi

Décalage horaire oblige, il est 3h30 quand je découvre le message de Cédric Doumbe et cette photo avec Khabib Nurmagomedov. Quelle photo ! Les émotions sont fortes quel réveil de voir deux icônes de cette trempe. Malgré l’heure matinale, les souvenirs se bousculent, ils sont nombreux et le premier est ma rencontre avec « Doumced ».

Souvenir d’un grand

Après avoir écris sur lui et vu ses combats en vidéo, nos routes se sont croisés à la Full Night d’Aurélien Cramail où il avait été hors norme (déjà) en full contact, avec des gestes d’une classe folle. Au-delà de ce combat, il ne laissait déjà personne indifférent et savait plus qu’un autre ce qui l’attendait. C’est en cela qu’il force le respect. Il y a eût une époque où l’on fabriquait les champions, lui l’a fait seul avec une équipe restreinte. Il a inversé les courants et révolutionné la gestion de carrière d’un boxeur pieds-poings, il a même sorti nos disciplines d’un archaïsme néfaste. Il s’est forgé sur le ring, rien ne lui a été épargné, rien mais il était prêt à payer ce prix là pour y arriver. Cédric n’est pas un homme de facilité mais un homme d’abnégation qui sait se nourrir de ses erreurs. Sa force est d’avoir réussi à se démarquer à une époque où tout est copié, reproduit sans originalité.

Khabib et Cédric, Cédric et Khabib

Ce qui explique cette photo avec Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers à l’UFC. Ne vous trompez, Doumbe a déjà son plan bien établi, c’est une certitude et ces deux-là peuvent se nourrir l’un de l’autre. Rien n’est dit sur une collaboration sur le long terme mais force est de constater que le français sait où il va et par quoi il faut passer par y aller. La notion de challenge est présente comme jamais, elle se dresse là devant Doumced qui aime, non, qui adore les défis et ce qu’ils peuvent engendrer. Le MMA en est un de taille et clairement, Khabib plus qu’un autre peut le conseiller pour son évolution même s’ils ont une approche différente du fight. Ils réalisent ce que certains pourraient considérer comme l’impensable.

Cédric Doumbe peut le faire !

A la question est-ce que Cédric Doumbe peut faire des prouesses en MMA ? La réponse est oui et c’est même un grand oui ! Il travaille son sol depuis plusieurs mois et là aussi, l’expérience de Khabib Nurmagomedov en matière de judo, lutte et sambo lui sera bénéfique. Doumbe peut le faire parce qu’il est doué naturellement. C’est un touche à tout génial qui travaille dur pour afficher une telle aisance sur le ring. Et dans la cage ? Oui encore une fois, il y prendra vite ses marques même s’il va devoir franchir les étapes les unes après les autres. Son parcours en pieds-poings est une fondation solide dans ce qu’il va entreprendre même si tous les paramètres qu’il connaît vont changer. En MMA rien n’est simple et faire ses preuves dans une catégorie aussi développée ne sera pas choses aisées. Intégrer l’UFC est compliqué tout comme l’était une programmation au Glory. Son sens du spectacle et de la communication sont des atouts essentiels même si ce sera sur ses prestations sportives qu’il sera jugé.

Véritable avant-gardiste !

Pour les puristes du pieds-poings, voir partir Cédric en MMA, est un véritable crève-coeur même si c’est une évolution logique.  Le raz de marée prévu avec la légalisation des arts martiaux mixtes en France n’a pas échappé à Doumced même s’il n’a pas attendu après cette annonce pour faire son choix. Ses milliers fans se délectent de ses prestations avec une passion comme peut de boxeurs avant lui ont pu en transmettre. Cédric est définitivement dans les annales du kick boxing mondial et performer au plus niveau dans les arts martiaux mixtes ferait de lui, une véritable légende du sport. Son prochain combat face à Murtel Groenhart en sera peut être plus suivi encore même si aucune date n’est annoncée en ce qui concerne sa première sortie en MMA. La France et le Cameroun ont offert à la planète,  un combattant hors du commun qui en plus d’avoir fait exploser tous les codes traditionnels, pourrait secouer comme jamais le Monde des sports de combat.

