Guerriers camerounais !

Le Monde doit à l’Afrique c’est une certitude vérifiée depuis toujours. Le sport est encore plus inscrit dans ce constat de faits. Et de facto les sports de combats n’échappent pas à cette évidence. Le Maroc affiche une pléiade de combattants réputés et redoutés et en poussant l’investigation, le Cameroun lui aussi offre à la planète combat quelques uns de ses plus grands guerriers.

Cédric Doumbe

Et pour les plus sceptiques voici quelques noms : Cédric Doumbe, Dany Bill, Hassan N’Dam N’Jikam, Francis N’Gannou, Karim M’Fochive, Elvis Tchapda, Olivier Tchinda Minbot, Abdallah Mabel, Christian M’Bili, Daniel Lentie, Willy james (coach), Fernand Lopez (coach) Armand Carlos Nesting Takam etc… sont autant de figures fortes qui s’illustrent sur le ring où dans le coin. Parfois bi-nationaux, ils ont tous en commun ce formidable pays qu’est le Cameroun. La France du football n’a pas oublié Joseph Antoine Bell, Roger Milla, Rigobert Song, elle n’oubliera pas les athlètes nommés ci-dessus.

Car ces hommes ont offert à la France quelques-uns de ses plus grands moments, puisant dans leurs racins cette force mais également cette intelligence du combat qui leur permet de s’illustrer depuis plusieurs décennies maintenant. Il existe une école camerounaise basée sur le travail et l’envie avec parfois peu de moyens pour atteindre les objectifs. Cela forge un mental déjà bien aiguisé par la vie.

Il n’est donc pas surprenant de retrouver ces guerriers camerounais au Glory, à l’UFC, dans les plus grand stadiums thaïlandais mais aussi dans les grands shows français. Véritable richesse pugilistique tout ces sportifs ont en commun l’abnégation et la facilité à marquer leur génération en boxe, en kick boxing (ndlr : pieds-poings), en muay thai.

Sous l’impulsion de combattant comme Francis N’Gannou, les sports de combat tendent à se développer au Cameroun. Karim M’Fochive a lui déjà pris les devants en proposant des événements pour faire émerger les talents camerounais. Le potentiel est énorme ! Il y a encore à faire mais plus que jamais, c’est un pays qui peut apporter un vrai plus aux sports de combats sur la planète.

Penser le contraire serait une hérésie et il est vraiment regrettable qu’aucune organisation digne de ce nom n’est dénié faire un show au Cameroun ou dans un autre pays d’Afrique. Ces mêmes circuits s’appuient sur les camerounais en particulier, sur les africains d’une manière générale.

Dany Bill

Dany Bill a régné sur le muay thai français et battu quelques-uns des meilleurs thaïlandais de son époque. Il a marqué de plusieurs générations avec style technique et redoutable.

Il est temps désormais d’assumer les rôles, les rangs et offrir à ce continent le respect qui lui est dû ne serait-ce qu’en produisant des grands événements et faire émerger ainsi des talents. Le Cameroun montre la voie comme le fait le Sénégal avec la lutte, comme le fait le Maroc avec le pieds-poings et la boxe. Il y a un vrai vivier qui ne demande à éclore et peut être même rééquilibré les choses car croire que les seuls européens sont maîtres du jeu, ce serait comme penser que seuls les borgnes sont rois aux royaumes des aveugles.

 

Author: Admin