Publicités
Connect with us

Actualité

Gross et Grossi défendent leur titre au Maroc

Published

on

Respectivement champion du Monde WAKO Pro chez les bantam weight (54,600kg – 56,400kg) et les heavy weight (85,100kg -88,600kg) Giovanni Gross et Grégory Grossi vont défendre leur titre au Maroc le 20 janvier prochain.

Ces ceintures, les deux hommes les ont prise en juin 2017 au Monte Carlo Fighting Trophy de Claude Pouget et vont disputer leur première défense de cette ceinture mondiale. Evidemment, c’est toujours un véritable challenge que de remettre en jeu à l’extérieur une couronne majeure même si en définitive, les deux hommes ne sont pas dans le même contexte même s’ils vont disputer leur premier combat de l’année.

Grossi va en quelque sorte relancer la machine après quelques mois sans combattre. Le niçois ira à Laayoune avec la volonté de garder son bien mais aussi de renouer avec la compétition victorieusement. Pour Giovanni Gross, le risque est encore plus conséquent puisqu’il va disputer la ceinture du Enfusion quelques jours après. Clairement, Giovanni, l’actuel co-leader la catégorie des -57kg avec Elias Mahmoudi au classement Fight Infos, joue gros.

En football on appellerait ça un match à 6 points. Le talent du français n’est absolument par remis en cause mais l’école marocaine est en pleine essor. Elle forme des boxeurs redoutables inspirés par l’idole de tout un peuple : Badr Hari. Et plusieurs tricolores se sont cassés les dents par le passé. Le souvenir le plus impressionnant reste le revers par KO subi par Houcine Bennoui il y a quelques années.

Si les noms des challengers ne sont pas communiqués, il faut faire confiance à la WAKO pour mettre face au champion des prétendants dignes de ce nom. Il en va de la crédibilité même de cette fédération international qui offre de surcroît les meilleurs compétitions internationales amateurs.

Le 20 janvier, Grossi et Gross vont déjà disputer un gros défi dans un pays où le pieds-poings a pris une place prépondérante parmi les sports que ‘on pratique au Maroc. Et c’est tant mieux car c’est par ce genre de match que le blason des titres internationaux sera redoré.

 

Complexe sportif Hay Al Matar . Laayoune

Publicités
Continue Reading

Actualité

Xtreme Fight Dyonisien : Boyer, champion intercontinental WMC

Published

on

By

L’île de la Réunion est une terre de pieds-poings par excellence et cela a encore été prouvé ce week-end avec l’Xtreme Fight Dyonisien proposé par la Team Robert. Dans la grande tradition réunionnaise, l’événement a mis en évidence les combattants réunionnais et c’est tant mieux car il faut bien admettre qu’ils sont trop souvent oubliés des grands shows de la Métropole. En s’appuyant sur un programme relevé et équilibré, la Team Robert a fait de cette première édition, un franc succès qui appelle déjà une suite.

Boyer, champion intercontinental WMC

Les confrontations franco-thaïlandaises étaient en nombre au programme. Si les thaïlandais ont remporté ce que l’on peut qualifier de match dans le match, Giovanni Boyer a pour sa part pris le titre intercontinental WMC.

Giovanni Boyer et Jean Luc Robert son coach mais également le promoteur de la soirée

Le réunionnais a fait le job comme on dit face à Kengjak Naruphai, nakmuay d’expérience dont il savait peu avant le combat. Giovanni a rempli son contrat donnant à la France une des deus ceintures puisque Samuel Andoche s’est incliné face à un autre thaïlandais en la personne de Dapmoon Sia Sot Bangsaen. Il faut noter que la World Muay thai Council a souligné par l’intermédiaire de son représentant français, Pascal Arène, le très bon niveau en boxe thaïlandaise à la Réunion.

Dans les résultats, il faut souligner la victoire de Florent Kaouachi qui revenait son public après plusieurs années

Résultats

Ceintures intercontinentales WMC
Giovanni Boyer [BDN] bat Kengjak Naruphai [Thai] aux points
Dapmoon Sia Sot Bangsaen [Thai] bat Samuel Andoche [UBCDLS] par KO5

Ceintures PRESTIGE  » Xtreme Fight Dionysien  »
Pok Bill Pumphanmuang [Thai] bat Ulrich Zémia [UBCDLS]
Vincent Naxos [BDN] bat Prainoii Popohin [Thai]

Superfight
Chaimagkol Sitdoudou [Thai] bat Josué Absalon [BCBLR]
Jéremy Payet [CTC] bat Kamrailpech Pumphanmuang [Thai]

Réunion vs Espagne
Kévin Latchimy [Sainte-Marie] bat Mostazo Jimenez [Esp]
Ulrich Emmanuel [BCBLR bat Mourad Zakari [Esp]
Florent Kaouachi [Baobab] bat Ahmed Karoucha [Esp] aux points

100% 974
Gabriel Hoarau [BDN] bat Mohamed Madi [UBCDLS]

Publicités
Continue Reading

Actualité

Branchu s’impose dans un LFC compliqué !

Published

on

By

Jean Bagal est un promoteur dévoué au pancrace et au kick boxing. Mais si l’homme est passionné par ce qu’il fait, le 10ème opus de son Lyon Fighting Championship aurait pu avoir raison de sa bonne volonté. Avec une cascade d’annulation de salles, de combats et autres, l’organisateur lyonnais a vécu une soirée qui marquera l’histoire du LFC.

Entre droits et devoirs !

Organiser c’est compliqué ! Celles et ceux qui ont tenté cette aventure sont unanimes quand à cet état de fait. Alors chacun doit respecter les règles du jeu mais également par les organisations. Licences, poids etc… chacun doit être à jour, c’est une logique de fonctionnement et suffisamment d’outils sont à disposition pour vérifier tout cela. Avec 3 annulations pour des problèmes de licence, de toute évidence il y a eût un manquement. Au final, 4 combats ont pu être validé avec notamment un choc en K-1 entre Victor Bordage et Mathias Branchu.

Mathias Branchu de l’AJSR

L’AJSR Saint Raphaël est devenu un club phare avec des boxeurs qu’il faut battre pour obtenir une certaine crédibilité. a L’instar des Ketaieb, Branchu, Kalachnikoff, Dehby et Consor, Mathias Branchu a fait honneur à sa team avec un fight explosif face à Victor Bordage, guerrier hors norme. Les deux hommes ont enflammé le LFC avec une confrontation digne d’une guerre des tranchées. Branchu était dans son élément en K-1 et il l’a démontré face à un nakmuay pur jus. Les automatismes ont fait la différence et le raphaëlois signe un beau succès face à un boxeur de valeur. Mathias Branchu, comme son frère Jocelyn ou son partenaire de club Hakim Ketaieb, devient peu à peu un animateur sérieux de cette catégorie des -67kg. Ce combat a tenu ses promesses et promet d’avantage pour Mathias qui peut espérer sereinement de belles choses pour l’avenir.

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best