Continue Reading

A la une

Choc Des Gladiateurs 18 : Dehby retrouve son rang !

Published

on

By

Crédit photo : Marc Santoni

Marc Notari l’avait annoncé : « Cette 18ème est la plus belle que j’ai proposé dans toute l’histoire du Choc Des Gladiateurs ! » Le 18ème opus lui a donné raison. Quelle soirée, quelle ambiance, quelles sensations.Tout a été parfait même le timing malgré un programme fleuve et de nombreuses animations.  La soirée a eût sa reine, Amel Dehby. La championne a ravi la vedette, statut oblige mais également en offrant un combat de haute volée. Retour sur une soirée qui conclue la saison de bien belle manière.

Rien n’était simple pour Amel Dehby. Le contexte dans lequel elle se trouvait avant le match en aurait perturbé plus d’un, pas elle. Sa force de caractère lui a permis de démontrer que son statut d’icône n’est pas usurpé. Face à la turque Irem Akin et son anglaise redoutable, la française a construit patiemment tout en donnant une leçon de mental à son adversaire. Indéniablement, c’est un match abouti qui va servir pour la suite avec en ligne de mire, la ceinture du Enfusion à la fin de l’année. Irem est une boxeuse qui était invaincue avant la rencontre et cette situation n’était en rien usurpée. Pour Amel, la victoire est acquise intelligemment même si elle a su ponctuer avec des frappes solides et de la justesse technique. Sans oublier sa fraîcheur physique qui démontre à quel point elle a travaillé pour retrouver son niveau.

En bon chef d’orchestre, Marc Notari, qu’il ne faut pas remercier (il ne veut pas), était partout et même parfois dans le coin de ses boxeurs, quand il le pouvait. Passionné comme à la première heure, le promoteur varois a offert un show à son image : généreux et entier. Merci à lui !

C’était le main event de la soirée : Grégoire Gottardi affrontait Thibault Arias dans les règles du K-1. Et le public en a eût pour son argent là-aussi. Quel match ont offert les deux hommes durant trois reprises d’une belle intensité. Arias n’a jamais lâché et même pris systématiquement l’initiative. Le marseillais a rendu coup pour coup, faisant fi de l’allonge supérieur de Grégoire. Ce dernier choisi de s’appuyer un peu plus sur son allonge ce qui va poser problème peu à peu à Thibault, qui a laissé quelques plumes physiquement avec un très gros début de fight. Gottardi en profite tout en restant méfiant. Touché sur un blocage, il lui a fallu composer dans ce match où les débats sont restés serrés jusqu’au bout.

28.000 euros ont été récolté, somme qui a été redistribué à sept association qui s’occupent d’enfant malade, de victime d’accident, de soutien au pompier etc….L’organisation avait promis de reverser tout, elle a tenu parole remettant sur le ring les chèques qui concrétisent la sueur et l’engagement de nombreux bénévoles, de partenaires qui ont soutenu à leur manière.

Chez les hommes forts, Freddy Kemayo affrontait Hassen Otman, boxeur auquel il rendait plusieurs centimètres. Hassen a été comme toujours courageux à souhait et même parfois dangereux avec ses genoux mais face à lui, il avait un boxeur d’expérience, rodé à l’exercice du combat pro depuis 18 ans. Pour l’anecdote, Freddy a disputé son premier combat à ce niveau lors de la première édition du CDG. Malgré l’absence de préparation, Kemayo a fait parlé le métier, fauchant la jambe d’appui, durcissant avec ses poings. Il s’impose aux points et pense clairement à une troisième participation.

Mohamed Hendouf et Maximo Suarez étaient attendus. Le premier parce qu’il est un habitué du public français, le second parce qu’il aspire à l’être. Les deux hommes ont connu des soirées différentes. Mohamed croisait le fer avec l’italien Ovidio Mihali. Ce dernier s’est montré dur au mal et déterminé mais ce n’était pas suffisant pour battre un boxeur comme Hendouf. Le pensionnaire du Queensburry s’est appuyé sur des combinaisons chirurgicales des deux mains. Un vrai travail de sape au corps sans oublier des remises en jambes bien senties qui lui offre la victoire dans un match qu’il a dominé de la tête et des épaules. Maximo est ressorti déçu de sa prestation face à l’italien Roberto Sacco. Ce dernier a rapidement constater la puissance de l’espagnol et opté pour un combat où le clinch a été une solution le temps d’un round. Blessé à la main, Roberto abandonnera dans la deuxième reprise, incapable d’utiliser sa main.

Luc Genieys a pris sa revanche sur Gebril Chaibi en signant un KO magistral dans la première reprise. Dans un match très électrique, Genieys a trouvé la faille avec un crochet large aussi précis qu’efficace. Romain Gagioli s’est imposé par abandon dans la deuxième reprise de Tony Espade. C’est pourtant ce dernier qui avait bien démarré son combat, infligeant un knock down sur une belle série des deux mains. Blessé au tibia, Tony va poursuivre et encaisser des frappes lourdes dans les jambes. Clairement gêné par la coupure qu’il avait sur le tibia, Tony ne pouvait plus poursuivre, les low-kicks de Romain compliquant sérieusement les débats.

Opposition de styles en règle entre Nazim Djennadi et Adam Ghaleb. Plus grand, Nazim s’est appuyé sur son allonge avant de constater la puissance de frappe vitrollais. Le scénario est assez simple, Djennadi distribue un nombre incalculable de jambes, alors que Ghaleb fait le forcing à mi-distance pour placer ses crochets monstres. Game plan payant pour lui puisqu’il s’impose aux points au profit justement de cette efficacité. Coup de chapeau à Nazim Djennadi, auteur d’un match intelligent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continue Reading

Evénements

juillet

août 2019

septembre
LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
29
30
31
1
2
3
4
Événements pour août

1st

Aucun événement
Événements pour août

2nd

Aucun événement
Événements pour août

3rd

Aucun événement
Événements pour août

4th

Aucun événement
5
6
7
8
9
10
11
Événements pour août

5th

Aucun événement
Événements pour août

6th

Aucun événement
Événements pour août

7th

Aucun événement
Événements pour août

8th

Aucun événement
Événements pour août

9th

Aucun événement
Événements pour août

10th

Aucun événement
Événements pour août

11th

Aucun événement
12
13
14
15
16
17
18
Événements pour août

12th

Aucun événement
Événements pour août

13th

Aucun événement
Événements pour août

14th

Aucun événement
Événements pour août

15th

Aucun événement
Événements pour août

16th

Aucun événement
Événements pour août

17th

Aucun événement
Événements pour août

18th

Aucun événement
19
20
21
22
23
24
25
Événements pour août

19th

Aucun événement
Événements pour août

20th

Aucun événement
Événements pour août

21st

Aucun événement
Événements pour août

22nd

Aucun événement
Événements pour août

23rd

Aucun événement
Événements pour août

24th

Aucun événement
Événements pour août

25th

Aucun événement
26
27
28
29
30
31
1
Événements pour août

26th

Aucun événement
Événements pour août

27th

Aucun événement
Événements pour août

28th

Aucun événement
Événements pour août

29th

Aucun événement
Événements pour août

30th

Aucun événement
Événements pour août

31st

Aucun événement

Timeline

22
Août
Le 14 septembre prochain, le jeune Nasser Boungab va passer son baptême du feu face...
21
Août
La World Muaythai Council se porte bien en France. Seule fédération internationale autorisée à sanctionner...
19
Août
La présence de Cédric Doumbe à l'UFC 241 qui se déroulait ce week end en...
19
Août
Le 21 septembre prochain, Jordan Kalachnikoff va démarrer sa saison en Angleterre, au Roar Combat...
16
Août
C'est une compétition amateur qui va faire du bruit en novembre prochain. La ligue Rhône-Alpes...

Best